TOP500 : aucun supercalculateur exaflopique, le Japon toujours en tête

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
16 novembre 2021 à 14h00
14
Supercalculateur Tianhe-1A

On note une seule entrée au classement des 10 supercalculateurs les plus puissants de la planète.

Depuis plusieurs mois déjà, le monde du supercalculateur est tenu en haleine par de nombreuses annonces évoquant l'arrivée prochaine de machines dites « exaflopiques », c’est à dire dotées d'une puissance de calcul dépassant 1018 flops.

Il y a quelques semaines, des sources officieuses ont évoqué l'existence de telles machines - deux pour être exact - sur le sol chinois. Dans un contexte de tensions avec les États-Unis, la Chine ne souhaiterait toutefois pas que la chose s'ébruite.

Fugaku au sommet, Voyager-EUS2 fait son entrée

Le TOP500, ce classement qui liste les machines les plus puissantes de la planète, se base sur des informations authentifiées. Il est donc impossible d'y faire figurer les encore hypothétiques machines exaflopiques chinoises, Tianhe-3 ou Sunway Oceanlite.

Fugaku © Riken
Fugaku, le supercalculateur de Riken et Fujitsu, est de loin le plus puissant de la planète © Riken

De fait, cette 58e édition du TOP500 se trouve particulièrement pauvre en nouveautés, au moins en ce qui concerne le sommet de la hiérarchie mondiale. C'est simple, les neuf supercalculateurs les plus puissants de la planète n'ont pas changé depuis la précédente édition du classement.

Les débats sont ainsi toujours dominés par le colosse japonais, Fugaku et ses 442 pétaflops, qui conserve sa place depuis juin 2020. Il reste très loin devant le numéro 2, le Summit conçu par IBM pour l'Oak Ridge National Laboratory du Tennessee, qui n'atteint « que » 148,8 pétaflops.

Il faut descendre jusqu'à la dixième place pour découvrir un nouveau venu. En l'occurrence, il s'agit de Voyager-EUS2, un système signé Microsoft Azure et installé dans les locaux du géant américain. Son couple AMD EPYC / NVIDIA A100 lui assure 30,05 pétaflops de puissance de calcul.

