LeWeb13 - Interview Spotify : le service continue son expansion géographique

Par
Le 12 décembre 2013
 0
La société Spotify annonçait hier soir la mise en place d'une offre gratuite pour son service d'écoute de musique en streaming sur smartphones et tablettes, l'occasion de revenir sur les stratégies du groupe avec Yann Thebault, directeur général pour l'Europe du Sud.

00c8000005876426-photo-logo-spotify.jpg
Pourriez-vous revenir sur l'offre que vous avez annoncée hier ?

Yann Thebault : Cette offre est divisée en quatre points. Tout d'abord Spotify devient gratuit sur smartphones et tablettes. par ailleurs nous accélérons notre expansion internationale avec 20 nouveaux pays, principalement en Amérique du Sud et en Europe de l'Est avec au total désormais 55 pays. Aussi nous proposons le catalogue de Led Zeppelin en exclusivité. Enfin en France et en Europe nous levons la limite d'écoute.

L'offre Unlimited a été abandonnée, de quelle manière cette version gratuite se distingue-t-elle de l'offre Premium ?

Y.T : Il y a de la publicité audio et la lecture est en mode aléatoire avec un plafond à 6 passages de chansons par heure. Aussi nous réservons l'accès en mode déconnecté à nos abonnés premium.

De nouveaux acteurs ont fait leur apparition sur le marché de la musique en streaming et notamment, Microsoft, Nokia ou Google. Qu'est-ce que cela vous inspire ?

Y.T : Il y a 5 ans, le marché comprenait également plusieurs acteurs. Je pense que c'est une bonne chose pour la musique en streaming. De notre côté nous nous concentrons sur notre produit. Nous n'avons pas de peur particulière, nous sommes plutôt réjouis.

Le marché des consoles de jeux est assez important. Si nous prenons la Xbox, il y a l'offre de Microsoft ainsi que Deezer. Pourquoi pas Spotify ?

Y.T : Nous sommes présents dans les télévisions connectées comme celles de LG et Samsung, sur les équipements Hifi ou même dans les voitures avec Volvo et Ford. Nous faisons les choses étapes par étapes. La console de jeux n'est pas à l'ordre du jour

A quoi ressemble l'infrastructure de Spotify ?

Y.T : Nous disposons de notre propre infrastructure et de nos propres serveurs avec un système de peer-to-peer. Lorsque quelqu'un écoute une chanson, il se connecte sur nos serveurs mais également sur le cache des autres utilisateurs qui ont précédemment joué le même titre. Cela permet d'obtenir un flux très rapide.

Vous avez récemment clarifié votre modèle économique via un site dédié. Quid de la vente directe de places de concert ?

Y.T : Nous vendons déjà des places de concert via l'application tierce Soundkik. Nous allons bientôt lui donner davantage de visibilité.

Comment sont partagés les revenus sur la vente de ces tickets entre les artistes, Soundkik et Spotify ?

Y.T : Nous ne communiquons pas sur le sujet. Concernant les revenus pour les artistes, bientôt nous allons leur permettre de proposer la vente de produits de merchandising directement au sein de Spotify.

Combien compte-t-on d'utilisateurs en France ?

Y.T : Nous ne communiquons pas sur les chiffres par pays. Au total, Spotify compte plus de 24 millions de membres dont plus de 6 millions d'abonnés payants. Ce sont les chiffres de mars 2013.

Et en France, quelle est votre position sur le marché de la musique en streaming ?

Y.T : Nous sommes très contents de notre croissance en France. Nous sommes en seconde place sur le marché.

Je vous remercie.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top