Le Japon développe un "malware défensif" avec Fujitsu

02 janvier 2012 à 15h58
0
Selon la presse nipponne, le Japon et la firme Fujitsu développent un programme censé détecter une cyber-attaque et réagir en conséquence. A l'heure actuelle, des tests en environnement fermé seraient menés.

00FA000003237632-photo-fujitsu.jpg
Selon le quotidien Yomiuri Shimbun, l'Etat du Japon et la firme Fujitsu seraient en train de mettre au point un programme permettant de surveiller certains réseaux. Peu d'informations circulent à ce sujet mais l'AFP a repris l'information en précisant que ce projet serait en passe d'aboutir après trois années de recherche et un budget d'environ 1,8 million d'euros.

Ce « malware défensif » devrait être capable de non seulement détecter une attaque mais également de localiser la source et neutraliser le programme. Il pourrait donc équiper certains réseaux sensibles de ministères ou d'organismes officiels. Par contre, le Yomiuri Shimbun ajoute qu'à l'heure actuelle, la législation du pays ne permet pas encore de mettre en place effectivement ce type d'arme numérique.

Une modification législative pourrait donc autoriser l'utilisation de ce type de programme. C'est pourquoi le malware est actuellement testé en circuit fermé afin de pouvoir connaître son efficacité.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Apple rachète une application météo... et la ferme sur Android
L'administration Trump tire un trait sur les normes environnementales au motif du Covid-19
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top