Samsung EX1 : prise en main d'un compact expert

Aurélien Audy
11 juin 2010 à 17h15
0

Présentation du compact

Commençons par le boîtier de l'EX1, première rencontre avec l'appareil. Le ressenti initial est excellent. Ciblé comme compact expert, l'EX1 se doit d'offrir une finition haut de gamme. Pas de souci à ce niveau-là, le châssis est intégralement en métal, avec un panneau brossé en façade : l'appareil respire la solidité !

Une ergonomie appréciable

Samsung a visiblement planché sur l'ergonomie de son compact. La prise en main est très bonne, même si face à un G11 de Canon, la poignée caoutchoutée de l'EX1 apparaît bien modeste. Un parti pris favorisant la compacité, ce que l'on peut comprendre. Côté commandes, l'EX1 est un véritable régal ! On apprécie pour commencer la molette d'index (ou majeur selon les goûts...) permettant de régler la vitesse d'obturation (modes S et M) ou la correction d'exposition (modes A et P).

A ce dispositif de contrôle s'associe une roue crantée tombant au niveau du pouce, autour du pavé multidirectionnel dans le dos de l'appareil. Cette dernière règle l'ouverture du diaphragme en modes A et M, et sert plus généralement à la navigation. Seul regret : il n'est pas possible de personnaliser les rôles de ces deux contrôleurs...

012C000003271940-photo-samsung-ex1-4.jpg
012C000003271942-photo-samsung-ex1-5.jpg

Molette de réglages en façade et roue crantée au dos de l'appareil et boutons de commandes


Le reste des commandes donne entière satisfaction, à quelques détails près. Au dos, les boutons se répartissent ainsi de haut en bas : AE Lock, lancement direct de la vidéo, menu, mesure d'exposition, options d'affichage, ISO, flash, mise au point, lecture et fonction (Fn). Que du bon, si ce n'est la position de la touche Fn un peu trop excentrée et pourtant très utile (elle donne accès aux principaux réglages dans un double bandeau qui s'affiche en sur-impression à l'écran).

012C000003271946-photo-samsung-ex1-7.jpg
012C000003271948-photo-samsung-ex1-8.jpg

Double bandeau de réglages à l'écran, après pression sur la touche Fn


Sur le dessus de l'appareil, en plus de la classique manette de zoom, on trouve deux sélecteurs crantés, celui de droite pour les modes (P, A, S, M, double stabilisation, scènes, vidéo et smart) et celui de gauche pour des options de prise de vue (unique, rafale, retardateur 2 ou 10 s, braketing). Accessoirement, ce dernier renferme aussi le bouton « power » en son centre, qu'aucune des nombreuses personnes à avoir pris en main l'EX1 n'a trouvé...

012C000003271944-photo-samsung-ex1-6.jpg

Les deux sélecteurs de modes et d'options de prise de vue sur le haut de l'appareil. Rétro-éclairé en bleu, le bouton «power»


Les pièces maîtresses de l'EX1

Un boîtier esthétique, pratique et robuste, c'est bien mais ça ne fait pas tout. L'EX1 dispose de deux caractéristiques très distinctives : son grand écran AMOLED orientable à souhait et son objectif Schneider Kreuznach ultra lumineux (f:1,8 - f:2,4 !), grand-angle (24 - 72 mm) et stabilisé.

Rien à redire sur l'écran : il est beau, généreux, fluide et surtout diablement pratique, comme tous les écrans véritablement orientables (et pas seulement inclinables). Ici, l'angulation se fait sur 270° en vertical et 180° en horizontal : c'est parfait pour les vues en plongée ou contre-plongée ainsi que les autoportraits. Seul hic : la visibilité en plein soleil est vraiment limitée. Après, on parvient à contourner le problème en orientant différemment l'écran.

