Windows 8 Consumer Preview : le dossier

13 avril 2012 à 12h08
0

Consumer Preview ou version Beta ?

Avant d'entrer dans la phase plus critique de cet article, il convient d'expliciter la différence entre versions Beta et Consumer Preview. Par le passé Microsoft nous a habitués à proposer des versions Beta de ses nouveaux systèmes d'exploitation. Il s'agissait alors de versions de travail partiellement achevées et rarement complètes en terme de fonctionnalités. Elles étaient du reste soumises à d'importants changements entre la première Beta véritablement publique historiquement la Beta 2 et la Release Candidate. On se souvient par exemple que la véritable interface graphique finale de Windows XP n'a été proposée qu'avec la Release Candidate 1.

01B3000005092840-photo-windows-8-cp-comments.jpg


Avec Windows 8, Microsoft a abandonné ce modèle de logiciel Beta. La « Consumer Preview » de Windows 8 n'est peut-être pas totalement complète sur le plan des fonctionnalités, mais elle représente, sauf revirement inattendu, l'OS dans ses grandes lignes tel qu'il sera proposé à sa sortie. Du reste, on aura remarqué qu'il n'y a aucun moyen de faire parvenir un quelconque feedback à Microsoft, si ce n'est dans les applications Metro, celles-ci étant les plus susceptibles d'évoluer d'ici au lancement commercial de Windows 8. En clair, ce que nous avons sous les yeux est une version très aboutie de ce que sera Windows 8 à son lancement, seuls quelques petits ajustements pouvant se faire jour de-ci, de-là. Des ajustements que l'on pourra apprécier avec la prochaine étape : la sortie de la Release Candidate prévue dans le courant de l'été.

Metro dans la pratique à la souris et au clavier

Petite précision à destination de nos lecteurs : l'ensemble des commentaires ci-après se concentre essentiellement, sauf mention contraire, à l'expérience utilisateur de Windows 8 obtenue avec une souris et un clavier, comme les 1,2 milliard d'utilisateurs Windows à travers le monde.

Les différentes étapes de l'installation étant derrière nous, nous arrivons à l'écran Démarrer reprenant la toute nouvelle interface graphique Metro. Qu'on se le dise, le bureau n'est pas l'environnement de démarrage par défaut de Windows 8 et ce même sur un PC de bureau. Du reste Microsoft ne propose aucun moyen de changer ce comportement. Depuis le nouvel écran Démarrer on retrouve l'accès aux applications Metro livrées avec Windows 8 comme la Messagerie, le Courrier, le Calendrier, Internet Explorer, le Windows Store ou bien sûr le Bureau, qui est ici relégué au rang de simple application Metro... Des applications qui sont ici encore incomplètes et fortement limitées, d'où la mention « App Preview » sur chacune d'elle.

01F4000005078442-photo-windows-8-cp-ecran-d-marrer-propre.jpg

L'écran Démarrer au premier démarrage de Windows 8 sur un écran 24 pouces en 1920x1200 pixels : il y a comme un vide


Comme évoqué précédemment, l'interface Metro de l'écran Démarrer est faite de tuiles à la taille variable offrant un raccourci vers les applications concernées. Les tuiles sont organisées de manière arbitraire sans véritable logique. Il est toutefois possible de les réarranger : un clic droit permettra de réduire une tuile rectangulaire à un format carré tandis que le simple glisser-déposer permet de déplacer une tuile à l'endroit de son choix. Quant au zoom sémantique, il permet d'avoir une vue élargie pour mieux gérer le contenu de l'écran Démarrer sur les affichages de petite taille. C'est également dans ce mode qu'il sera possible de créer des groupes de tuile histoire de retrouver ces petits plus facilement. Il sera également possible, en actionnant la molette de sa souris de haut en bas, de faire défiler l'écran Démarrer et son contenu de gauche à droite (la logique nous échappe un tant soit peu).

01F4000005078444-photo-windows-8-cp-metro-clic-droit.jpg

Clic droit sur l'écran Démarrer pour afficher plus d'options


En passant sur le bureau, en cliquant sur la tuile associée (ou via le salutaire raccourci clavier Windows + D), l'habitué de Windows risque la syncope. Le menu démarrer présent depuis la sortie de Windows 95 dans toutes les versions de Windows (pour mémoire cela remonte au 24 août 1995) n'est plus.

La barre des tâches du bureau qui s'était déjà presque transformée en dock avec Windows 7, est maintenant ni plus ni moins qu'un dock sans l'Orb donc, ce bouton arrondi inauguré avec Windows Vista et permettant d'appeler le menu démarrer. Le bouton « Afficher le bureau » apparu avec Windows 7 à l'extrême droite de la barre des tâches a lui aussi disparu. Toutefois si ce dernier bouton n'est pas matérialisé, la zone demeure cliquable et offre le même fonctionnement que naguère (autant dire qu'il faut le savoir !). Et précisons d'emblée que d'un point de vue cosmétique le bureau de Windows 8 propose un look carré aux fenêtres des applications qu'il accueillera, les effets arrondis initiés avec Aero ayant vécu.

01C2000005078450-photo-windows-8-cp-le-bureau.jpg

Le bureau de Windows 8


Pour autant, le menu démarrer n'est pas mort... enfin ça c'est la littérature officielle qui le dit. La réalité, est que trouver l'équivalent du menu démarrer dans Windows 8 est loin d'être une sinécure. En pointant son curseur dans le coin inférieur gauche de l'écran, une miniature « Démarrer » apparait en pop-up. Un clic nous renvoie sur l'écran Démarrer de Metro, mais toujours pas dans le listing complet de nos applications. Il faut pour cela faire un clic droit puis cliquer « Toutes les applications » pour retrouver une vue plein écran comprenant les raccourcis des applications Metro, toujours affichés en priorité, mais aussi le contenu de feu le menu démarrer, si jamais votre bonheur n'était pas dans le premier écran.

