Finalement Mozilla n'exclut pas le marché professionnel

29 juin 2011 à 08h42
0
0082000003729336-photo-firefox-mobile-android-logo.jpg
Suite à la mise à jour chaotique de Firefox 4 vers Firefox 5, Mozilla n'exclut pas de mettre en place des solutions facilitant la migration au sein des entreprises.

La semaine dernière, Asa Dotzler, chargé de superviser la communauté des développeurs de Firefox, expliquait que la version 4.x du navigateur était devenue obsolète et ne serait donc plus supportée par Mozilla. La fondation conseillait alors à tout le monde de mettre à jour le navigateur en version 5.0.

Ces propos ne sont pas passés inaperçus et un véritable débat s'est alors instauré sur un billet publié par un consultant spécialiste de Firefox. John Walicki, responsable des technologies au cabinet du directeur des communications chez IBM, a notamment estimé qu'il s'agissait-là d'une énorme erreur faisant l'effet d'un « coup de poing au ventre ». Pour Ari Bixhorn, directeur du département d'Internet Explorer chez Microsoft, ce fut l'occasion d'inviter publiquement IBM à migrer vers IE9, lequel sera supporté jusqu'en 2020.

Si Asa Dotzler déclare que « le monde de l'entreprise n'a jamais été l'un de nos secteurs d'activité », Jay Sullivan, vice-président de Mozilla, tient des propos un peu différents. En effet, sur le blog officiel de la fondation, il a publié un nouveau billet au sein duquel il explique que le nouveau cycle de développement de Firefox « permet de sécuriser les utilisateurs contre de nouvelles menaces ».

Concernant le monde professionnel, M. Sullivan déclare que l'un des défis majeurs pour les entreprises consiste à certifier leurs sites Internet, leurs applications et leurs extensions à chaque nouvelle version de Firefox ; un processus pouvant prendre plusieurs semaines voire plusieurs mois. Par ailleurs les sociétés ont besoin d'une version présentant les correctifs de sécurité nécessaires.

« Nous sommes en train d'explorer des solutions pouvant répondre à ces besoins au travers d'une discussion active avec notre communauté et grâce à des retours de la part d'IBM », déclare M. Sullivan. Il ne manque pas de lancer une petite pique contre Microsoft en affirmant que le logiciel libre se prête tout particulièrement à ce genre de situation puisqu'il permet d'allier les participants de plusieurs horizons.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Google Swiffy convertit les fichiers Flash en HTML5
Paiement mobile : tour de table à 100 millions de dollars pour Square
Pic3D : de la 3D autostéréoscopique sur n'importe quel écran grâce à un filtre lenticulaire
Yahoo! lance la jeune pousse HortonWorks pour distribuer Hadoop
Microsoft Office 2010 Service Pack 1 est disponible
L'UMP lance sa
Google+, nouvelle tentative dans le web communautaire
Application CheckMyMetro : la RATP conteste l'utilisation du plan de métro (màj)
Un
Nvidia lance les GeForce GTX 580M et 570M pour ordinateurs transportables
Haut de page