Source : TechPowerUp

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
14
12
g-m1n1
Un supercalculateur européen parmi le top 10?
ultrabill
Oui
Guillaume1972
Oui, le huitième situé en Allemagne et 10 fois moins rapide que FUGAKU.
Martin_Penwald
Il y a du RISC-V quelque part dans le top500 ou pas encore ?
tfpsly
Par contre ce n’est une liste que des supercalculateurs dont les specs sont connues. On ignore où se classent les data centers des GAFAM (mais possible qu’ils ne soient pas acceptables dans ce classement d’ordis non distribués) et certains supercalculateurs d’agence gouvernementales liées à la sécurité.
Cynian90
Ça fait tourner Dota à combien d’FPS ça ?
Winston
Oui ,le quatrième<br /> https://www.top500.org/system/178764/<br /> Comme indiqué ,les chinois ne communiquent plus leur avancées.<br /> Ils conçoivent et fabriquent leurs propres processeurs pour être 100% indépendant.
Winston
Il n’est indiqué nulle part que le processeur est un RISC , pour le savoir il faut lire le rapport<br /> netlib.org<br /> sunway-report-2016.pdf<br /> 9.22 MB<br />
Gweegoo
Quelles sont les réussites obtenues grâce à ces calculateurs?<br /> On parle souvent des usages potentiels dans la recherche, les structures d’acides aminés et autres mais je me demande s’il existe des articles qui expliquent les résultats obtenus directement associés à la puissance de calcul, comme pour faire la promotion du super calculateur.<br /> Quand on envoie par exemple un nouveau satellite d’observation dans l’espace, on a je trouve davantage d’explications sur son intérêt et les premières images arrivent juste derrière. Mais peut-être n’est-ce pas une bonne comparaison…
Peggy10Huitres
Ca tourne à l’éolien ?
Martin_Penwald
Je n’ai pas l’impression que c’est du RISC-V. Il n’y a pas l’air d’y avoir beaucoup d’info à ce sujet.
MattS32
C’est un architecture de type RISC, mais ce n’est pas une architecture RISC-V.<br /> C’est une architecture propriétaire Sunway.
Zimt
Merci pour le lien ! <br /> Ho purée …<br /> «&nbsp;Peak memory bandwidth: 68 GB/s&nbsp;»<br /> et c’est pour un seul CPU seulement … j’imagine même pas la bande du calculateur complet, ça donne juste envie de pleurer :°)
Zimt
Il y a derrière beaucoup d’enjeux économique, scientifique, stratégique, physique atomique, santé, etc … les domaines sont nombreux mais les sujets très peu.<br /> Et arriver «&nbsp;le premier&nbsp;» permet tout simplement de prendre de l’avance de de rafler des marchés à l’échelle mondiale. Comme on le dit souvent, le premier rafle la mise.
ullbach
militaire, médical, exploration spatiale et la liste est infinie. Ils reposent quasiment tous (à l’image des systèmes militaires) sur des systèmes d’exploitation GNU/linux adaptés à leur besoin (usa compris) parfois freeBSD. L’armée américaine utilise du GNU/linux, pareil pour la Chine ou la Russie. Ensuite chacun développe ses applications dessus.<br /> La vitesse avec laquelle ont été développé les vaccins par exemple. Les chinois sont passés par leur supercalculateurs pour simuler des conformations tridimensionnelles…<br /> Il était évident après la pandémie que les nations à la plus forte capacité de calcul informatique étaient celles dont les biotech allaient être en première ligne. Pas ceux qui ont encore leur pipette<br /> La Chine a tout de même pu sortir deux supercalculateurs dont un repose sur une architecture purement maison (sunway) et exascale, c’est très fort.
Winston
@Martin_Penwald<br /> Qu’est-ce qui permet de l’affirmer?<br /> Je n’ai pas de preuve mais RISC-V date de 2011 et le test du SW26010 à été publié en 2016 ,connaissant les chinois je doute qu’ils ne l’aient pas utilisé.
MattS32
Sauf qu’avant le SW26010 il y a eu 3 autres générations, entre 2006 et 2010.<br /> Tous ces CPU utilisent à priori une architecture spécifique Sunway, et pour le SW26010 il est certain que ce n’est pas du RISC-V, vu qu’il a plusieurs caractéristiques qui ne font pas partie de l’ISA RISC-V :<br /> il gère des instructions SIMD, ce qui n’existe pas en RISC-V, qui ne fait que du vectoriel,<br /> chaque cœur d’exécution dispose d’un espace mémoire de 64 Ko accessible à l’utilisateur (ce qui implique donc forcément un mode d’adressage pour accéder à ces données, voire des instructions spécifiques pour le gérer),<br /> la copie de registres d’un cœur d’exécution à l’autre, avec la encore forcément un mode d’adressage et/ou des instructions spécifiques pour réaliser ces opérations.<br />
Winston
MattS32:<br /> il gère des instructions SIMD, ce qui n’existe pas en RISC-V<br /> Il gère les SIMD compactées et le Sunway va au delà du OpenACC ,donc oui c’est bien une architecture spécifique.
ullbach