Ici on s'agace de l'absence d'agencement des programmes puisqu'il n'y a plus de dossier que l'on peut ouvrir ou non. Tout s'affiche au même niveau de hiérarchie et l'on a droit aux icônes parfaitement inutiles ajoutées par nombre de programmes comme les Lisezmoi, Raccourcis vers la page Web, ou autres Manuels affichés au même niveau d'importance et avec la même taille que l'icône du logiciel... Et sur un système avec nombre de logiciels installés, cette vue devient cauchemardesque tant elle est polluée d'icônes pour la plupart inutiles. Qui plus est tout se mélange : applications Metro et raccourcis vers des applications bureau : les dernières applications Metro installées apparaitront joyeusement au milieu des raccourcis pour lancer Firefox, WinRAR ou Xnview par exemple.

012C000005100372-photo-windows-8-cp-ecram-d-marrer-2.jpg
012C000005078514-photo-windows-8-cp-start-screen-apps-1.jpg

Windows 8 et son écran Démarrer après l'installation des programmes, la vue « Toutes les applications »


Naturellement, il y a d'autres façons de lancer ses programmes. Depuis l'écran Démarrer il suffit de taper quelques lettres sur le clavier pour lancer directement la recherche des applications. On peut également accéder à cette recherche via le raccourci clavier « Windows + Q ». Dans les deux cas, la recherche fonctionne parfaitement et rapidement. Petit bémol toutefois... la recherche de Windows Update ne trouvera rien sur Windows 8 alors que sur Windows 7 la même requête renvoi vers le module de mise à jour. Et comme il existe une infinité de points d'accès à la même fonction dans Windows 8, on peut appeler la recherche depuis la barre des charmes directement depuis le bureau. Reste que l'on sera évidemment renvoyé sur l'écran Metro.

0177000005078612-photo-windows-8-cp-ecran-d-marrer-recherche.jpg

La fonction recherche d'applications de l'écran Démarrer


Pour faciliter l'accès, il est tout de même possible d'épingler à l'écran d'accueil n'importe quel programme, et ce même si le programme n'est pas un logiciel Metro (depuis le bureau un clic droit sur un logiciel quelconque propose l'option « Epingler à l'écran d'accueil »). L'accès aux fonctions de configuration autrefois proposées par le menu démarrer passe par un autre raccourci absolument pas naturel : depuis le bureau, après avoir pointé votre curseur sur le coin inférieur gauche, un clic droit permet d'afficher un menu contextuel avec un accès au panneau de configuration, au gestionnaire de périphériques ou encore à la commande Exécuter pour ne citer que quelques exemples.

0104000005078796-photo-windows-8-cp-clic-droit-d-marrer.jpg

Un menu contextuel avec des raccourcis vers les fonctions de feu le menu démarrer


On ose tout juste parler de l'extinction ou du redémarrage de l'ordinateur. Ceux-ci s'opèrent en effet avec des circonvolutions à peine croyables. Première solution : déconnecter ou verrouiller sa session depuis l'écran Démarrer puis cliquer sur son avatar ce qui offre, in fine, un accès au bouton marche et donc au menu marche/arrêt associé. Deuxième solution : depuis la barre des « charmes », rubrique « paramètres », bouton « marche/arrêt ».

Quand on se souvient que le même Microsoft nous expliquait il y a trois ans qu'avec Windows 7 éteindre son PC était dorénavant simple et rapide, on ne comprend pas bien ce qui s'est passé depuis sur le campus de Redmond. Alors on entend bien qu'aujourd'hui on arrête peut-être moins souvent son PC qu'en 1995 et qu'en effet celui-ci est censé se mettre en veille. Toutefois on sait très bien qu'un utilisateur aura fréquemment besoin de le redémarrer...

Bref, certains choix nous laissent pantois d'autant que dans tous les cas de figure, c'est à l'utilisateur de découvrir toutes ces nouvelles portes d'entrée à des fonctions qui n'avaient pas bougé d'un iota depuis la nuit des temps. Et pour être complet sur le sujet, oui, il est possible via un CTRL+ALT+DEL de faire apparaître l'écran de déconnexion et donc un accès au menu marche/arrêt et oui on peut éteindre son ordinateur en appuyant directement sur le bouton de sa tour (mais cela ne permettra pas de redémarrer).

0177000005078628-photo-windows-8-cp-restart.jpg

Eteindre son ordinateur : pas forcément facile...


Évoquons rapidement l'écran de verrouillage qui apparaît soit en verrouillant sa session, soit au retour de mise en veille de l'ordinateur. Il s'agit d'une image fixe (que l'on peut changer) affichant quelques pictogrammes utiles : l'heure en grosses lettres, la date, le niveau de la batterie et la puissance du signal Wi-Fi. Les notifications de messagerie peuvent également apparaître sur cet écran dont il est du reste possible de personnaliser le comportement au regard précisément des notifications.

Là où le bât blesse, c'est que rien n'explique à l'utilisateur ce qu'il est censé faire pour déverrouiller cet écran, d'ailleurs rien ne précise qu'il s'agit d'un écran de verrouillage. L'astuce est donc de faire un mouvement de la souris de bas en haut pour passer cet écran et arriver à l'écran de connexion. À noter sur les écrans tactiles la possibilité de créer un mot de passe image pour l'écran de verrouillage : le but est simple, à partir d'une photo personnelle on définit une trame ou des gestes de son propre cru pour déverrouiller l'écran.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top