Tour d'horizon des offres data pour les clés 3G+ et les tablettes

0

Introduction

Quelles sont actuellement les meilleures solutions pour se connecter au réseau mobile 3G avec un PC portable ou une tablette tactile ? Des abonnements illimités, des forfaits à la carte, des options de « tethering » (partage de la connexion 3G d'un smartphone), ou encore des offres spécifiques aux tablettes, les formules évoluent quasiment chaque semaine. Pour dénicher la solution la plus adaptée à ses besoins et son budget, voici un panorama complet des offres data en France.

01F4000004645242-photo-offres-data-illustration-2.jpg


Le marché de la data en pleine mutation

Porté par le succès des smartphones, le marché de la mobilité continue d'afficher une belle croissance, alors que tous les autres secteurs de l'électronique grand public sont touchés de plein fouet par la crise et accusent une baisse générale. Selon les estimations du cabinet d'étude Gfk, il devrait s'écouler environ près de 12 millions de smartphones en 2011 (contre 7,7 millions l'année précédente), 1,1 million de tablettes, et 5,5 millions de « Mobile PC » (ultraportables et netbooks). Les utilisateurs qui ont découvert l'Internet mobile avec les smartphones sont de plus en plus nombreux à vouloir se connecter également avec leur tablette ou leur PC portable, où et quand bon leur semble.

Face à une demande croissante et anticipant l'arrivée de Free* début 2012 (dont le patron Xavier Niel a promis de casser les prix) sur le marché de la téléphonie mobile, les trois opérateurs historiques - Bouygues Telecom, Orange et SFR - se livrent une guerre sans merci. Finis les forfaits illimités bardés de pièges et les tarifs exorbitants (en dehors de quelques rares exceptions), place à des formules bloquées permettant d'éviter les frais de dépassement, des cartes prépayées rechargeables au mois, à la journée ou à l'heure, etc. Parallèlement, certains opérateurs virtuels (MVNO) tels qu'Auchan Telecom, Cellhire, ou encore Coriolis Telecom commencent à se positionner sur les forfaits 3G. Il convient néanmoins de rester extrêmement prudent et de bien étudier chaque offre afin de vérifier systématiquement leurs conditions spéciales indiquées par des astérisques. Celles-ci réservent malheureusement encore quelques mauvaises surprises.

0000005003943292-photo-logo-rh.jpg
0000005004628910-photo-logo-o-range.jpg
0000005004628928-photo-sfr-quadri-hd.jpg

0000005001571556-photo-auchan-mobile.jpg
0000005004644492-photo-cellhire.jpg
0000005004644490-photo-coriolis.jpg


0078000004645272-photo-routeur-3g-huawei.jpg
Le routeur Huawei E5830
Côté équipements, les choses ont elles aussi bien évolué. Outre les classiques clés USB 3G, les trois opérateurs proposent dorénavant des routeurs nomades Wifi / 3G permettant de connecter jusqu'à cinq appareils sans fil simultanément. Orange fut l'un des premiers à lancer ce type de produit sur le marché avec le fameux Domino fabriqué par Huawei. Pratique, par exemple, pour se connecter au réseau mobile avec un iPad Wifi (dépourvu de modem 3G et de port USB), un baladeur numérique, etc. Même si les opérateurs français n'en font pas la promotion, les heureux possesseurs d'ultraportables, de netbooks ou de tablettes prééquipés d'un module 3G peuvent acquérir tout simplement une carte SIM avec un forfait bloqué, ou des recharges.

0046000004628908-photo-iphone-tethering.jpg
Enfin, la dernière solution en vogue consiste à exploiter le modem de son smartphone pour partager sa connexion à Internet avec d'autres appareils via un câble USB, une liaison Wifi ou Bluetooth. C'est ce que l'on appelle le « tethering », ou encore « Option modem ». Démocratisée par l'iPhone, cette option est également accessible sur certains smartphones Android, Bada, BlackBerry OS, iOS, Symbian, et les derniers Windows Phone. Nous verrons que dans certains cas, il est possible de faire du tethering, sans avoir à souscrire un second abonnement.

Pas facile de faire son choix face à une offre aussi pléthorique et parfois si difficile à décrypter. Pour y voir plus clair, voici en détail les formules d'accès au réseau à haut débit mobile des trois principaux opérateurs et de leurs concurrents, puis les options de tethering... officielles, ou non. C'est parti !

*Free Mobile
0078000004628900-photo-logo-rh.jpg
Le fournisseur d'accès à Internet a obtenu la fameuse quatrième licence permettant de développer son propre réseau mobile. Les premières offres de Free sont attendues pour le premier trimestre 2012, mais sera-t-il en mesure de proposer aussi rapidement des forfaits data pour les ordinateurs portables et les tablettes ? L'opérateur n'a malheureusement pas souhaité nous répondre à ce sujet.

Les offres data d'Orange

0078000004631022-photo-logo-o-range.jpg
L'opérateur historique fut l'un des premiers à commercialiser des forfaits data pour les ordinateurs portables et à développer son infrastructure d'antennes 3G/3G+ dans l'hexagone. Même si l'écart avec ses concurrents n'est plus aussi important que par le passé, il dispose toujours de la meilleure couverture 3G+ du territoire avec 91 % de la population couverte, contre 88 % pour SFR et 75 % pour Bouygues Telecom (source ARCEP). En juin dernier, Orange revendiquait pas moins de 15,2 millions de clients mobiles. Il ne semble donc pas avoir été trop affecté par le raz-de-marée médiatique survenu fin 2009, suite aux frais de dépassement astronomiques (45 900 et 159 212 € !) qu'il réclamait à deux de ses abonnés qui n'avaient pas compris (comme beaucoup d'autres) les subtilités de leur forfait 3G+ illimité. Pour rappel, ces contrats d'accès au réseau mobile étaient bien illimités en temps de connexion, mais pas en volume de données.

Ce scandale a-t-il permis de faire changer les choses ? Dans l'ensemble oui, car les trois opérateurs sans exception mettent en avant leurs forfaits 3G+ bloqués, sans risque de dépassement possible. Soit le débit est réduit une fois que le volume de données prévu dans le contrat est atteint, soit l'utilisateur se voit invité à recharger son crédit. Mais les offres ne cessent d'évoluer et pas toujours nécessairement dans le bon sens. Sur ses derniers forfaits baptisés « Let's Go », Orange a tout bonnement supprimé la réduction de débit (en dehors des Pass 7 et 30 jours et du forfait unique iPhone/iPad), au profit des recharges. Résultat, la connexion est coupée jusqu'à la prochaine facture si le client n'en achète pas une nouvelle. Un mauvais point, car il ne fait aucun doute que les utilisateurs préféreraient majoritairement voir leur débit réduit, et continuer à surfer librement.