00C8000003271950-photo-samsung-ex1-9.jpg
00C8000003271952-photo-samsung-ex1-10.jpg
00C8000003271954-photo-samsung-ex1-11.jpg

Différentes positions d'écran


Quand à l'objectif, la plage de focale est certes courte, mais le piqué est bien là ! Avec de surcroit une belle homogénéité sur l'ensemble des focales et des ouvertures. Le Schneider Kreuznach est inévitablement plus faible sur les bords aux plus grandes ouvertures (f:1,8 à 24 mm, f:2,1 à 48 mm et f:2,4 à 72 mm), notamment à 48 mm. Mais même à ces valeurs extrêmes, l'EX1 s'en sort relativement bien. Et dès qu'on ferme un peu le diaphragme, au-delà de f:2,8 et avec un réglage optimum aux alentours de f:4,4, l'homogénéité devient impeccable et le piqué très bon.

0096000003273222-photo-samsung-ex1-piqu-centre-24-mm-f-1-8.jpg
0096000003273224-photo-samsung-ex1-piqu-centre-24-mm-f-4-4.jpg
0096000003273226-photo-samsung-ex1-piqu-bord-24-mm-f-1-8.jpg
0096000003273228-photo-samsung-ex1-piqu-bord-24-mm-f-4-4.jpg

Piqué à 24 mm au centre à f:1,8 et f:4,4, puis au bord à f:1,8 et f:4,4


0096000003273244-photo-samsung-ex1-piqu-centre-48-mm-f-2-1.jpg
0096000003273246-photo-samsung-ex1-piqu-centre-48-mm-f-4-4.jpg
0096000003273248-photo-samsung-ex1-piqu-bord-48-mm-f-2-1.jpg
0096000003273250-photo-samsung-ex1-piqu-bord-48-mm-f-4-4.jpg

Piqué à 48 mm au centre à f:2,1 et f:4,4, puis au bord à f:2,1 et f:4,4


0096000003273252-photo-samsung-ex1-piqu-centre-72-mm-f-2-4.jpg
0096000003273254-photo-samsung-ex1-piqu-centre-72-mm-f-4-9.jpg
0096000003273256-photo-samsung-ex1-piqu-bord-72-mm-f-2-4.jpg
0096000003273258-photo-samsung-ex1-piqu-bord-72-mm-f-4-9.jpg

Piqué à 72 mm au centre à f:2,4 et f:4,9, puis au bord à f:2,4 et f:4,9


La distorsion est importante à 24 mm, en même temps c'est assez inévitable... Et pas d'exhibition particulière d'aberrations chromatiques, à part quelques franges pourpres dans certaines situations périlleuses. Notez enfin que le barillet est censé être bordé d'une bague crantée. Sur ce modèle de pré-série, il ne reste que le pas de vis, servant à fixer des compléments optiques.

012C000003272170-photo-samsung-ex1-bague.jpg

Bague crantée normalement présente autour de l'objectif


Autres détails en vrac

Finissons le tour du propriétaire en évoquant ces derniers points. À savoir la présence d'un flash pop-up, qu'on extrait grâce à un petit loquet sur le dessus de l'appareil. Relativement puissant, il pourra toutefois être complété par un flash externe, à monter sur la griffe. Cette dernière pourra au cas échéant accueillir un viseur optique optionnel. A l'autre extrémité de l'appareil on trouve la trappe à connectique (mini HDMI et une fiche à tout faire propriétaire) et celle de la batterie, qui recouvre également l'emplacement destiné à accueillir une carte mémoire au format SD. Notez que Samsung a intégré 1 Go de mémoire dans l'EX1 : plutôt sympa.

00C8000003272006-photo-samsung-ex1-15.jpg
00C8000003272002-photo-samsung-ex1-13.jpg
00C8000003272004-photo-samsung-ex1-14.jpg

Griffe porte flash, trappe à connectique et logement batterie plus carte mémoire


Quelques mots enfin sur l'interface. Difficile de trop s'aventurer sur ce domaine, la couche logicielle risquant de changer. Mais sur ce modèle de pré-série, force est de constater que Samsung a bien travaillé. L'interface se montre très fluide, conviviale (notamment les modes scènes façon cartoon - manga) et efficace.

012C000003272010-photo-samsung-ex1-17.jpg
012C000003272012-photo-samsung-ex1-18.jpg

Interface du menu et iconographie cartoonesque des modes scènes




Prise en main du Samsung EX1


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
scroll top