KissKissBankBank : 750 000 € pour étendre le modèle MyMajorCompany aux artistes établis

0
012C000002465498-photo-kisskissbankbank.jpg
Pourquoi promouvoir de nouveaux artistes quand il suffit de revaloriser d'anciens talents ? C'est le raisonnement d'un nouveau site français, baptisé KissKissBankBank.com, et souhaitant élargir un modèle de financement popularisé par MyMajorCompany.

"L'idée n'est pas de découvrir de nouveaux talents mais de permettre à des artistes déjà établis de trouver des financements pour leurs projets auprès d'internautes" expliquent Vincent Ricordeau, Ombline Le Lasseur et Adrien Aumont, les fondateurs du site.

Pour relancer la carrière d'artiste tels que Cock Robin, la jeune pousse s'est entourée de business angels tels que Marc Hernandez, ex-DG du label RCA, Guillaume Multrier, Président d'Isobar et DG d'Aegis Media, Perrine Trumer, directrice des acquisitions Sony Home Entertainment et vient surtout de lever plus de 750 000 euros auprès du fonds d'investissement XAnge Private Equity.

Refusant d'être comparée à simple maison de disque, KissKissBankBank souhaite non seulement élargir son activité à d'autres industries culturelles (cinéma, jeu, vidéo, ...) mais surtout imposer un modèle économique audacieux couplant un prélèvement de 20% sur chaque investissement et la mise en place de sa propre monnaie : le kissStock.

Reste à savoir si ce modèle,à mi chemin entre LindenLab (SecondLife) et MyMajorCompany séduira les internautes ou si sa dynamique avant tout spéculative suscitera de la méfiance des internautes en cette ère post-madoff...
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page