Une nouvelle offre surprenante

L'opérateur vient tout juste de renouveler de fond en comble sa gamme de forfaits data Let's Go. L'une des différences notables avec la précédente gamme réside dans la segmentation des forfaits destinés aux tablettes. Jusque-là, les forfaits pour les tablettes d'Orange étaient assimilés à des forfaits pour iPad, un peu comme si c'était le seul modèle du marché. Une stratégie commerciale qui devait commencer à sérieusement agacer les autres fabricants de tablettes et partenaires de l'opérateur tels qu'HTC, Motorola ou encore Samsung. Quoi qu'il en soit, Orange a revu sa copie : il se limite à un seul forfait Let's go pour iPad (contre quatre auparavant) et présente trois nouvelles formules pour « toutes les tablettes ».

01F4000004645330-photo-orange-offres-3g-tablettes.jpg
Les offres 3G pour tablette, au 10 octobre 2011


Le forfait Let's Go (1 Go) estampillé « iPad » est le même que celui destiné aux autres tablettes, sauf qu'il est assorti d'une offre d'accès illimité de seulement 21 chaînes de TV, contre 61 chaînes pour ses concurrentes (en Wifi uniquement). Interrogé à ce sujet, l'opérateur nous a précisé que l'écart du nombre de chaînes de TV est dû à un problème technique qui devrait être réglé au plus tard d'ici la fin du mois de novembre. Par ailleurs, on s'aperçoit que le service de musique premium « Deezer illimité » n'est plus proposé sur aucun forfait. On note également la disparition pure et simple du forfait Let's Go 2 Go pour iPad/tablettes ainsi qu'une une augmentation de 5 €/mois sur le forfait Lets'Go 1 Go qui leur est destiné ! Enfin, la formule sans engagement Lets'Go 100 Mo coûte désormais 9 €/mois (contre 8 €/mois et 200 Mo auparavant). Ces deux offres sont donc plus coûteuses et moins avantageuses, mais permettent respectivement d'accéder à 60 et 20 chaînes de TV. Pas sûr que les clients apprécient...

Les formules en détail

0000009604628914-photo-orange-pass-journee.jpg
On s'attendait à ce qu'Orange simplifie son offre à l'image de celle de Bouygues Telecom, mais il n'en est rien. Maintenant que les formules et les tarifs pour les clés 3G+, les iPad, et les tablettes ne sont plus les mêmes, il devient difficile de s'y retrouver. Pour les utilisateurs occasionnels, Orange propose un coffret contenant une clé 3G+ avec 100 Mo (valable 15 jours) pour 39 €. Ceux qui possèdent déjà un équipement doté d'un module 3G peuvent tout simplement acquérir une carte SIM pour 8 € avec un crédit de 100 Mo d'une validité de 31 jours. Cette dernière est donc actuellement la moins chère du marché. Désormais, Orange propose quatre recharges de 1, 2, 7, et 31 jours (de 6 à 25 €). La connexion en 3G est limitée à 1 Go et 2 Go pour les recharges de 7 et 31 jours. Pour comparaison, les recharges de 1 mois de Bouygues Telecom et SFR coûtent respectivement 29,90 € (1,5 Go) et 35 € (1 Go), soit près de 5 et 10 € de plus que celle d'Orange

0190000004645408-photo-orange-offres-3g-cl-s-2.jpg
Les offres 3G pour clés


Concernant les ordinateurs portables, Orange propose un forfait sans engagement à 8 €/mois pour 100 Mo assorti d'un accès illimité au réseau Wifi. Et pour les utilisateurs intensifs et réguliers, il y existe deux formules avec engagement de 22 €/mois à 35 €/mois sur 24 mois, et de 26 à 39 € sur 12 mois. Ils sont limités à 1 et 3 Go de données avec, bien sur, l'accès au réseau Wifi. Bonne nouvelle, Orange a augmenté le crédit de son forfait haut de gamme Let's Go de 2 à 3 Go. On regrette néanmoins qu'il ne propose pas aussi une réduction du débit lorsque le seuil est atteint.

Côté tablette, le prix d'entrée est de 9 €/mois (100 Mo) sans engagement avec un accès illimité au réseau Wifi et à 20 chaînes de TV. Ensuite, Orange a réduit son offre à un seul forfait avec engagement de 1 Go/mois pour 36 € sur 12 mois, et 30 € sur 24 mois. Il est assorti d'une offre d'accès à 20 chaînes de TV pour l'iPad, et 60 chaînes pour les autres tablettes.

Orange
 Clés 3G+
Forfaits*12 mois 24 moisSans engagement
Coffret clé 3G+ prêt à surfer
ou carte SIM (250 Mo/mois)
--39 € et 9 €
Let's Go (100 Mo/mois)--8 €
Let's Go (1 Go/mois)26 € 22 €-
Let's Go (3 Go)39 €35 €-
 Tablettes
Let's Go (100 Mo/mois)--9 €
Let's Go (1 Go/mois)36 €30 €-
Pass sans engagement Orange
1 jour
(illimité en 3G)
2 jours
(illimité en 3G)
7 jours
(jusqu'à 1 Go en 3G)
31 jours
(jusqu' à 2 Go en 3G)
6 €10 €15 €25 €

*Les clients Orange mobile bénéficient d'une réduction de 3 €/mois sur tous les forfaits

Notre avis

Quelques détails de la nouvelle gamme de forfaits data d'Orange nous laissent perplexes. Tout d'abord pour les importants écarts de prix entre les forfaits pour clés 3G+ et les tablettes. Il aurait sans doute été plus judicieux de proposer des tarifs et des conditions identiques, avec l'accès TV en option pour ceux qu'ils le souhaitent. Par ailleurs, les clients qui s'engagent sont moins gâtés que ceux, bien malins, qui opteront pour une recharge sans engagement de 31 jours à 25 €, avec la possibilité de la renouveler en un clic chaque mois. Certes, elle ne donne pas accès au réseau Wifi d'Orange ni au bouquet TV, mais elle dispose de 2 Go de données au-delà desquels la connexion n'est pas coupée, mais simplement réduite. Les surfeurs assidus ont donc tout intérêt à opter pour cette solution.

