Les procureurs de New York et de Pennsylvanie alertent des dérives des AirTags

18 février 2022 à 11h55
8
Apple AirTags test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Les procureurs généraux des États de New York et de Pennsylvanie aux États-Unis ont publié sur leur site respectif une note d'avertissement auprès des consommateurs pour signaler l'utilisation des AirTags d'Apple par des personnes parfois mal intentionnées. La note est suivie de bonnes pratiques pour repérer les AirTags nous géolocalisant à notre insu.

L'appareil de la marque à la Pomme qui devait faciliter la vie de ses utilisateurs continue d'être utilisé dans le but de commettre des délits, voire des crimes.

AirTags partout, sécurité nulle part ?

Suite à de nombreuses plaintes de personnes ayant trouvé dans leur poche, leur sac ou leur voiture un AirTag suspect, ou après avoir reçu une notification sur leur smartphone signalant que leur localisation était partagée sans leur accord, les procureurs généraux des États de New York, Letitia James, et de Pennsylvanie, James Shapiro, ont publié sur leur site respectif une alerte auprès des consommateurs.

En décembre dernier, c'est la police régionale de Toronto qui alertait de l'utilisation détournée des AirTags d'Apple pour suivre et voler des véhicules d'usagers. La police avait fait un travail de prévention et avait lancé une campagne de communication pour rendre visible ce problème. Ici, c'est un autre ennui autrement plus grave qui est soulevé.

Les AirTags peuvent être utilisés par des personnes mal intentionnées et il devient important de faire attention. Pour James Shapiro, il est vital d'informer la population et notamment « les femmes et les survivantes de violences et d'abus sexuels » qui sont les principales victimes. Les AirTags peuvent être utilisés pour traquer et suivre à la trace des personnes, entraînant des abus de harcèlement ou pire, des enlèvements.

Informer les citoyens des utilisations détournées des AirTags

Les bureaux des procureurs ont partagé auprès des citoyens de leur circonscription une liste d'actions à effectuer pour bien vérifier qu'ils ne sont pas suivis par des AirTags placés à leur insu.

  • Faire attention aux bruits qui sont inconnus : les AirTags commencent à émettre un son lorsqu'ils sont séparés de leur appareil connecté de base depuis un certain temps.
  • Lire les notifications indiquant qu'un « objet a été détecté près de vous ». En cliquant dessus, cela activera le son des AirTags et il sera même possible de le désactiver via l'application.
  • Les AirTags n'étant pas directement reconnus par les smartphone Android, il est conseillé de télécharger l'application Tracker Detect sur le Google Play Store pour détecter les appareils inconnus.
  • Les bureaux des procureurs concluent en conseillant de ne pas céder à la paranoïa et précisent que beaucoup d'AirTags détectés sont simplement des appareils perdus par leur propriétaire et que, si tel est le cas et que le propriétaire l'a signalé, la notification l'indiquera. Il est aussi conseillé de lire la page du support Apple et de garder son OS à jour.

