IE & Microsoft vs Bruxelles : nouveaux rebondissements

0078000002246388-photo-drapeau-bruxelles-commission-europeenne-microsoft-ie.jpg
Au mois de juin l'éditeur norvégien Opera Software avait déposé une plainte auprès de la Commission Européenne en pointant du doigt un abus de position dominante suite à l'intégration du navigateur Internet Explorer directement au sein du système Windows. Dans sa démarche, Opera fut notamment soutenu par Google et Mozilla. Afin d'éviter toute sanction de la part de Bruxelles, Microsoft prit les devants en proposant un assistant d'installation permettant à l'utilisateur de sélectionner le navigateur de son choix

Si l'on aurait pu penser que cette décision aurait satisfait les acteurs du marché, de nouveaux rebondissements sont survenus. En effet, la suggestion formulée par Microsoft au mois de juillet ne plaît par à tout le monde, à commencer par le groupe ECIS (European Committee for Interoperable Systems) qui inclut notamment Opera Software. Selon ces derniers, plutôt que d'aider l'utilisateur, l'écran d'accueil apporterait davantage de confusion ; une idée également partagée par Mozilla. Au mois d'août John Lilly, PDG de Mozilla, déclarait ainsi : « que Microsoft et la commission décident ou non de réviser cette proposition, j'espère en tout cas que Microsoft prendra nos demandes à coeur (...) il s'agit de déterminer ce qui est le meilleur pour l'utilisateur, donc on espère que Microsoft prendra cela en considération ».

Thomas Vinje, avocat et porte-parole du groupe ECIS explique au Wall Street Journal que choisir un autre navigateur « demande à l'utilisateur de confirmer et de répondre à des avertissements menaçants et toutes sortes de questions » avant d'ajouter : « Microsoft s'est empressé de répondre à la demande de la Commission Européenne suggérant un assistant d'installation mais l'a fait de manière totalement inefficace ». Microsoft souhaitait proposer cet écran via une mise à jour pour Windows 7 le jour de sa sortie (le 22 octobre), puis aux utilisateurs de Windows XP/Vista quelques mois plus tard.

Ce revirement de situation pourrait ralentir l'étude du dossier. En effet, le 22 septembre dernier, Neelie Kroes, à la tête du département des affaires antitrust de la Commission espérait « clore ce dossier ». Reste à savoir si le groupe ECIS saura influencer la décision finale de la Commission.

0226000002321522-photo-microsoft-windows-7-ballot-screen-in-europe.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Bon plan TV : 4 promos immanquables pour s'équiper avant l'Euro 2021
E3 2021 : la liste des participants s'allonge avec Square Enix ou encore Bandai Namco
Journée mondiale du mot de passe : un petit rappel des bonnes pratiques s'impose
Vente Flash Dyson : l'excellent aspirateur Dyson V11 Parquet Extra à prix choc
3DMark : Wild Life Extreme est là, pour tester toutes les plateformes dont ARM
Test Epson EH-LS300 : le vidéoprojecteur à ultra courte focale à la luminosité extrême
Stranger Things : la saison 4 s'offre enfin un nouveau teaser
Vite Ma Dose de Vaccin : trouvez votre rendez-vous de vaccination contre la COVID-19
AMD sera au Computex, probablement en compagnie des Radeon mobiles RX 6000M
S.T.A.L.K.E.R. 2 : trois mois d’exclusivité Xbox et un contenu extrêmement riche
Haut de page