00FA000004628916-photo-orange-domino.jpg


Il faut reconnaître que peu à peu, Orange a baissé ses tarifs. Ses offres sont plus compétitives que celles de SFR, et mêmes parfois que celles de Bouygues Telecom. Pour l'heure, l'opérateur bénéficie de surcroît la meilleure couverture 3G du pays. Tous les tests que nous avons effectués le démontrent clairement : la connexion n'a jamais décroché et les débits ascendants et descendants (upload et download) ne sont jamais descendus en dessous de la barre des 1 500 Kbit/s. Les mesures les plus élevées enregistrées s'élevaient à 3 111 Kbit/s (ascendant) et 2 310 Kbit/s (descendant). Un débit équivalent, voire parfois plus élevé que certaines lignes ADSL en France. Comme les autres opérateurs, l'accès aux réseaux Peer-to-peer et les Newsgroups sont interdits. Bien qu'il ne le mette pas en avant, Orange est le seul opérateur à proposer une option de VoIP avec ses forfaits data. Un service facturé au prix exorbitant de 15 €/mois ! Malgré quelques incohérences dans sa gamme de forfaits data et un réseau de hotspots bien maigre* (comparé à celui de ses concurrents), Orange se démarque par une offre variée, et une excellente qualité de services.

* Couverture Wifi d'Orange
L'opérateur nous a dit être en train de procéder à des tests auprès d'un échantillon de ses clients dans le but d'activer à termes le Wifi partagé sur les Livebox. Il ne nous a toutefois donné aucune date de l'éventuel lancement de ce service.


Les offres data de SFR

0078000004628928-photo-sfr-quadri-hd.jpg
Des trois opérateurs français, SFR est de loin celui dont l'offre s'avère la plus pléthorique et forcément la plus complexe. Même si la partie du site Web de l'opérateur consacrée à « l'Internet en mobilité » est relativement claire, on se retrouve vite submergé par la masse de forfaits et de sous-forfaits proposée. Pour simplifier, les formules pour ordinateurs portables et les tablettes se déclinent en trois grandes familles : les cartes prépayées sans engagement, les forfaits Internet ajustables, et les forfaits bloqués (avec ou sans engagement) assortis d'une pléiade de recharges : les Pass jours et les Recharges. Afin de compliquer un peu plus la donne, certaines recharges ne sont pas compatibles avec tels ou tels forfaits.

00C8000004645640-photo-fon.jpg
Le site FON
Le véritable point fort de SFR réside dans sa couverture Wifi accessible depuis tous les forfaits avec ou sans engagement de façon illimité (en dehors du kit « Prêt à surfer ») et qui compte plus de... trois millions de points d'accès en France ! Autant dire qu'en comparaison, les 700 000 hotspots de Bouygues Telecom et les 30 000 d'Orange font pâles figures. De plus, les abonnés à la Neufbox de SFR peuvent activer la fonction FON (incluse dans la Box) et peuvent accéder à plus de 4 millions de hotspots du service éponyme à travers le monde. Lors des tests que nous avons effectués dans Paris intra-muros, en région parisienne, mais également dans un village de Haute-Savoie, nous avons systématiquement pu nous connecter à un hotspot SFR Wifi Public ! Comparativement, nous n'avons trouvé qu'un seul hotspot BBox (Bouygues Telecom) et aucun appartenant à Orange. Bien sûr, cela ne signifie pas que nous aurions obtenu les mêmes résultats partout en France, mais ces tests témoignent néanmoins de l'importance de la base de points d'accès de SFR installée.

Les formules en détail

Pour les utilisateurs occasionnels qui ne souhaitent pas s'engager, SFR propose un kit baptisé « Prêt à surfer » comprenant soit une carte microSIM (9,90 € pour l'iPad 1 et 2), soit une clé USB 3G+ (39,90 €) et 3 jours d'accès à Internet. Une fois la connexion terminée, il est possible de choisir parmi une gamme de sept cartes prépayées : deux Pass illimité de 24 à 48 heures (6 et 9 €) et cinq recharges de 50 Mo à 1 Go (3 à 35 €). On note au passage quelques aberrations comme la carte de 100 Mo vendue 9 €, alors que celle de 50 Mo coûte seulement 3 € ! Autant acheter deux cartes de 50 Mo et économiser 3 €... La durée d'utilisation varie en revanche : elle est de 7 jours pour 50 Mo, 30 jours pour 100 et 200 Mo, et 60 jours pour celles de 500 Mo et 1 Go. La ligne est quant à elle coupée après 12 mois sans utilisation. Soulignons enfin que le kit « Prêt à surfer » ne permet pas d'accéder au réseau Wifi de SFR.

012C000004628926-photo-sfr-pass3g-50mo.jpg


Dans le registre des formules que l'on ne devrait plus voir de nos jours (disponibles uniquement pour les clés 3G+), voici le forfait Ajustable. L'intérêt de ce forfait de 3 heures nous échappe complètement, car il est proposé au prix prohibitif de 10 €/mois pour un engagement de 24 mois (13 € sur 12 mois). En comparaison, un Pass Internet de 100 Mo, soit 6 heures de surf selon l'opérateur, revient à 9 €. Et en cas de dépassement, même de quelques minutes, on passe directement au tarif supérieur de 20 € pour 6 heures et 30 € pour 12 h. À éviter à tout prix !

012C000004645670-photo-sfr-forfait-ajustable.jpg
Le forfait ajustable, à éviter


Destiné aux utilisateurs occasionnels, le Forfait Internet Découverte sans engagement comprend 250 Mo et un accès au réseau Wifi illimité pour 9,90 €/mois (8,90 € pour les abonnés SFR). Un Pass de 250 Mo à 6,90 € est disponible uniquement avec ce forfait. À moins de 10 €/mois et compte tenu de l'importance du réseau Wifi de SFR, cette formule est l'une des plus attractives du marché.