De son côté, Apple a commencé à prendre des mesures pour lutter contre ces utilisations malfaisantes des AirTags en prévoyant d'améliorer la précision de la localisation du tracker notifié, de réduire le délai avant l'envoi d'une notification ou encore d'augmenter le son émis par l'objet.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
8
Bombing_Basta
« L’appareil de la marque à la Pomme qui devait faciliter la vie de ses utilisateurs continue d’être utilisé dans le but de commettre des délits, voire des crimes. »<br /> Pourtant on est beaucoup à avoir compris dès le début que ça allait surtout faciliter la vie aux maris jaloux et autres du genre…
Werehog
Je le voyais surtout comme une alternative moins chère à des trackers pour objets susceptibles d’être volés (voiture, moto) mais c’est sûr que les plus petits modèles de tracker étaient déjà probablement détournés de leur usage initial…
HAL1
On se rend compte que ce genre de technologie ne devrait en aucun cas être autorisée à être déployée par un seul fabricant, d’autant plus qu’Apple n’a pour but que de vendre de tels accessoires, sans se soucier de comment ils seront utilisés.<br /> Il devrait y avoir un standard imposé pour les pisteurs, et que chaque téléphone puisse les détecter. Quant on voit que l’application Tracker Detect sur Android pour les AirTags ne tourne pas en tâche de fond, c’est complètement risible.
TAURUS31
Une boîte comme Apple n’aurait pas perçu les risques et les dérives… Ce serait surprenant.<br /> Pour eux, c’est une prise de risques calculé qui leur rapporte de l’argent.<br /> Une boîte aussi grosse ne s’arrête pas a ce genre de détails, attend et voit ce qui arrive et adapté sa com en conséquence.
gnouman
C’est surtout que ce genre d’objets existaient déjà avant Apple et que tout le monde semble découvrir les problèmes que ça poses…
HAL1
C’est exact, mais les AirTags changent complètement la donne, puisqu’Apple se sert de l’ensemble du parc installé d’iPhone (dans demander le consentement de leur propriétaire, au passage) pour les exploiter, ce qui représente des centaines de millions d’appareils.
Urleur
C’est pas les seuls produits, il y en a pleins d’autres. le produit c’est vous.
wackyseb
« On se rend compte que ce genre de technologie ne devrait en aucun cas être autorisée à être déployée par un seul fabricant »<br /> Chacun est libre d’inventer son système. Il existe pleins de trackers plus ou moins petit, plus ou moins autonome (pile, batterie, cable USB 5V, fils 12V, etc…<br /> Personne n’empêche Google, Samsung ou autre à faire un modèle d’airtag.<br /> Ils ont bien fait des smartphones, tablettes, montres connectés. Ils feront des trackers quand ils auront compris la technologie d’apple et s’ils y voient un potentiel commercial.
HAL1
wackyseb:<br /> Personne n’empêche Google, Samsung ou autre à faire un modèle d’airtag.<br /> Samsung a ses SmartTags, qui sont un produit identique aux AirTags mais qui est sorti avant. Apple a copié le coréen, qui a copié Tile.
wackyseb
HAL1:<br /> ce genre de technologie ne devrait en aucun cas être autorisée à être déployée par un seul fabricant<br /> Pourquoi t’as mis cette phrase alors !??<br /> N’étant pas intéressé par ces produits je ne savais pas qu’il en existait d’autres du même genre.
HAL1
Car un appareil Android ne peut pas repérer un pisteur Apple et un iPhone ne peut pas détecter un accessoire Samsung. Les fabricants ne se sont pas mis d’accord pour établir un standard.
wackyseb
AAAAAhhhhhhhhhhhhhhh . Ok j’avais pas compris çà. Désolé @HAL1<br /> Donc c’est Tile qui aurait du créer un standard à l’époque et le proposer à Samsung qui l’aurait racheté et Apple pas content l’aurait amélioré et copié. Non je déconnes<br /> Bon j’ai lu un article qui parle de ces TAGS au sens large.<br /> En fait c’est un peu moisi comme wistiki à l’époque.<br /> En gros c’est géoloc via bluetooth à 120 mètres maxi en rase campagne et sans perturbation.<br /> Sinon il faut un appareil qui localise pour toi où se trouve ton objet.<br /> Donc si je glisse un tag dans la voiture de madame pour savoir où elle est ou retrouver ma voiture volé, il faudra bien de la chance pour retrouver la voiture.<br /> Si Airtag Apple, alors ma femme ou le voleur doit avoir un iphone sinon çà marche pas.<br /> Si Smarttag, alors le voleur ou ma femme doit avoir un tel récent Samsung … avec l’application Withing !!! Les autres smartphones Android ne fonctionnent pas !!!<br /> Et si c’est Tile, je cherches encore après 10 ans où j’ai laissé ma femme en sortant du ciné !!!<br /> Mouais, bon bah y’a qu’aux USA avec une très large partie de la population sous iphone que çà fonctionne correctement.<br /> Au fin fond du désert, tu peux chercher longtemps après tes clefs !!!
HAL1
wackyseb:<br /> Si Airtag Apple, alors ma femme ou le voleur doit avoir un iphone sinon çà marche pas.<br /> Si Smarttag, alors le voleur ou ma femme doit avoir un tel récent Samsung … avec l’application Withing !!! Les autres smartphones Android ne fonctionnent pas !!!<br /> Non, ce n’est pas correct.<br /> Un AirTag sera localisé par tous les iPhone récents passant à proximité, tout comme un SmartTag sera repéré par les appareils de type Galaxy qui répondent à certains critères. Ça fait dans les deux cas des dizaines voire des centaines de millions d’appareils qui peuvent servir à trouver l’accessoire de la même marque. Donc, dans ton exemple, il n’y a pas besoin que le voleur ou que ton épouse possèdent un téléphone du même fabricant que le pisteur. Tu pourras la retrouver du moment qu’elle se trouve dans un endroit où passent des possesseurs d’un téléphone de marque identique.<br /> En revanche, ça ne change rien au problème que je soulevais : si tu veux pister ta femme à son insu, il suffit d’utiliser un accessoire qui soit différent de la marque de son téléphone.
wackyseb
Bon l’exemple n’était pas correct mais ce que tu dis est exactement ce que j’ai lu. Je me suis mal exprimé.<br /> En même temps, on se comprend rarement du premier coup (et c’est valable dans les 2 sens).<br /> Donc dans le fin fond du far west ou dans le trou du luc pour faire poli, bah tu peux chercher longtemps vu qu’il n’y aura pas de passage…<br /> Ah, là çà marche plus !!! Bon en fait ce type de gadget ne m’intéresse pas. Je perd pas mes affaires et la voiture est déjà géolocalisé . La maison, peu de chance qu’elle bouge de place .<br /> Hihi
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Idée cadeau | Insta360 X3 : une caméra spectaculaire
Le smartphone Realme GT Master baisse de prix pour le week-end
Ça y est, Les Gardiens de la Galaxie Vol. 3 a son trailer !
AWS (Amazon Web Services) veut rendre plus d’eau qu’elle n’en utilise, mais comment ?
Coupures d'électricité : ce site vous dit si vous êtes concerné
Moins de 30€, c'est l'offre du moment sur les écouteurs sans fil de chez OPPO !
Voilà à quoi devrait ressembler le Pixel 7a, nouvelle version accessible du smartphone signé Google
Véhicules électriques : pourquoi Tesla perd des parts de marché aux États-Unis ?
Fnac vous offre une manette à l'achat d'une Xbox Series S bardée de bonus
OnePlus et mises à jour : le fabricant aurait-il enfin entendu ses clients ?
Haut de page