Certains affirmaient que les premiers sunway étaient basés sur dec alpha. De toute façon, ce n’est plus le cas depuis 2016 (sunway tahulight) qui repose sur une architecture maison spécifique.<br /> Il serait intéressant de voir si l’architecture sunway n’est pas adaptable à du desktop ultérieurement.<br /> Les chinois semblent mettre leurs oeufs sur plusieurs panniers<br /> -ARM. Il développent très activement sur de l’ARM et à voir les évènement récent, ARM China semble s’émanciper d’ARM globale pour monter une architecture propre (ou dérivée). Les articles anglophones parlent de «&nbsp;casse du siècle&nbsp;». En même temps, j’imagine mal les chinois se laisser priver d’une architecture sur laquelle ils ont basé la majeure partie de leur industrie. Faut pas être naif.<br /> -Zhaoxin développe des processeurs X86<br /> -LoongArch : présentée comme une ISA nouvelle mais que certains sites (essentiellement anglophones) désignent comme un MIPS rebadgé. De toute façon, loongson (société qui développe) a énormément investit et on acquis MIPS ainsi qu’imagination technologies et donc indirectement power VR<br /> -Ils ont probablement les puces ARM et RISC V les plus puissantes du marchés pour serveurs (Alibabab pingtouge)<br /> -Là ils impressionnent c’est la vitesse de développement des cartes graphiques (pour l’instant destinées aux serveurs mais tout à fait adaptables au desktop (fengua GPU par ex) ou encore les progrès dans les ssd (YMTC)<br /> Mais leur grosse vulnérabilité est l’accès à TSMC et c’est là où les ciblent les américains. Le tout repose donc sur la maitrise de la gravure (photonique) ce qui peut prendre des années.
Winston
(J’ai repris un de messages auquel je te répondais pour ensuite me rendre compte qu’il avait été supprimé ,donc je me suis adressé à celui qui me censure ,pas toi.)<br /> Et question crédibilité tu es un modèle ,comme on peut le constater ici où tu affirmes sans savoir ce qu’est RISC et une fois qu’on te démontre ton erreur tu te caches.
tfpsly
Winston:<br /> Et question crédibilité tu es un modèle ,comme on peut le constater ici où tu affirmes sans savoir ce qu’est RISC et une fois qu’on te démontre ton erreur tu te caches.<br /> Ca sort d’où cette attaque sur la personne ? Il vaudrait mieux répondre sur les idées et en argumentant, là tu échoues sur les deux points.
MattS32
Winston:<br /> tu affirmes sans savoir ce qu’est RISC et une fois qu’on te démontre ton erreur tu te caches.<br /> Tu inverses tout là… C’est toi qui a affirmé que les CPU Sunway sont des CPU RISC V, avec un magnifique argumentaire «&nbsp;au doigt mouillé&nbsp;» aussi précis que tes arguments sur l’autre topic :<br /> Winston:<br /> Je n’ai pas de preuve mais RISC-V date de 2011 et le test du SW26010 à été publié en 2016 ,connaissant les chinois je doute qu’ils ne l’aient pas utilisé.<br /> Et je t’ai montré que non, ils ne sont probablement pas du RISC V, puisqu’ils ont plusieurs spécificités qui n’existent pas en RISC V.<br /> Et au final, tu as même approuvé ma démonstration :<br /> Winston:<br /> Il gère les SIMD compactées et le Sunway va au delà du OpenACC ,donc oui c’est bien une architecture spécifique.<br /> Et maintenant tu viens me chier dans les bottes en prétendant que je me serais caché après qu’on m’ait démontré que j’ai tort ? <br /> Décidément, en plus de t’être ridiculisé sur l’autre topic, la rancune te fait te ridiculiser sur un autre…<br /> Bref ce sont des CPU RISC, mais pas des CPU RISC V.<br /> RISC et RISC V, c’est pas la même chose hein, même si ça ne diffère que d’une lettre… RISC c’est un concept générique, regroupant les architectures CPU dans une grande famille en fonction des caractéristiques générales de leur archi (instructions simples, de durée d’exécution fixe, avec peu de modes d’adressages, …). RISC V, c’est une architecture bien particulière, qui est dans la famille RISC.<br /> Les CPU Sunway sont dans la famille RISC, mais ne sont pas d’architecture RISC V. Et le seul à avoir affirmé qu’ils l’étaient, c’est toi.
Blackalf
Winston:<br /> (J’ai repris un de messages auquel je te répondais pour ensuite me rendre compte qu’il avait été supprimé ,donc je me suis adressé à celui qui me censure ,pas toi.)<br /> C’est curieux, ça, aucun de tes messages dans ce sujet n’ayant été supprimé…<br /> Et à part ça il serait bon que tu te calmes, tu t’approches un peu plus chaque jour de la ligne rouge.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Le prix des cartes mères MSI B650 en fuite : bizarrement aucune B650E au menu ?
TikTok fait part de son chiffre d'affaires et d'une progression qui dépasse tout entendement
PS5 : 4K et HDR arrivent sur l'application Disney+
Focal annonce Bathys : un impressionnant casque Hi-Fi sans-fil à réduction de bruit active
Sur Fnac, le PC ultra portable à écran tactile Microsoft Surface Laptop 4 est à -37%
Vivaldi 5.5 dégaine un panneau de tâches et gagne en efficacité
Microsoft Edge passe un nouveau cap dans la sécurité, mettez-le à jour !
Pourquoi STMicroelectronics implante sa nouvelle usine en Italie ?
Voyagez avec votre SSD en poche grâce à cette promo sur le Crucial X6 1 To
Quand l'IA s'occupe des polygones de Virtua Fighter, le résultat est... déroutant
Haut de page