012C000004645744-photo-sfr-forfait-d-couverte.jpg
Le forfait Découverte, plus attractif


0000009604628896-photo-cle-internet-sfr.jpg
Enfin deux autres formules avec ou sans engagement (sans risque de dépassement) s'adressent aux internautes nomades les plus assidus. La formule Sérénité propose 1 Go (21,90 €/mois sur 24 mois) et bien sur l'accès au réseau Wifi. Tandis que la formule Absolue (34,90 €/mois sur 24 mois ou 40,90 €/mois sur 12 mois) comprend un accès illimité 24h/24 et 7/7j. Lorsque la consommation atteint 3 Go de volume de données, le débit est alors réduit jusqu'à la prochaine facture. C'est LE forfait phare de SFR avec un débit annoncé deux fois plus rapide, qu'il soit associé à la clé Internet très haut débit (7,2 Mb/s) ou à un iPad. L'opérateur offre un mois d'abonnement pour ces deux forfaits (avec engagement minimum de 12 mois) ainsi que 100 € de remboursement sur l'achat d'un ordinateur ou d'une tablette Wifi pour les commandes effectuées en ligne. Les abonnés SFR ont droit à une réduction de 3 € sur toutes les déclinaisons de ces deux formules. À noter enfin que pour les iPad, l'opérateur offre un accès illimité à SFR TV en Wifi (sauf avec le kit « Prêt à surfer »).

SFR
 Clé 3G + et tablettes
Forfaits*12 mois 24 moisSans engagement
Kit 3G+ prêt à surfer (250 Mo)--39,90 € et 9,90 €
Découverte (250 Mo)--9,90 €
Sérénité (1 Go)27,90 €21,90 €21,90 €
Absolu (illimité, débit réduit
après 3 Go)
40,90 €34,90 €34,90 €
 Clé 3G +
Ajustable (3 heures)16 €10 €-
Les recharges et Pass Internet SFR
24 h (illimitées)48 h (illimitées)50 Mo100 Mo200 Mo500 Mo1 Go
6 €9 €3 €9 €15 €25 €35 €

*Les clients SFR mobile bénéficient d’une réduction de 3 €/mois sur tous les forfaits

Notre avis

Analyser les forfaits 3G+ pour les clés USB et les tablettes de SFR s'apparente à un véritable parcours du combattant. Les pages qui se rapportent à ces forfaits dans la brochure de l'opérateur semblent assez simples à première vue, mais c'est sans compter sur les innombrables conditions particulières. SFR aurait tout intérêt à clarifier ses offres pour simplifier la vie de ses clients et celle des vendeurs de ses boutiques.

012C000004645816-photo-sfr-offres.jpg
Comprendre les offres 3G+ de SFR, un véritable parcours du combattant


Par exemple, à l'heure où nous écrivons ces lignes, quelqu'un qui possède déjà une tablette et qui voudrait un forfait « Sérénité » se voit proposer trois tarifs : 21,90 €/mois sans engagement, 27,90 €/mois sur 12 mois et 21,90 €/mois à nouveau sur 24 mois. Ce qui s'apparente à une aberration n'est en fait qu'un sérieux manque de transparence. Contacté par nos soins, SFR nous a répondu qu'en fait, les offres avec engagement sur 12 et 24 mois étaient uniquement réservées aux clients qui souhaitent acquérir une tablette à prix subventionné. In fine, c'est logique, mais ça n'est pas ce que le site laisse entendre.

01C2000004646792-photo-sfr-forfaits-s-r-nit.jpg


Par ailleurs, SFR propose une clé soi-disant deux fois plus rapide de 7,2 Mbps alors que ses deux principaux concurrents ne proposent plus que ce type de clé depuis longtemps. On note néanmoins une amélioration significative de la vitesse de débit du réseau 3G+ de SFR, même si elle dépend de nombreux critères qui varient en fonction du lieu d'usage (distance de l'antenne, etc.) et du nombre d'utilisateurs connectés au même moment. Nous avons ainsi obtenu lors de nos tests le plus haut taux de transfert descendant (download) de 3 549 Kbit/s. La vitesse ascendante (upload) s'est améliorée également avec une moyenne de 1 250 Kbit/s. En revanche, nous avons subi d'incessantes coupures (plusieurs fois par jour) à intervalles irréguliers mais systématiques. Pour voir si le problème provenait de la clé ou du réseau SFR, nous avons essayé la carte SIM dans une autre clé D-Link Mini 3G. Résultat, les coupures ont continué exactement comme avec la clé SFR, nous laissant penser qu'il s'agit soit d'un problème lié au réseau, soit d'une procédure volontaire pour le désengorger. Malgré quelques forfaits attractifs et une infrastructure Wifi nettement supérieure à celles de ses concurrents, l'offre de SFR n'est plus assez compétitive et manque de transparence.

Les offres data de Bouygues Telecom

00A0000003943292-photo-logo-rh.jpg
Comparativement à Orange et SFR, l'offre de Bouygues Telecom est d'une clarté exemplaire. Certes, l'opérateur a pris du retard sur le déploiement de son réseau haut débit mobile (75 % de la population couverte), mais en contrepartie il propose des tarifs plus attractifs. Le ticket d'entrée avec une clé USB 3G+ sans engagement est à 29,90 €, soit respectivement 10 € et 10,90 € de moins qu'Orange et SFR. Tandis que le forfait nec plus ultra « tout illimité » offrant les mêmes conditions que SFR (avec un débit réduit à partir de 3 Go et un engagement de 24 mois) est à 29,90 € contre 34,90 €, soit une économie de 5 € par mois. Côté tablettes, Bouygues Telecom se contente d'une seule offre (sans engagement) destinée aux iPad 1 et 2. Autre atout non négligeable, c'est le seul opérateur permettant de continuer à surfer à débit réduit une fois le crédit épuisé sur tous ses forfaits avec ou sans engagement (hormis les deux offres prépayées pour clé USB et iPad qui se rechargent).

Les formules en détail

En ces temps de baisse du pouvoir d'achat, de nombreux consommateurs privilégient les meilleurs tarifs. Actuellement, l'offre de Bouygues Telecom se révèle en général plus compétitive en termes de prix que celles de ses deux principaux concurrents. Pour les utilisateurs occasionnels désireux de maîtriser leur budget sans s'engager, l'opérateur propose d'une part un kit avec une clé USB 3G+ à 29,90 €, et d'autre part une microSIM pour iPad à 9,90 €. À ce prix, on est plus gâté que chez la concurrence, puisque l'on a droit à 2 jours de surf illimité plus encore 2 jours offerts à compter de la première connexion.

