Qwant : Éric Leandri cède son fauteuil de président du moteur de recherche à Jean-Claude Ghinozzi

Éric Léandri
Éric Leandri (© Qwant)

Des mouvements vont bousculer une partie de l'organigramme du moteur de recherche qui protège votre vie privée, à compter du 15 janvier 2020.

Qwant a connu une année 2019 pour le moins tumultueuse. Le moteur de recherche français a dû affronter les doutes, les polémiques et se remettre en cause, pour repartir du bon pied en 2020 et poursuivre son développement, réconforté par des actionnaires qui lui ont renouvelé leur confiance. C'est en ce sens que la société a annoncé, ce jeudi matin, des modifications (et pas des moindres) dans sa gouvernance avec le départ d'Éric Leandri de son poste de PDG. Le co-fondateur est remplacé par Jean-Claude Ghinozzi, qui prend du galon après avoir rejoint l'entreprise il y a deux ans et demi.

Jean-Claude Ghinozzi, un président qui a déjà roulé sa bosse

Pour le grand public, Jean-Claude Ghinozzi peut sembler être un parfait inconnu. Mais dans le monde de la tech et du jeu vidéo, il s'est construit une solide réputation. Avant de devenir le nouveau président de Qwant (il prendra ses fonctions à partir du 15 janvier 2020), il est passé par Microsoft France où il gérait les activités Xbox, jeu vidéo ou encore Surface, entre 2011 et 2016, après des passages au sein d'Activision-Blizzard (président France) et d'Electronic Arts Italy. Il fut également, de 2014 à 2017, le président de l'influent Syndicat des éditeurs et logiciels de loisirs (Sell).


C'est à l'été 2017 que Jean-Claude Ghinozzi a rejoint Qwant. Il occupait, jusqu'à présent, la direction des activités commerciales et marketing de l'entreprise. Il devra, à son poste et avec les responsabilités qui lui incombent, « renforcer les fondamentaux technologiques du moteur de recherche et son écosystème de services ainsi que sa monétisation », nous indique Qwant.

Jean-Claude-Ghinozzi.jpg
Jean-Claude Ghinozzi

Éric Leandri quitte la présidence, Tristan Nitot récupère son ancien poste

Autre changement majeur pour Qwant : l'apparition d'un Conseil de gouvernance, qui sera présidé par le directeur de l'investissement de la Banque des territoires (l'un des actionnaires), Antoine Troesch. Le Conseil s'appuiera sur un Comité stratégique et scientifique, dont la présidence sera assurée par... Éric Leandri.

Le Corse, co-fondateur de Qwant, bon communicant et pilier du moteur de recherche, occupait une place très importante au sein de l'entreprise, n'hésitant pas à se mettre en avant (trop, aux yeux de certains) et à monter au front, prêt à encaisser les coups et à répondre aux critiques. Il œuvrera désormais à distance des projecteurs et pourra « s'investir sur la définition et la mise en œuvre des orientations stratégiques et technologiques de l'entreprise en prenant la tête de ce Comité »


Tristan Nitot, nommé directeur général le 19 septembre 2019, quitte déjà son poste (qui reste inoccupé) et redescend un cran en-dessous, en récupérant ses fonctions de vice-président Advocacy de Qwant, qui lui siéent mieux.

Modifié le 09/01/2020 à 13h54
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
10
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Electronic Arts annonce son événement estival et snobe l'E3 2021
WD Blue 1 To : boostez votre PC avec ce SSD M.2 à moins de 100€ sur Amazon
Cette double clé USB SanDisk Ultra 256 Go est vraiment pas chère sur Amazon
Android : Oppo envisagerait de proposer 4 années de mise à jour
Test de Subnautica Below Zero : la profondeur des grands jeux
Kodi 19.1 est dispo : des correctifs à gogo, de la vidéo au réseau
Un Porsche Macan tout électrique à venir, à côté d'un nouveau modèle thermique
Sony WF-1000XM3 : le top des écouteurs sans fil au meilleur prix sur Amazon
Faux avis Amazon : la firme bannit les produits Aukey de son catalogue
Smartphone pas cher : le Xiaomi Redmi 9A passe à moins de 100€ sur Amazon
Haut de page