Brave lance la première régie publicitaire centrée sur le respect de la vie privée

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
26 avril 2019 à 07h17
4
Brave Ads

Dans la lignée de son concept de « Rewards », Brave lance sa propre régie publicitaire : Brave Ads. Respectueuse de la vie privée, cette plateforme permettra aux utilisateurs, ayant autorisé en amont l'affichage de contenus publicitaires, de recevoir 70 % des revenus générés par ces annonces. Les crédits engrangés pourront par la suite être redistribués aux créateurs de contenus visités... ou être convertis en récompenses diverses.

C'est au moyen d'un long communiqué, publié ce 24 avril, que Brave Software annonce le lancement de « la première plateforme publicitaire bâtie sur le respect de la vie privée ». Disponible avec le déploiement de la dernière version du navigateur sur macOS, Windows et Linux, cette régie publicitaire fait ses premiers pas en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, au Canada et aux États-Unis. Son principe de fonctionnement repose sur le consentement de l'utilisateur : un credo cher à Brave depuis ses débuts.

Laisser le choix à l'utilisateur

« Avec Brave Ads, nous lançons une plateforme digitale de publicité qui est la première à protéger les droits des utilisateurs et leurs données, tout en les récompensant pour leur attention », explique Brendan Eich, CEO de Brave. « Brave Ads cherche aussi à améliorer l'économie (...) de l'industrie publicitaire en ligne, afin que les éditeurs et annonceurs puissent prospérer sans les intermédiaires qui collectent d'importantes commissions et contribuent à la surveillance à travers le web », conclue-t-il.

De manière concrète, Brave Ads se limite aux utilisateurs qui auront préalablement choisi d'activer la publicité sur leur navigateur (via une option dédiée). Une fois actif, Brave Ads lancera des annonces sous la forme de notifications affichées en cours de navigation, « à un moment que le navigateur juge approprié et non perturbant », lit-on dans le communiqué. Ces notifications pourront être consultées et occuperont alors une page complète, ouverte dans un nouvel onglet. Brave indique en outre que les utilisateurs sont autorisés à gérer ces notifications à leur guise, de manière à les rendre plus ou moins fréquentes.



Un ingénieux système de conversion, dans la continuité des Brave Rewards

Pour l'utilisateur, le principal intérêt de l'offre Brave Ads est toutefois de lui permettre de collecter des crédits, distribués sous la forme de Basic Attention Tokens (BAT). 70 % des revenus bruts générés par l'affichage de publicité sont ainsi redistribués aux usagers de Brave ayant opté pour les notifications publicitaires. Ces derniers peuvent ensuite disposer des crédits perçus de deux manières distinctes : soit choisissant de les céder en partie ou en totalité à leurs créateurs de contenus favoris, ou aux sites web les plus visités ; soit en les « échangeant contre des récompenses pour le monde réel ».

Ces récompenses prennent la forme de bons pour des séjours à l'hôtel ou pour des restaurants, mais sont également échangeables contre des chèques-cadeaux. Brave indique aussi travailler sur une option permettant de convertir les BAT en argent réel, grâce à des partenariats qui restent encore à être dévoilés.

40 % des utilisateurs de Brave sur ordinateur de bureau ont déjà adhéré au programme depuis janvier, date de ses débuts en bêta. Brave Software assure enfin que son dispositif devrait arriver dans les prochains mois sur les moutures iOS et Android du navigateur.

Modifié le 21/12/2020 à 17h44
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
0
m_enfin
Pour l’heure je suis très mitigé sur cette option. En tant que créateur de contenus j’ai essayé de devenir un « site vérifié » pour toucher des BAT. Sauf que pour cela il faut obligatoirement ouvrir un compte sur la plateforme Uphold, et y upgrader son compte en compte vérifié, c’est à dire qu’il faut leur transmettre pièce d’identité et justificatif de domicile. Après recherche, Uphold est non seulement cher sur ses frais mais en plus n’a pas super bonne réputation. Autant dire que je ne vais pas leur communiquer ces informations.<br /> Bref, en pratique, c’est bien compliqué.
philumax
La publicité c’est de l’argent, avec ou sans bonnes intentions…
Zourbon
de toute façon, Brave avec ses 4000 utilisateurs on s’en fiche
Siu
j’ai entendu la même phrase aux débuts de Facebook
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Anthem : en difficulté, BioWare met sa feuille de route en pause pour réparer son jeu
🔥 French Days : un iPhone 8 64 Go reconditionné à moins de 410€ !
LG suspend la production de smartphones haut de gamme en Corée
🔥 French Days : 5 bons plans audio enceintes, casques et barres de son à ne pas rater
🔥 French Days : TV LED HD Oceanic 80cm (31.5'') à 99,99€ au lieu de 129,99€
🔥 French Days 2019 : 10€ offert dès 50€ d'achat chez Amazon !
Meizu lance le 16s : un smartphone ultra premium à prix cassé
Sono Sion, la voiture électrique rechargeable à l'énergie solaire, sera construite dans des usines suédoises
L'app e-santé Google Fit est disponible sur iOS
Airbnb veut produire des émissions pour inviter les voyageurs... au voyage
Haut de page