012C000004645876-photo-bouygues-kit-3g.jpg


Mieux encore, l'utilisateur a accès gratuitement au réseau Wifi constitué de près de 700 000 Bbox (connexion partagée sur les box de l'opérateur), alors que cette option est bloquée sur les offres équivalentes d'Orange et SFR. La première recharge est disponible à partir de 4 € avec une clé 3G+ et démarre à 6 € pour les iPad. Enfin l'opérateur propose une gamme de 9 recharges (exprimées en heures, en jours et au mois), elles varient de 2h à 40 h (4 à 39 €), et de 1 jour à 1 mois (6 à 29,90 €). Les premières peuvent être utilisées durant une période de 30 à 60 jours, tandis que pour les secondes, le débit est réduit au-delà d'une certaine limite. Les offres prépayées ne permettent pas d'envoyer de SMS.

0000009604628892-photo-bouygues-telecom-recharge-copie.jpg


Pour les utilisateurs réguliers, un seul forfait de 1 Go/mois est proposé à 19,90 € pour un engagement de 24 mois et de 24,90 € sur 12 mois. Aucun risque de dépassement, le débit est réduit une fois le seuil atteint. Enfin, le forfait « Intensif » illimité de Bouygues Telecom pour tous ceux qui veulent se connecter sans compter se révèle l'un des plus attractifs du marché en termes de prix. Pour 29,20 €/mois sur 24 mois (34,90 € sur 12 mois), l'utilisateur dispose d'un volume de données de 3 Go/mois, au-delà duquel le débit serait réduit de manière optimale. Ces deux forfaits offrent évidemment un accès illimité au réseau Wifi de Bouygues Telecom et la possibilité d'envoyer des SMS. Par contre, la VoIP est proscrite pour toutes les formules data. L'opérateur offre un mois de forfait pour les souscriptions en ligne.

Bouygues Telecom
 Clé 3G +
Forfaits12 mois 24 moisSans engagement
Occasionnel
(4 jours de surf)
--29,90 €
Régulier (1 Go)24,90 €19,90 €-
Intensif (illimité, débit réduit au-delà de 3 Go)34,90 €29,90 €-
 iPad (1 et 2)
Internet 3G+ pour iPad (4 jours de surf)--9,90 €
Les recharges de Bouygues Telecom
2 h10 h20 h40 h1 jour
(200 et
300 Mo*)
2 jours
(400 Mo)
7 jours
(600 Mo)
15 jours
(1,5 Go)
1 mois
(1,5 Go*)
4 €15 €25 €39 €6 €10 €15 €25 €29,90 €

*Offres spécifiques à l'iPad

Notre avis

Comme nous l'avons vu, la gamme de forfaits 3G+ de Bouygues Telecom se révèle claire comme de l'eau de roche, et ne souffre d'aucune incohérence. Ses prix sont attractifs et c'est le seul à proposer un débit réduit une fois le seuil de données atteint sur toutes ses offres, alors que SFR réserve ce privilège aux forfaits les plus chers et Orange à seulement trois formules. Idem pour l'accès illimité au Wifi, disponible avec toutes les formules, et qui représente un atout non négligeable car il dispose de la seconde base de hotspots (700 000), la plus importante en métropole derrière SFR.

00FA000004645940-photo-bouygues-t-l-com-cl-3g.jpg


Mais le réseau 3G+ de Bouygues Telecom est encore très loin d'égaler celui de ses deux concurrents. Sans surprise, les différentes mesures sur la vitesse de connexion que nous avons effectuées dans différents lieux et à des horaires variés le confirment. Le débit descendant le plus élevé se montait à 1 084 Kbit/s et à 1 057 Kbit/s pour l'ascendant. Cela reste néanmoins amplement suffisant pour surfer sur Internet en mobilité. Par contre, Bouygues Telecom ne badine pas avec la réduction du débit une fois le seuil de consommation atteint. Le taux de transfert moyen chute en effet à environ 100 Kbit/s (en upload comme en download) jusqu'à la prochaine facture. Fait appréciable, l'opérateur envoie une alerte par SMS pour informer le client qu'il va bientôt atteindre sa limite de consommation. Au final, les forfaits data de Bouygues Telecom permettent de surfer plus longtemps à un prix plus avantageux. Il constitue aujourd'hui un excellent choix si l'on n'est pas trop regardant sur la vitesse de connexion.

Les offres data des opérateurs virtuels

Les opérateurs virtuels dits MVNO (Mobile Virtual Network Operator) sont encore peu nombreux aujourd'hui à se positionner sur les forfaits data. Au départ, ils ont cassé les prix en proposant des forfaits non limités avec un débit réduit au-delà du palier prévu dans les contrats. Mais maintenant que les trois opérateurs proposent des formules identiques, leurs offres ne sont plus compétitives. Un exemple parmi tant d'autres : Afone Mobile, qui n'hésite pas à proposer encore des forfaits faussement illimités. Ainsi, le forfait Internet illimité 1 Go de Afone Mobile est facturé 34,50 €/mois (avec un engagement de 12 mois) et augmente de 2 € par tranche de 10 Mo au-delà du seuil de 1 Go ! De quoi doubler le montant de son abonnement mensuel en seulement quelques heures. Des pratiques d'un autre temps qui ne devraient plus exister. Fort heureusement, tous les opérateurs virtuels n'utilisent pas ce genre de méthodes. Il n'empêche qu'ils ont bien du mal à s'imposer sur le segment des forfaits data. Voici trois exemples... édifiants.



Les offres data d'Auchan telecom

Basé sur le réseau de Bouygues Telecom (pour la data), Auchan telecom dispose d'une seule formule avec une clé 3G+ (sans engagement) assortie d'une gamme de recharges. Malheureusement, le géant de la distribution ne propose rien de révolutionnaire : le « Pack Accès » comprend 250 Mo de crédits valable 45 jours pour 39,90 €, soit le même prix que le kit « Prêt à l'emploi » de SFR. Idem pour les recharges qui s'avèrent par contre beaucoup moins intéressantes que celles des trois opérateurs : 7 €/1H, 12 €/6H et 20 €/12H. À noter que l'offre d'Auchan telecom ne donne pas accès au réseau Wifi de Bouygues Telecom.

