Le dirigeant d'AVG, J.R. Smith, va quitter ses fonctions

08 mars 2013 à 18h14
0
J.R. Smith, le p-dg de l'éditeur de solutions antivirus AVG, annonce son départ, sans qu'aucun successeur ne lui soit encore trouvé. Après six ans passés à ce poste, le dirigeant termine sur un bilan solide.

00DC000005769966-photo-jr-smith-avg.jpg
J.R. Smith, AVG
L'éditeur de sécurité AVG annonce le départ de son p-dg, J.R. Smith. Dans son communiqué, la société explique que l'intéressé a démissionné et qu'il deviendra membre du conseil d'administration. Il restera cependant à ses fonctions avant qu'un successeur ne soit nommé. AVG précise que la supervision des opérations courantes ne sera pas affectée, puisque cette tâche incombe au directeur opérationnel, John Giametteo.

D'après l'analyste en sécurité Andrew Kellet, interrogé par V3, cette annonce était totalement inattendue dans la mesure où la position de J.R. Smith chez AVG ne semblait pas remise en question. L'entreprise a, durant son mandat, connu une croissance forte, étendu sa base d'utilisateurs et réalisé une entrée en Bourse réussie - même si le titre chutait de 10% environ, à 14,14 dollars après l'annonce de la démission.

Une base d'utilisateurs en progrès de 35% en 2012

Au quatrième trimestre, les revenus de l'éditeur ont atteint 95,2 millions de dollars, ce qui représente une croissance annuelle de 28%. Sur l'ensemble de l'exercice fiscal 2012, AVG a réalisé 356 millions de dollars de chiffre d'affaires, soit 31% de plus que lors de l'année précédente. Plus impressionnant encore, le nombre d'utilisateurs des antivirus AVG est passé de 108 millions en décembre 2011, à 146 millions un an plus tard.

Pour l'analyste, le fait qu'AVG ait recruté un cabinet pour recruter un successeur à J.R. Smith signifie que la société n'avait pas prévu cette démission, et qu'elle serait intervenue à froid. Le dirigeant démissionnaire ne motive pas son choix dans la communication officielle, s'en tenant au fait que « le moment est venu de passer les rênes » et que désormais, la société « est bien positionnée pour de futurs succès ».

J.R. Smith est le second responsable d'un éditeur de sécurité à renoncer à son poste en un an. On se souvient du départ d'Enrique Salem en juillet 2012, alors à la tête du numéro un mondial du secteur, Symantec.


À lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Malgré de bons résultats, le PDG de Pandora démissionne
Capital-risque : Alven Capital a levé 120 millions d'euros
Revue de presse : quelle carte pour Crysis 3 ?
Revue de Web : Matrix en 60 secondes !
Live Japon : Samsung, chevalier blanc ou cheval de Troie ?
Tentez de gagner un PC avec la nouvelle logithèque !
Willcom présente un portable avec écran 1 pouce pour le marché japonais
Un patient américain reçoit un implant de crâne imprimé en 3D
Pwnium 3 : Chrome OS résiste aux attaques des hackers
Arrêtés pour avoir volé 15 000 numéros de carte sur Internet
Haut de page