Brave noue un partenariat avec Everipedia, l'encyclopédie basée sur la blockchain

05 novembre 2019 à 12h02
0
Everipedia Brave
© Brave

Après avoir atteint les huit millions d'utilisateurs, Brave continue son ascension. Pour séduire un public toujours plus large, le navigateur recherche de nouveaux partenaires.

Après un accord avec Qwant l'année dernière, puis avec Uphold pour la gestion des récompenses, en octobre dernier, Brave a annoncé un partenariat avec Everipedia, l'encyclopédie participative basée sur la blockchain.


Publicités mutuelles

Brave le dit lui-même dans son communiqué : « le partenariat débouchera sur une campagne visant à booster l'image des deux enseignes au sein de leurs communautés respectives. Ce sera la première étape avant une collaboration plus poussée ».

Le partenariat inclut ainsi la diffusion de publicités Everipedia sur le navigateur Brave et sur les pages communautaires qui lui sont dédiées. Les futurs podcasts organisés par la BAT Community, rassemblée autour de Brave et de son système de récompenses, feront intervenir le personnel d'Everipedia. De son côté, Everipedia publiera des articles portant sur Brave et ses partenaires. Le navigateur sera également mis en avant sur les réseaux sociaux d'Everipedia.

Le communiqué précise que les deux acteurs « travaillent à intégrer les plateformes de chacun auprès de leurs communautés respectives ». Des liens directs vers l'un ou l'autre site ne sont pas à exclure.

À télécharger :
Brave pour Android | Brave pour iOS

Nouveau pas en avant pour la blockchain

Le système de récompenses de Brave et l'encyclopédie Everipedia ont pour point commun d'être basés sur la blockchain. Le P.-D.G. et co-fondateur de Brave, Brendan Eich, fait la promotion de ce système : « Brave offre la confidentialité et un portefeuille intégré qui récompense les utilisateurs et soutient les créateurs de contenus. En travaillant avec Everipedia, nous utilisons la puissance de la blockchain pour permettre aux utilisateurs de gérer leur expérience comme ils l'entendent ».

Brave a déjà décrit sa propre régie publicitaire comme étant « la première à être bâtie sur le respect de la vie privée ».

Le partenariat offre aussi une une visibilité supplémentaire pour Everipedia, qui se présente comme une alternative à Wikipédia. Cette plateforme fondée en 2015 a levé 30 millions de dollars au début de l'année 2018. Dans une interview donnée à Fortune, son P.-D.G., Sam Kazemian, a indiqué que la plateforme revendiquait trois millions d'utilisateurs mensuels et six millions d'entrées encyclopédiques.

Source : Brave.com
3
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
scroll top