012C000004646944-photo-auchan-telecom.jpg
Des recharges guère intéressantes chez Auchan Telecom


Les offres data de Coriolis Telecom

Les forfaits Internet 3G+ de Coriolis Telecom sont plus ou moins les mêmes que ceux de SFR dont il utilise la couverture réseau pour la voix et la data. Le forfait « Liberté » (sans engagement) est le seul à se différencier quelque peu de la concurrence. Cette formule facturée 14,80 €/mois dispose d'un crédit de 500 Mo au-delà duquel la connexion reste active en débit réduit. Pour le reste, on déplore cette incohérence manifeste, à savoir des forfaits avec des tarifs identiques, que l'on s'engage ou non sur 24 mois ! Et là il n'y a pas de question de subvention de tablette, comme chez SFR... Il s'agit des formules « Sérénité » de 1 Go pour 21,80 €/mois et « Intensité » de 3 Go pour 34,80 €/mois avec ou sans engagement de 24 mois. Une sacrée technique de fidélisation... Aucun risque de surfacturation, le débit est réduit une fois le seuil de données mensuel atteint. Au final, Coriolis ne se démarque absolument pas de SFR, si ce n'est que ses forfaits ne permettent pas d'accéder à un réseau Wifi gratuit ou à un bouquet de chaînes TV...

0190000004646884-photo-coriolis-avec-ou-sans-engagement.jpg
Avec ou sans engagement, le tarif ne change pas !


Les offres data de Prixtel

En détaillant l'offre de Prixtel qui exploite également la couverture de SFR, on a l'impression de se retrouver trois ans en arrière. Ses trois formules Internet nomades soumises obligatoirement à un engagement de 12 à 24 mois sont une invitation à la surfacturation ! Non seulement les prix ne sont absolument pas compétitifs (9,90 €/mois pour 100 Mo, 29,90 €/mois pour 750 Mo, et 39,90 €/mois pour 2 Go sur 24 mois). Mais en plus les clients se verront facturés 0,20 €/Mo une fois le seuil de leur contrat épuisé. Gageons que de moins en moins de consommateurs tomberont dans ce genre de pièges devenus insupportables.

012C000004646948-photo-prixtel.jpg


Notre avis

Ce passage en revue (non exhaustif) d'opérateurs virtuels a permis de mettre en lumière leur incapacité à se positionner sur le marché de la data. Mais également de constater les efforts réalisés par les trois opérateurs historiques au fil des deux dernières années. Tous trois ont en effet quasiment banni toutes les formules d'accès 3G+ bardées de pièges que l'on retrouve aujourd'hui chez certains opérateurs MVNO. Un comble lorsque l'on sait que certains d'entre eux ont justement réussi à s'imposer dans la téléphonie mobile en France grâce à des contrats plus souples et intéressants pour les consommateurs. Autant de clients potentiels susceptibles de leur faire confiance, malheureusement à tort, pour souscrire un forfait data. En attendant que Free déploie une infrastructure d'antenne 3G+ digne de ce nom et qu'il soit en mesure de proposer de véritables offres concurrentielles, il va sans doute être difficile de trouver des formules d'accès 3G+ de meilleure qualité/prix que celles proposées par les trois principaux opérateurs chez les MVNO. À bon entendeur...

Les offres de tethering

Le tethering est une fonction incluse nativement dans certains smartphones, permettant de partager sa connexion via un câble USB, en Bluetooth ou en Wifi avec un appareil compatible (ordinateur portable, netbook, tablette, baladeur numérique, etc.). Baptisée « Option modem » par la plupart des opérateurs, c'est le mode de connexion data en vogue largement démocratisé par l'iPhone. De ce point de vue, Apple n'a rien inventé, mais plutôt simplifié la procédure. En 2003, bien avant la naissance de l'iPhone, les terminaux fonctionnant sous PalmOS, puis Windows Mobile et Symbian (Nokia et certains Sony Ericsson à l'époque) offraient déjà la possibilité de connecter un PC portable au réseau mobile via le modem d'un smartphone et des applications dédiées. C'est le cas de PdaNet : une application qui subsiste encore aujourd'hui et qui est même disponible sur toutes les plateformes, y compris iOS (avec les iPhone jailbreakés uniquement).

01C2000004647652-photo-visu-tethering2.jpg


À l'époque ou le réseau 3G n'était encore qu'au stade de projet, on pouvait partager librement la connexion de son smartphone avec toutefois la peur au ventre de se voir facturer une petite fortune en cas de dépassement du crédit prévu dans son forfait data. Aujourd'hui, la situation est bien différente. Avec l'avènement des smartphones et du réseau Internet mobile à haut débit, les opérateurs ont décidé d'encadrer cette fonctionnalité par des contrats spécifiques. Résultat, même avec un terminal compatible (iPhone, smartphones Android, Windows Phone, etc.), il devient impossible d'activer librement le partage de connexion de données. Sur l'iPhone, par exemple, l'utilisateur souhaitant activer le partage de connexion se voit aussitôt rediriger vers une page Web de l'opérateur pour choisir un forfait. Quels sont les avantages et les inconvénients de ce mode de connexion ? Quels sont les smartphones compatibles ? Est-il possible de contourner les restrictions imposées par les opérateurs, et quels sont les risques ? Voici tout ce qu'il faut savoir pour profiter du modem de son terminal.

Les forfaits modem des principaux opérateurs

04647476-photo-modem-ordi.jpg
Le moins que l'on puisse dire, c'est que les opérateurs ont mis le temps avant de commencer à s'intéresser réellement au mode modem des smartphones et développer une offre en conséquence. Et alors que cette option était jusqu'ici presque exclusivement proposée pour les iPhone et les terminaux Android, elle est à présent officiellement disponible pour de nombreuses plates-formes : Android, Bada, iOS, BlackBerryOS, WebOS, Symbian et Windows Phone (version Mango). Sur ce segment, Orange prend largement l'avantage sur ses deux concurrents avec une offre pléthorique et novatrice. Démonstration.

Options modem d'Orange et Sosh

L'opérateur historique se positionne de façon très agressive sur les options modem. D'une part avec sa gamme classique Orange, et d'autre part avec sa nouvelle marque de téléphonie mobile low-cost baptisée Sosh. Destinée aux utilisateurs ultras connectés, elle comprend en tout et pour tout trois forfaits voix/data, dont deux avec l'option modem incluse : 5h et illimité (fixes et tous opérateurs mobiles) avec 1 Go de données rechargeable par mois pour respectivement 29,90 et 39,90 €. Ce n'est pas tout, Orange offre également la possibilité aux abonnés Sosh d'utiliser la VoIP sans frais supplémentaire et un accès illimité aux hotspots Wifi d'Orange. Trois « Pass Internet Sosh » sont proposés : 100, 200 et 500 Mo à des prix variant de 3 à 10 € (valable 30 jours). Une offre dans l'air du temps remarquablement bien étudiée et ciblée.



