Chrome : Google retirera le centre de notifications

01 juin 2018 à 15h36
0
Google annonce que la prochaine version de son navigateur ne disposera plus de centre de notifications.

Depuis 2010, les applications Web ainsi que les extensions sur Google Chrome sont en mesure d'envoyer des notifications à l'internaute. Ces dernières permettent de prévenir de l'arrivée d'un nouveau message, de la publication d'un flash info, ou encore, informent des conditions météo.

Avec Chrome 28, publié en version finale au printemps 2013, Google avait décidé de rassembler ces alertes dans un centre dédié et ce, afin qu'elles puissent être consultées d'une traite par les internautes qui seraient passés à côté.

Chrome prenait alors des allures de Chrome OS et tentait d'imposer son écosystème directement au sein des OS de la concurrence.

035C000008134908-photo-chrome-extension-ban.jpg

Sur son blog officiel, Google explique : « toutefois en pratique, peu d'utilisateurs visitaient le centre de notifications ». Celui-ci sera donc supprimé de Chrome sur Windows, OS X et Linux dans la prochaine version stable. Il sera conservé toutefois au sein de Chrome OS. Les interfaces permettant aux éditeurs d'envoyer des alertes seront également maintenues. On imagine que les développeurs feront désormais usage des API mises à disposition pour Windows 10 et OS X afin d'exploiter leurs centres d'alertes.

Télécharger Google Chrome pour Windows.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Orange lance Cash, un concurrent d'Apple Pay
Promo B&You : un forfait 24/24 pour 1 euro/mois, deux petits forfaits pour 5 euros
La Poste livrera-t-elle des colis le dimanche ?
Apple et Dropbox s'opposent publiquement à la loi de surveillance massive aux Etats-Unis
Sephora dévoile son magasin hyper high tech
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page