De mystérieuses pannes affectent votre connexion internet depuis hier : que se passe-t-il ?

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, responsable de l'actu.
Publié le 27 avril 2022 à 17h25
© Alexandre Boero pour Clubic
© Alexandre Boero pour Clubic

Des milliers de Français ont eu à déplorer des ralentissements ou des coupures de leur connexion fibre internet mercredi. Des actes malveillants en sont la cause.

Cette nuit, et durant une bonne partie de la matinée, de nombreuses coupures et interruptions de service internet ont été signalées en France, sur les réseaux sociaux ou sur des plateformes comme Downdetector. Plusieurs sources, parmi lesquelles l'AFP, le gouvernement et l'opérateur Free, indiquent que les graves incidents subis sont dus à des actes de malveillance menés sur les infrastructures du réseau fibre optique.

Les opérateurs sérieusement touchés, Free dévoile des photos de fibres sectionnées

Les premières attaques, et les premiers signalements, remontent aux alentours de 4 heures du matin ce mercredi. Free, qui a largement communiqué sur l'incident en relayant notamment des photos de câbles sectionnés, parle de « multiples actes de malveillance sur des infrastructures fibre durant la nuit et la matinée ».

L'opérateur, qui a pu mettre fin aux incidents touchant notamment Reims et Gravelines dans la matinée, indique que le service est rétabli depuis 9 h 30 pour la moitié des abonnés touchés et depuis midi pour la totalité. Environ 1 % des abonnés Free a été touché par ces divers actes malveillants, c'est-à-dire plusieurs dizaines de milliers de personnes potentiellement. Trois des quatre artères de Free, qui constituent la colonne vertébrale de son réseau, auraient été vandalisées : il s'agirait des réseaux Paris-Lyon, Paris-Lille et Paris-Strasbourg.

SFR a aussi été frappé par les pannes, avec des coupures de fibre signalées en Île-de-France et autour de Lyon. Orange n'a pas franchement communiqué sur ces actes de vandalisme, mais assure à ses abonnés que ses équipes techniques « sont mobilisées » pour permettre aux utilisateurs de retrouver « le plein usage » de leurs services, et ce, dans les meilleurs délais.

Une malveillance coordonnée ?

Un seul opérateur aurait, d'après ce que nous savons à cette heure, échappé aux conséquences des attaques. Il s'agit de Bouygues Telecom. Sur les réseaux sociaux, celui-ci explique ne pas utiliser « les liens concernés par ces dysfonctionnements », et que ses services fonctionnent normalement. Si l'on en croit les signalements remontés par les utilisateurs sur Downdetector, Bouygues Telecom a bien été épargné, puisque sa courbe n'a pas connu de pic montagneux comparable à ceux de ses trois principaux concurrents.

Capture d'écran Downdetector, prise en début d'après-midi mercredi © Clubic
Capture d'écran Downdetector, prise en début d'après-midi mercredi © Clubic

Plus inquiétant en revanche, certains des câbles de fibre sectionnés sont directement reliés à certaines antennes mobiles, qui distribuent des réseaux mobiles comme la 4G, ce qui a donc pu, pour certains abonnés, couper à la fois le réseau fixe et mobile, les privant totalement de moyen de communication en cas d'urgence. Un retour à la normale en bonne et due forme est espéré pour ce soir, chez l'ensemble des opérateurs touchés.

Là où on peut être inquiet, c'est sur le mode opératoire mis en œuvre. À quelques dizaines de minutes d'intervalle, plusieurs réseaux ont été coupés, à des distances trop importantes les uns des autres pour être le fait d'un seul individu. Une telle coïncidence nourrit donc la piste d'un acte coordonné et de plusieurs complices. Rien n'explique cependant les motivations d'un tel acte, qui aurait pu avoir de graves conséquences.

Source : Capital

Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, responsable de l'actu

Journaliste, responsable de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
tinou7789

petite astuce : tu les télécharges quand elles sont dispo.

Blap

C’est surtout d’avoir les versions numeriques sur un disque qui est plus econome, certainement pas sur un serveur qu’on consulte regulierement

Duben

J’imagine que quelques heures d’inaccessibilité remettent entièrement en cause l’intérêt du principe, et qu’en format papier tu as très souvent besoin d’un document dans la minute

Bondamanmanw

Tout à fait surtout quand le serveur est cracké.
Et disques dur externe de préférence en double copie ou interne mais pas sur le disque système.

Werehog

Et si c’était tout simplement un test mené par un groupe (ou un état) pas franchement en amitié avec la France en ce moment ?
C’est pas pour être complotiste mais tester la réaction d’une infrastructure à une attaque, voir les points faibles, les délais, les personnes impliquées, c’est une méthode qui n’existe pas que dans les films.
Couper du réseau tout un quartier ça peut être pratique pour un gros cambriolage en mode Hollywood, mais ça peut aussi être bien plus sérieux…

SPH

A la base, internet était militaire. Si l’on bombardait des lignes, « internet » trouvait un autre chemin. Cela a t’il été le cas aujourd’hui ? :thinking:

max_971

Bon il faudra mettre l’infrastructure dans des coffres forts, « blinder » la fibre, dédoubler les canaux, et pourquoi pas mettre sous surveillance puisqu’il y a internet juste à côté.

Felaz

Mais à qui profite le crime ? :thinking:

TheLoy

Organisés et bien renseignés non ?

Perso, même très motivé, je n’irai pas couper une gaine sans être 100% sûr que c’est de la fibre :sweat_smile: Inside job ?

juju251

On va éviter les accusations gratuites, ainsi que ce qui s’apparente, faute de preuves, à de la diffamation (cela concerne les personnes ayant posté des messages maintenant supprimés).

Merci.