Le FBI refuse de communiquer sur une faille affectant Tor Browser et Firefox

La Justice américaine a décidé de trancher en faveur du FBI dans l'affaire opposant le service de renseignement à la fondation Mozilla.

En février 2015, le FBI a mis la main sur le serveur de Playpen rattaché à un site proposant des contenus pédo-pornographiques. Ce dernier était accessible sur le réseau anonyme Tor et 137 personnes doivent désormais faire face à la justice.

Au total 214 898 internautes se sont rendus sur le site et pour identifier ces derniers, les experts ont obtenu un mandat d'un juge de l'état de Virginie pour mettre en oeuvre « une technique d'investigation de réseau ». C'est en exploitant une faille du navigateur Tor Browser que le FBI a pu déployer un mouchard lui retournant des données à chaque fois qu'une personne se connectait sur ce serveur.


Seulement Tor Browser repose en partie sur le code de Firefox et Mozilla entend combler cette vulnérabilité. Précédemment le juge Robert Bryan de la cour de Tacoma à Washington avait ordonné au gouvernement de partager les détails de cette faille. Toutefois le Département de la Justice a demandé au juge de reconsidérer sa position au nom de la sécurité nationale.

Robert Bryan explique désormais à Mozilla que la requête doit désormais être formulée directement auprès du gouvernement des Etats-Unis.


035C000008077150-photo-firefox-banner.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Sharp signe le premier smartphone équipé d'un capteur photo de 1 pouce
Microsoft porterait l'interface de Windows 10X sur Windows 10 Sun Valley
Dernières heures pour profiter de l'offre pCloud pour famille (1050€  d'économies )
Les Français, encore (trop) peu familiers avec le jargon de la cybersécurité
Metal Slug Code : J, du gameplay pour ce tout nouvel épisode iOS et Android
Samsung fait la démonstration de ses nouveaux écrans : pliables en
Les services de streaming partent en guerre contre le partage des mots de passe
WhatsApp : un mode
Twitter : vers un abonnement baptisé Twitter Blue, facturé à 2,99 dollars par mois
Vous pouvez écouter une vidéo YouTube sur votre smartphone même avec l'écran éteint
Haut de page