Sous la marque Orange, on trouve une large gamme de formules pour partager la connexion de son smartphone. À commencer par le très attendu forfait unique iPhone/iPad : Origami modem Let's go pour iPhone. Pour 69 €/mois avec un engagement de 24 mois, l'abonné dispose d'un forfait voix de 4 heures, l'accès à 60 chaînes de TV et à Orange Maps Navigation, ainsi qu'un crédit de 3 Go de données au-delà duquel le débit est réduit (utilisable sur iPhone, iPad et ordinateur portable). Pour l'iPhone combiné avec les forfaits Origami star ou jet, il existe également l'Option modem Let's Go de 200 Mo/mois pour 8 €, et de 1 Go/mois pour 25 €. Enfin, pour tous les autres smartphones -Android, BlackBerry, Bada, Symbian et Windows Phone (version Mango)- Orange propose trois recharges sans engagement : Pass 1j et 2j illimité (6 et 10 €) et Pass 7j de 1 Go à 18 €.



Options modem de SFR

L'offre modem de SFR se décline pour le moment en deux familles : l'Option Modem ajustable et l'Option Modem 24/24. Elles sont toutes deux compatibles avec les forfaits Carré Connect, Web, Absolu, Pro Web et Pro Absolu et les smartphones Android (depuis la version 2.2*), Nokia OVI (via l'application JoikuSpot ou eZSpot), Samsung Bada, Palm WebOS, et iPhone iOS (uniquement depuis la version 4.3). La première fonctionne par paliers : 0 à 50 Mo, 51 à 250 Mo, 251 à 500 Mo, 501 à 750 Mo, et 751 à 1 Go pour 5, 10, 20, 30 et 40 €/mois. Une offre qui se révèle en complète contradiction avec les recharges que commercialise l'opérateur. L'option modem comprenant 1 Go/mois de données maximum est, par exemple, plus chère de 5 €/mois que le Pass Internet SFR de 1 Go. Alors que celle à 10 € (de 51 à 250 Mo/mois) est au contraire nettement plus avantageuse que le Pass Internet 100 Mo facturé 9 €/mois. Allez comprendre...



Outre le principe dépassé du forfait ajustable, les incohérences de cette offre ne la valorisent pas. La seconde Option Modem 24/24 sans engagement se voit dotée de 1 Go de données (en plus de la data incluse dans le forfait voix) à 19,90 €/mois avec la formule Carré Connect, 29,90 €/mois pour les autres formules souscrites avant le 15/06/2011, et enfin 10 €/mois pour les abonnés aux forfaits Carré Web et Carré Pro Web. Le constat est le même que pour la gamme de forfaits data pour les clés 3G+ et les tablettes : une offre tentaculaire incohérente et des tarifs généralement plus élevés que ceux de la concurrence.

*Les smartphones Android SFR compatibles
-Acer : Liquid mini
-Android Edition by SFR : Starnaute, Startail, Startext, Starshine et Staraddict
-HTC : Desire HD, Desire S, Chaba, Sensation et Widfire S
-LG : Optimus 2X et Optimus Black
-Samsung : Galaxy Ace, Galaxy Mini, Galaxy S, Galaxy S 2, et Nexus S
-Sony Ericsson: Xperia arc, Xperia PLAY



Options modem de Bouygues Telecom

Du côté de Bouygues Telecom, on privilégie la simplicité en proposant une seule option de thethering. Sans engagement, l'Option modem 24/24 comprend 1 Go de données pour 20 €/mois (le débit est réduit une fois le crédit épuisé). Elle est compatible avec les forfaits Neo 4 pour smartphones (y compris l'iPhone), Neo 24/24, les « Tout-en-un Ideo Neo 4 » (pour smartphone + Bbox), et enfin les « Tout-en-un-idéo 24/24 ». Dans les conditions de cette formule, l'opérateur précise que cette option est utilisable uniquement en Wifi avec tous les smartphones, en dehors de l'iPhone qui peut être relier à un ordinateur par câble. On apprend avec étonnement que la VoIP est autorisée pour les forfaits de 3h et plus. Enfin, l'opérateur se réserve le droit de réduire le débit aux utilisateurs qui procéderaient à des échanges de données trop élevés.

01F4000004647680-photo-option-modem-bouygues.jpg


Contrairement à Orange et SFR, aucun terminal BlackBerry ou Nokia n'est compatible (à ce jour) avec l'option modem. Elle est disponible pour la plupart des terminaux Android récents ainsi que les iPhone 3GS/4. Le tarif de l'option (avec un poids de données équivalent) est encore une fois le plus compétitif du marché. On regrette néanmoins qu'il n'y ait qu'une seule offre de tethering.



Partager gratuitement la connexion de son smartphone

Par l'intermédiaire d'applications (gratuites ou payantes), il est possible de faire du tethering gratuitement en utilisant le forfait data de son smartphone. Mais attention, cette méthode comporte des risques et n'est pas autorisée par les opérateurs. Ces derniers sont en mesure de détecter dans certains cas, si la connexion cellulaire est utilisée pour surfer sur Internet depuis un mobile ou depuis un autre appareil comme un ordinateur portable. Pour éviter d'éveiller les soupçons, il est recommandé de ne pas dépasser systématiquement le crédit data prévu dans son contrat mobile. Il faut savoir également que l'option modem n'est pas bloquée sur un smartphone acheté « nu » (hors contrat opérateur). Mais là encore, la prudence est de mise, car même si on peut utiliser l'option modem, des frais de consommation data (hors smartphone) peuvent être quand même facturés ensuite de plein droit par les opérateurs. Voici quelques conseils pour en profiter sans se faire repérer.



Conseils pratiques

Pour surfer librement via le modem de son smartphone, il faut installer une application spécifique telle que PdaNet, par exemple. Cette dernière possède l'avantage de fonctionner avec la grande majorité des OS mobiles. De plus, elle permet de dissimuler les connexions Internet réalisées sur un ordinateur portable ou une tablette. Sur les smartphones Android par exemple, il suffit de télécharger gratuitement l'application sur l'Android Market. Avec un terminal Symbian (Nokia), deux applications payantes sont disponibles sur la boutique en ligne du fabricant OVI Store : eZSpot Premium et JoikuSpot (3 et 9 €).



