Microsoft va lui aussi désactiver les protocoles TLS 1.0 et 1.1 dans ses navigateurs

18 octobre 2018 à 14h16
0
Microsoft Edge_cropped_255x255

Clap de fin imminent pour les versions 1.0 et 1.1 du protocole de sécurité TLS. Microsoft a annoncé que ces normes seraient désactivées par défaut dans Edge et Internet Explorer, à partir de 2020.

Des versions obsolètes et peu utilisées du protocole TLS


TLS (Transport Layer Security) est un protocole permettant de sécuriser les échanges de données sur Internet. Il a pris la succession du SSL pour assurer les connexions sécurisées HTTPS.

Sa première version, la 1.0, est apparue il y a près de 20 ans, en 1999. La norme TLS 1.1 a ensuite vu le jour en 2006, et la 1.2 en 2008. Et c'est cet été que la version 1.3 est sortie, rendant ainsi obsolètes ses aînées les plus âgées.

Par conséquent, « pour une expérience de navigation plus sûre », Edge et Internet Explorer se passeront désormais de ces anciennes normes, à l'instar d'autres navigateurs comme Chrome, Firefox ou Safari. L'impact de cette décision devrait être minime puisque 94 % des sites supporteraient déjà TLS 1.2, et moins de 1 % des connexions via Edge feraient appel à TLS 1.0 ou 1.1, d'après Microsoft. De plus, il reste encore jusqu'à 2020 pour passer à la version 1.2 ou 1.3...
1 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles
scroll top