Opera Software lance un service de cashback et une carte de paiement virtuelle

25 février 2021 à 12h30
0
opera dify
© Opera Software

Opera Software a une nouvelle ambition : attirer les utilisateurs par l'appât du gain. La société annonce le lancement d'un nouveau produit baptisé « Dify ».

Pour son navigateur Opera , l'éditeur norvégien souhaite multiplier les services. La société, déjà présente sur le secteur du jeu en ligne, entend cette fois repenser les paiements sur Internet avec un système de cashback et un portefeuille virtuel.

Un cashback sur une flopée de partenaires

Économiser quelques euros sur les achats effectués en ligne, c'est ce qu'entend proposer Opera Software avec Dify Cashback. Concrètement, la société affirme être la première à proposer un navigateur qui intègre un tel dispositif de manière native.

Opera a signé des accords avec un certain nombre de partenaires. Lorsqu'un achat est effectué au travers de leurs boutiques, les internautes peuvent demander un remboursement qui sera versé sur l'application mobile Dify, laquelle est disponible sur iOS et Android.

Le service est premièrement lancé en bêta en Espagne et sera étendu à d'autres pays européens par la suite. Opera Software explique avoir déjà 70 partenaires et plusieurs centaines à suivre. On retrouve notamment les enseignes et marques Nike, Sephora, Philips, AliExpress ou Asos.

opera dify
© Opera Software

Une carte de paiement virtuelle

L'application Dify se double d'un portefeuille avec une carte de paiement virtuelle générée par Mastercard. Cette dernière est compatible avec le dispositif de paiement sans contact Google Pay.

L'application Dify permet alors de dépenser le cashback obtenu en ligne ou dans une boutique ayant pignon sur rue. Notons d'ailleurs que l'édition desktop du navigateur se dotera d'une nouvelle section de shopping. Dans un communiqué, Opera Software explique que cet espace sécurisé permettra d'éviter les blocages de cashback potentiellement causés par des extensions tierces tels que des bloqueurs de publicités.

En introduisant Dify, Opera souhaite d'emblée se positionner face à Apple et l'intégration d'Apple Pay au sein de Safari. L'Apple Card dispose d'un programme de cashback aux États-Unis, mais n'a pas encore vu le jour en Europe. C'est également une manière de contrer Brave qui propose pour sa part de gagner de la crypto-monnaie pour l'affichage de certaines publicités partenaires.

Opera disposerait à ce jour de 350 millions d'utilisateurs toutes éditions confondues, dont 80 millions d'utilisateurs actifs par mois sur Android. Sur le Vieux Continent, le navigateur (ordinateurs , tablettes et smartphones ) disposerait de 2,49% de parts de marché. Reste à savoir si ce programme encouragera les internautes à migrer vers ce navigateur.

Source : Opera Software

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Coincée au Canada depuis 3 ans, la directrice financière de Huawei va enfin rentrer chez elle
Google cherche une porte de sortie à l'amiable pour sa dernière enquête antitrust européenne
Tim Cook se plaint des fuites internes… dans une note confidentielle qui fuite elle aussi
Amazon n'est plus anti-cannabis, la plateforme en assure même le lobby aux US
GitLab va entrer en Bourse
Rachat d'edX : quel avenir pour la plateforme d'apprentissage à but non lucratif ?
Levée de fonds record pour la startup française Sorare spécialisée dans les NFT
Après celui de Jean Castex, le pass sanitaire d'Emmanuel Macron est dévoilé sur les réseaux sociaux
Sécurité informatique : les entreprises adoptent de plus en plus le stockage en ligne, mais la sauvegarde sur bandes résiste
Amazon bannit plus de 600 marques chinoises de sa plateforme
Haut de page