Brave noue un partenariat avec Everipedia, l'encyclopédie basée sur la blockchain

05 novembre 2019 à 12h02
3
Everipedia Brave
© Brave

Après avoir atteint les huit millions d'utilisateurs, Brave continue son ascension. Pour séduire un public toujours plus large, le navigateur recherche de nouveaux partenaires.

Après un accord avec Qwant l'année dernière, puis avec Uphold pour la gestion des récompenses, en octobre dernier, Brave a annoncé un partenariat avec Everipedia, l'encyclopédie participative basée sur la blockchain.


Publicités mutuelles

Brave le dit lui-même dans son communiqué : « le partenariat débouchera sur une campagne visant à booster l'image des deux enseignes au sein de leurs communautés respectives. Ce sera la première étape avant une collaboration plus poussée ».

Le partenariat inclut ainsi la diffusion de publicités Everipedia sur le navigateur Brave et sur les pages communautaires qui lui sont dédiées. Les futurs podcasts organisés par la BAT Community, rassemblée autour de Brave et de son système de récompenses, feront intervenir le personnel d'Everipedia. De son côté, Everipedia publiera des articles portant sur Brave et ses partenaires. Le navigateur sera également mis en avant sur les réseaux sociaux d'Everipedia.

Le communiqué précise que les deux acteurs « travaillent à intégrer les plateformes de chacun auprès de leurs communautés respectives ». Des liens directs vers l'un ou l'autre site ne sont pas à exclure.

À télécharger :
Brave pour Android | Brave pour iOS

Nouveau pas en avant pour la blockchain

Le système de récompenses de Brave et l'encyclopédie Everipedia ont pour point commun d'être basés sur la blockchain. Le P.-D.G. et co-fondateur de Brave, Brendan Eich, fait la promotion de ce système : « Brave offre la confidentialité et un portefeuille intégré qui récompense les utilisateurs et soutient les créateurs de contenus. En travaillant avec Everipedia, nous utilisons la puissance de la blockchain pour permettre aux utilisateurs de gérer leur expérience comme ils l'entendent ».

Brave a déjà décrit sa propre régie publicitaire comme étant « la première à être bâtie sur le respect de la vie privée ».

Le partenariat offre aussi une une visibilité supplémentaire pour Everipedia, qui se présente comme une alternative à Wikipédia. Cette plateforme fondée en 2015 a levé 30 millions de dollars au début de l'année 2018. Dans une interview donnée à Fortune, son P.-D.G., Sam Kazemian, a indiqué que la plateforme revendiquait trois millions d'utilisateurs mensuels et six millions d'entrées encyclopédiques.

Source : Brave.com
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
3
Johnlemonade
Ah tiens, l’habituel publi-rédactionnel mensuel pour Brave. Ça aurait presque pu me manquer. x)
Sinic
Sur ce lien, vous verrez que l’on peut trouver de l’actu pour Brave, mais aussi pour Chrome, pour Firefox, pour Opera… Promis, même si j’aime bien Brave, je n’ai pas d’actions chez eux <br /> Clubic.com<br /> Navigateur Internet : Actus, Dossiers et Forum sur Clubic<br /> Navigateur Internet : Suivez l'actualité, Retrouvez nos dossiers et astuces, Laissez vos commentaires et échangez sur le forum Clubic.<br />
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Remplacement des manettes de Switch, l'UFC-Que Choisir met Nintendo France en demeure
Imprimez 100 pages/mois gratuitement pendant 2 ans grâce à cette offre imprimante HP
TaoTronics Casque Bluetooth avec réduction de bruit active à 46,99€ au lieu de 54,99€
Employés heureux, productivité en hausse, Microsoft Japon conquis par les semaines de 4 jours
Canal+ devrait s'occuper de la commercialisation de Disney+ en France
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
Haut de page