🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Après Alibaba, la Chine continue de s'attaquer à l'empire de Jack Ma en régulant la Fintech Ant Group

30 décembre 2020 à 09h15
10
Jack Ma © Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock.com
Jack Ma, le fondateur d'Alibaba, à Paris en 2019 (© Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock.com)

L'entreprise financière de Jack Ma est à son tour dans le viseur des autorités chinoises, décidées à freiner le mastodonte technologique érigé par l'entrepreneur.

Jack Ma et ses activités ne semblent plus être en odeur de sainteté dans l'empire du Milieu. Alors que le groupe Alibaba , soupçonné de pratiques anticoncurrentielles, fait l'objet d'une enquête du régulateur du marché chinois, Pékin s'intéresse désormais à la Fintech fondée par le milliardaire, Ant Group, qui fut longtemps rattachée au géant du e-commerce, en tant que filiale.

La banque centrale chinoise veut pousser Ant Group à « revenir à ses origines »

Le 26 décembre, plusieurs autorités chinoises, parmi lesquelles la Banque centrale de Chine, la Commission chinoise de réglementation bancaire ou la Commission de réglementation des valeurs mobilières, se sont réunies pour discuter du cas d'Ant Group. Le lendemain, le 27 décembre, le vice-gouverneur de la banque centrale de Chine, Pan Gongsheng, a dressé un tableau peu reluisant de l'entreprise financière devant les journalistes de l'empire du Milieu.

La Chine reproche à Ant Group de s'être trop éloignée de son cœur d'activité : le paiement en ligne, dont elle est un leader. Car ces dernières années, la firme de Hangzhou a aussi fait dans l'assurance ou dans le crédit. Les autorités chinoises veulent ainsi que le groupe en revienne à ses « origines », à savoir le paiement en ligne, pour ainsi renforcer la transparence des différentes opérations qui transitent par lui. C'est en tout cas ce qui a été indiqué aux représentants d'Ant, qui ont rencontré les régulateurs ce week-end à Pékin.

La banque centrale chinoise considère qu'Ant Group adopte un comportement illégal arbitraire, outre la critique portée à la gouvernance de l'entreprise, jugée « fragile ». Elle profite, selon les autorités, de son statut sur le marché pour exclure les opérateurs commerciaux concurrents, portant atteinte aux intérêts des consommateurs. Pékin veut ainsi « interdire strictement la concurrence déloyale » à laquelle se livrerait la Fintech.

Jack Ma, toujours si loin mais si près de la galaxie Alibaba

Outre le focus souhaité sur le paiement en ligne, la banque centrale de Chine demande à Ant Group de se conformer aux lois et règlements protégeant la confidentialité et les données personnelles des Chinois s'agissant des crédits personnels. « Le groupe doit pleinement prendre conscience de la gravité et de la nécessité de satisfaire aux exigences de régulation, établir un plan de rectification et un calendrier de mise en œuvre dès que possible », indiquent les autorités chinoises.

Ant Group, de son côté, indique vouloir créer un groupe de travail de rectification et promet de coopérer avec les régulateurs durant leur enquête. La Fintech avait vu son introduction en Bourse bloquée tout récemment, à quelques heures de son lancement officiel à Shanghai et Hong Kong. S'il a quitté ses responsabilités de dirigeant pour se consacrer à la philanthropie, Jack Ma demeure toujours très proche de l'empire qu'il a créé, au travers des actions qu'il possède.

La Chine, elle, entend aller plus loin qu'une simple invective. De manière générale, Pékin veut maintenir une concurrence loyale sur le marché de la Fintech et prône désormais une « tolérance zéro » pour toutes les violations de lois ou de règlements.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
10
cirdan
«&nbsp;la banque centrale de Chine demande à Ant Group de se conformer aux lois et règlements protégeant la confidentialité et les données personnelles des Chinois&nbsp;»<br /> Qui a dit que les chinois manquaient d’humour ?
Peter_Vilmen
Il aurait disparu avant le rassemblement des groupes de travail, là il est en sécurité. Surtout qu’il n’a plus grand chose à voir avec l’Alibaba group, il n’a jamais eu l’intelligence nécessaire pour diriger.<br /> La question qu’on peut se poser est pourquoi est-ce qu’un fait divers à l’autre bout du monde est autant relayé dans le monde occidental.
BBlake
Si on s’arrête aux informations française, on va vite tourner en rond. Je dis «&nbsp;française&nbsp;» mais cela s’applique à tout les pays x)
sas-seb
La dictature communiste chinoise ne veut pas que le petit peuple puisse vivre confortablement en faisant crédit. C’est clairement un monde élitiste où le pouvoir communiste a le pouvoir et la richesse.
sas-seb
Jack Ma, aussi puissant soit-il, n’est pas maître dans son pays. Je serai à sa place, je change de nationalité vite fait…
c_planet
rien n’est jamais lisible à ces niveaux de possession d’argent, si ça se trouve c’est juste du win-win pour sortir de l’argent hors de l’entreprise pour en retoucher une bonne partie derrière. Google et amazon font ça via des rachats astronomiquement surévalués, c’est logique de transposer l’astuce en «&nbsp;taxe-moi j’ai été vilain&nbsp;» dans un pays comme la chine.
key95
il y a les patriotes et ceux pour qui ne compte que l’odeur de l’argent.
carinae
Disons que ça fait écho aux tours de vis que prennent les Gafam en Europe et aux USA… comme quoi, les chinois, qui veulent être soit disant les 1er partout, ne sont pas si différents de nous …
Peter_Vilmen
Ouch, je pensais que c’était une histoire d’ordre économique uniquement, mais il a aussi commis Le blasphème…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

À la découverte de la planète naine Ceres et son énigmatique tache blanche
Pour limiter les débris spatiaux, le Japon veut créer un satellite en bois
Airpods Max : les premiers étuis de constructeurs tiers commencent à arriver
Apple dément avoir eu recours au travail forcé des Ouïghours dans sa chaîne de production
La sonde Solar Orbiter a effectué son premier survol de Vénus
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Mini critique Truth Seekers (S01)
Mini critique The Mandalorian (S02E01)
Mini critique Moonbase 8 (S01E01)
Les meilleures séries d'anthologie
Haut de page