Ant Group, filiale d'Alibaba, trouve un accord avec Pékin pour restructurer ses activités

05 février 2021 à 16h44
9
© Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock.com

La Fintech du géant Alibaba, mis sous pression par le gouvernement chinois ces dernières semaines, a trouvé un accord avec ce dernier quant à sa réorganisation.

Secoué depuis plusieurs semaines au rythme des enquêtes et des rumeurs, Ant Group menait des négociations avec Pékin en vue de sa restructuration. Et celle-ci semble décidée, puisque le groupe a annoncé avoir conclu un accord avec les régulateurs chinois. Ant Group va donc regrouper l'ensemble de ses activités dans une holding financière.

La pression était trop forte autour d'Ant

À la fin du mois de décembre, les régulateurs de l'Empire du Milieu s'étaient réunis pour faire le bilan des activités de la Fintech de Jack Ma, Ant Group, et pour tirer la sonnette d'alarme à son sujet. La Chine reprochait à l'entreprise de s'être éloignée de ce qui était son cœur d'activité, le paiement en ligne, en s'éparpillant un peu trop sur d'autres marchés.

Pour faire pression sur le groupe, Pékin avait stoppé le processus d'introduction en Bourse d'Ant à Hong Kong et à Shanghai en novembre dernier, avec une IPO qui était estimée à environ 32 milliards de dollars.

Puis des rumeurs de nationalisation, renforcées par la disparition de la circulation de Jack Ma, ont été lancées par la presse internationale. Cette nationalisation serait motivée par la volonté de favoriser le développement économique de la Chine et celle de lutter contre une « expansion désordonnée du capital ». Alibaba et Ant furent alors mis dans le même panier.

Ant Group pourrait, dans les prochains mois, relancer la procédure d'introduction en Bourse

Comme l'indique le toujours très bien informé Financial Times, l'accord conclu entre Ant Group et les régulateurs prévoit que les principales activités de la Fintech soient regroupées dans une holding de portefeuille financière, avec des exigences de capital plus strictes qui feront que l'entreprise sera davantage considérée comme une banque, et moins comme une entreprise technologique.

Ainsi, Ant Group se conformerait à la dernière réglementation mise en place en novembre 2020 par la Banque populaire de Chine.

Il faudra tout de même attendre un certain temps, sans doute plusieurs mois, pour que la restructuration s'opère. Celle-ci se matérialisera notamment par la scission de ses activités sur le crédit à la consommation, avec des données collectées sur plus d'un milliard de clients. Une fois achevée et validée définitivement par les autorités, la procédure permettra à Ant Group de reprendre son processus d'introduction en Bourse. Mais avant cela, il faudra que le géant du paiement en ligne encaisse une possible et considérable réduction de ses revenus et de sa valorisation.

Source : Financial Times

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
9
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Envie d'une réelle immersion lors de vos séances ciné à la maison ? Découvrez notre comparatif des amplis Home-Cinema
SoundCloud lance son système de rémunération
Quels sont les meilleurs services Cloud pour stocker ses données en ligne ?
La Space Force, entre risée mondiale et future élite numérique
Blade (Shadow), placée en redressement judiciaire, cherche un repreneur
Ionity, formé par Volkswagen et BMW, veut booster le réseau de recharge européen
Xbox Game Pass : NBA 2K21 et une vague de jeux de sport débarquent bientôt
Brave va lancer un moteur de recherche privé et basé sur un index indépendant
AMD officialise la Radeon RX 6700 XT et avance quelques benchmarks
Forfait RED by SFR : plus que quelques jours pour profiter de l'offre 100 Go à 15€/mois
Haut de page