Un nouveau malware cible les utilisateurs de Mac OS X

26 septembre 2011 à 17h10
0
0078000000656684-photo-logo-apple.jpg
Un nouveau malware ciblant le système d'exploitation d'Apple a été repéré par le cabinet F-Secure spécialisé dans la sécurité informatique.

Baptisé Trojan-Dropper:OSX/Revir.A, cette nouvelle menace se présente sous la forme d'un fichier PDF. Concrètement, une fois le fichier téléchargé sur sa machine, le malware procède à l'ouverture d'un véritable document PDF contenant des textes relatifs à la politique en Chine. Au-delà des considérations politiques, le fichier, censé retenir l'attention de la victime, ne sert finalement qu'à masquer l'intrusion du cheval de Troie au sein de la machine.

Parallèlement, le malware procède à l'installation d'un fichier intitulé Backdoor:OSX/Imuler.A. En théorie, ce dernier peut établir une connexion avec un serveur distant pour recevoir des commandes qui se traduriont par l'envoi de fichiers ou de captures d'écran. Sur son blog officiel Sophos indique cependant que l'échantillon, reçu par le cabinet VirusTotal, ne contenait pas le dispositif de communication. Si aucune information n'est à ce jour connue sur la manière dont ce malware se propage, les experts de Sophos imaginent que ce fichier est simplement envoyé par email en pièce jointe.

En cas d'infection, il est possible de se référer à cette page.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Windows 8 : le Secure Boot gênera-t-il le monde Linux ?
Google et Oracle en route pour une troisième journée de négociations
Nokia publie sa première application pour Windows Phone
Samsung lève le voile sur son Omnia W, un prochain Windows Phone
Google+ permet de partager ses cercles de contact
Google+ aurait dépassé les 50 millions d'inscrits
Tumblr lève 85 millions d'euros auprès des fonds de la Silicon Valley
Un pirate prétend avoir défacé 700 000 sites
Microsoft : un brevet pour le smartphone modulable
Paiement électronique : la Commission européenne diligente une enquête
Haut de page