Insolite : comment bien perdre vos données !

Alexandre Laurent
10 décembre 2007 à 16h59
0
00FA000000652852-photo-disque-dur-seagate-barracuda-1000-go-7200-11-serial-ata-ii-32mo.jpg
Du disque dur qui lâche à la tasse de café malencontreusement renversée sur les touches de son ordinateur portable, nombreux sont les aléas de la vie courante qui risquent de conduire à la perte de ses données personnelles. Personne n'est à l'abri d'un accident... mais certains semblent prendre un malin plaisir à tenter le diable avec quelques conduites à risque que nous ne vous conseillons pas de reproduire, comme le montre ce « top 10 » des pertes de données de l'année publié par la firme Kroll Ontrack.

Il s'agit donc des dix situations les plus insolites ou les plus cocasses lors desquelles il lui a été demandé de procéder à la récupération de données stockées sur un périphérique endommagé. Certaines sont désespérément banales, il se peut même que vous les ayez déjà vécues. D'autres vous tireront peut-être un sifflement d'admiration.

En 10e position, un grand classique : une cliente appelle Ontrack pour demander la récupération des données qu'elle a « lavées » en passant sa clé USB à la machine. Vient ensuite ce père de famille qui fit malencontreusement tomber la clé USB qu'il gardait dans sa sa poche de chemise dans le bol de compote de pomme de sa fille en se penchant au dessus d'elle.

Le numéro 8 est le cas d'un pêcheur parti en goguette avec sa canne et son ordinateur portable. Bien mal lui en a pris puisqu'il a fini par tomber de son bateau, entrainant la machine dans sa chute. En 7e place, on trouve un photographe maladroit, qui n'a pas pensé à effacer les clichés lors d'un premier événement avant d'aller couvrir un mariage, écrasant le contenu de sa carte mémoire par de nouvelles photos.

En 6e vient un laborantin maladroit, qui n'a rien trouvé de mieux que de verser de l'acide sur un disque dur externe au cours d'une expérience. La 5e place est attribuée à un malencontreux lancer d'une clé USB contenant des documents d'une extrême importance ayant conduit à la désintégration de cette dernière sur le sol. En 4e position, on trouve le cas d'une poignée de CD pris dans un incendie et fondus à l'intérieur de leurs boitiers.

Il y'a d'autres moyens de réduire un disque dur au silence que de le percer pour inonder d'huile l'intérieur de son boitier. C'est pourtant ce qu'a tenté un scientifique anglais qui pensait ainsi supprimer les grincements de la tête de lecture et qui, pour le coup, est parfaitement parvenu à réduire son disque au silence. En 2e place vient l'histoire de cette caméra larguée d'un avion suspendue à un parachute... qui ne s'est jamais ouvert. La reconstitution de la carte mémoire n'a pas dû être une mince affaire.

Enfin, la palme revient à un photographe thaïlandais qui, découvrant l'invasion de son disque dur externe par une colonie de fourmis, n'a rien trouvé de mieux que d'en ôter le capot pour vaporiser l'intérieur avec un produit insecticide. Ni Les Fourmis, ni le disque dur, n'ont résisté à ce traitement de choc. Comme on n'est jamais vraiment à l'abri de ce genre de mésaventures, mieux vaut prendre l'habitude de sauvegarder ses données !
Modifié le 20/09/2018 à 14h29
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Allongé et endormi
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
scroll top