En revanche, les choses se compliquent avec les iPhone qu'il faut obligatoirement jailbreaker pour pouvoir débloquer la fonction de partage de connexion. Ensuite, il suffit de télécharger sur Cydia (l'application que l'on installe lors du jailbreak) au choix PdAnet, TetherMe, etc. Une fois le programme installé sur l'iPhone, il devient possible de partager sa connexion en toute discrétion avec un ou plusieurs appareils via le Wifi, le Bluetooth (la connexion est très lente dans ce mode), ou un câble USB avec ordinateur portable. À utiliser avec modération...



Conclusion

Face à une demande de plus en plus forte, les offres d'accès au réseau mobile à haut débit pour se connecter depuis une tablette ou un ordinateur portable, en dehors de la maison ou du bureau, vont sans doute encore beaucoup évoluer au cours des mois et des années à venir. Non seulement les trois opérateurs ne cessent d'améliorer leur couverture 3G+ sur le territoire, mais ils déploient des infrastructures Wifi (en particulier Bouygues Telecom et SFR) de plus en plus importantes. L'autre raison qui pousse les opérateurs à améliorer leurs offres data, c'est l'arrivée de Free en 2012. Même si le quatrième opérateur mettra sans doute du temps avant d'en proposer (faute d'un réseau d'antennes 3G+ suffisant), il ne fait aucun doute que ses concurrents souhaitent devancer son arrivée sur le marché. L'exemple le pus frappant provient de la gamme de forfaits de Sosh (la marque low-cost que vient de lancer Orange) qui se positionne de façon très agressive. Difficile de trouver meilleur rapport qualité / prix / services que ces nouvelles offres actuellement en France, le tout sans engagement (mais aussi sans subvention). Serait-on en train d'assister à la fin d'un marché truqué, dans lequel les opérateurs se mettent plus ou moins d'accord sur les tarifs depuis des années ?

01F4000004645240-photo-offres-data-illustration-1.jpg


Ce passage en revue des offres data a également permis de voir à quel point les MVNO étaient mal engagés sur ce segment du marché. Le constat est sans appel : aucune offre n'est capable de concurrencer celles des trois opérateurs historiques qui ont revu leurs prix et leurs conditions de fond en comble. Les formules sans engagement sont devenues légion, et en dehors de quelques exceptions, les forfaits sujets à la surfacturation ont disparu. Mais attention toutefois à respecter les conditions des contrats pas toujours très claires. La VoIP est par exemple interdite en mode de connexion 3G+ chez tous les opérateurs (en dehors d'Orange qui propose une option VoIP à 15 €/mois), et peut être facturée en plus d'un forfait, même s'il est bloqué. Au même titre l'option modem est proscrite sur les smartphones, mais pas forcément bloquée. Malgré cela, l'opérateur est tout à fait en droit de facturer les données consommées effectuées avec un autre appareil si l'option modem n'est pas préalablement incluse dans le contrat. Concrètement, les opérateurs ont fait beaucoup d'efforts pour tourner la page des « faux forfaits illimités » et clarifier leurs conditions d'utilisation, mais il convient de rester sur ses gardes.

0000012C04632364-photo-logos.jpg


La prolifération des formules d'accès au réseau mobile haut débit avec une clé 3G+, une tablette ou un smartphone est telle, que faire son choix peut vite devenir un véritable casse-tête. Avant toute chose, il faut identifier ses besoins et ne pas s'engager à la légère. Il peut être utile de se renseigner auprès de son entourage par exemple, ou en effectuant une recherche sur Internet, pour vérifier si telles ou telles zones sont bien couvertes par les opérateurs. Autre mesure de précaution, s'assurer de la couverture Wifi des opérateurs sur leurs sites Internet dans les zones où l'on envisage de se connecter le plus souvent en mobilité.

Au final, on regrette vivement que l'offre de SFR ne soit pas à la hauteur. Ses formules et leurs tarifs fourmillent d'incohérences qui ne mettent pas en confiance. Avec le deuxième plus important réseau 3G+ et la meilleure couverture Wifi de l'hexagone, on attendait beaucoup mieux de la part de l'opérateur. Bouygues Telecom a quant à lui le mérite de proposer une offre simple, claire et sans détour avec des tarifs ultra compétitifs. Il demeure donc un excellent choix. Mais la palme revient tout de même à Orange, dont le rapport qualité / prix / services de ses formules data demeure la plus intéressante. Il possède la meilleure couverture 3G+ avec des débits stables et rapides. Malgré quelques incohérences dans sa nouvelle gamme de forfaits Let's go, son offre est extrêmement variée, sans être trop nébuleuse comme celle de SFR. Mais sur le marché de la data, ce qui est vrai aujourd'hui ne le sera peut-être plus demain...

Sélection de la rédaction des meilleures formules data, par usages

Utilisateurs occasionnels
Orange Pass pour tablettes et clés 3G+ : 100 Mo (valable 31 jours) à 8 €
Bouygues Telecom Offre Internet 3G+ Prépayée pour iPad (2 jours + 2 jours illimité) à 9,90 €
SFR Découverte sans engagement : 250 Mo, accès Wifi illimité à 9,90 €/mois

Utilisateurs réguliers
Bouygues Telecom Forfait Internet 3G+ Régulier : 1 Go (débit réduit au-delà), accès Wifi illimité à 19,90 €/mois sur 24 mois
Sosh 5 h sans engagement : option modem 1 Go, 5 heures voix, Wifi illimité, VoIP à 29,90 €/mois

Utilisateurs intensifs
Orange Pass sans engagement 31 jours : 3 Go (débit réduit au-delà) à 25 €
Bouygues Telecom Forfait Internet 3G+ 24/24 : 3 Go (débit réduit au-delà) à 29,90 €/mois sur 24 mois
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Steelseries et Gunnar dévoilent deux paires de lunettes pour joueurs
iCloud : une transition pas si fluide pour les utilisateurs de MobileMe
Blizzard va mettre des morceaux de serveurs dédiés à WOW aux enchères, pour la bonne cause
30 millions de Galaxy chez Samsung, 4 millions de 4S chez Apple
LG DoublePlay : un smartphone original résolument multitâche
Spotify dépasse les 2 millions d'abonnés
RIM : 100 dollars d'applications à télécharger pour se faire pardonner
Antennes relais : la Charte Parisienne de la Téléphonie Mobile perturbée
Piratage : des vidéos pour enfants remplacées par du porno sur Youtube
Siri sur iPhone 4 : le portage est en bonne voie
Haut de page