La copie d'Android Security Market cache un malware

14 mars 2011 à 17h52
0
En guise de contre-mesures pour lutter contre les applications vérolées, Google propose un service baptisé « Android security Market ». Selon Symantec, des copies de l'application abriteraient des malwares plutôt tenaces.

00A0000003782430-photo-android-antivirus-logo-mikeklo.jpg
Après que des applications pour Android soient considérées comme dangereuses pour les utilisateurs, Google avait mis à jour son application dédiée à la sécurité, Android security Market. Cette dernière est destinée à corriger toute infection notamment d'un cheval de Troie appelé Android.Pjapp.

Pourtant, l'éditeur de sécurité Symantec indique avoir « identifié un code suspect dans une version reconstituée de l'application ». Une application disponible sur des marchés non-officiels qui abriterait un malware. Ce dernier serait alors capable d'envoyer des SMS à un serveur de prise de commande et de contrôle.

Symantec précise sur l'un de ses blogs ses craintes : « L'analyse de l'application est toujours en cours, cependant, le plus inquiétant à retenir est que le code de la menace semble être basé sur un projet hébergé sur Google Code et sous licence Apache ».

De son côté, Google a donc mis à jour le 6 mars dernier son application officielle, mais la firme peut aussi retirer une application à distance si elle la considère comme malveillante.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
Coronavirus : le traçage numérique
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
ESET commercialise un antivirus dédié aux terminaux Linux
Covid-19 : Dyson (aussi) va produire des respirateurs durant la crise
scroll top