Brave annonce consommer de 33 à 66 % moins de mémoire que Google Chrome

le 20 février 2019 à 20h10
0
Brave Navigateur

Les utilisateurs de Brave peuvent se réjouir : outre bloquer les publicités et autres scripts, protéger la vie privée et partager ses revenus publicitaires, le navigateur annonce également une consommation d'énergie réduite ainsi qu'une utilisation de mémoire bien moindre par rapport à Google Chrome.

Toujours avec l'objectif de démontrer les multiples raisons d'adopter le navigateur basé sur Chromium, les équipes de recherche en performance de Brave continuent leur série de publications visant à évaluer les performances du navigateur.

Brave : toujours plus haut


Les derniers tests en date comparent Brave à Chrome afin de déterminer leur consommation de mémoire. Les résultats sont bluffants puisque, avec ou sans bloqueur de publicités (AdBlock Plus et uBlock Origin), Chrome se révèle être 33 à 66 % plus gourmand que Brave en mémoire alors que les tests ont été réalisés avec les mêmes paramètres et matériels.

Brave - Browser Memory Usage

Les ressources en mémoire sont précieuses, surtout pour une utilisation sur ordinateur portable ou smartphone. Bien que la version standard de Google Chrome ne nécessite que 200 Mo de mémoire, ses paramètres par défaut pour accéder aux sites web ne lui permettent pas de réduire significativement sa consommation. Ben Livshits, chercheur en performance pour Brave, annonce justement dans un entretien avec CNET que la grande partie des économies de mémoires « résulte du blocage des annonces et des trackers gourmands en ressources qui fourmillent dans les sites populaires, en particulier des actualités ».

Une réduction notable surtout sur les sites chargés en annonces


Pour Microsoft Edge, Firefox, Chrome ou encore Opera et Vivaldi, la réduction de la consommation de mémoire est une priorité, surtout face à la flambée de sites web utilisant de plus en plus JavaScript. Brave vient de prendre une bonne longueur d'avance avec la publication de ses tests.

Néanmoins, il faut savoir que les équipes de recherche en performance de Brave ont uniquement réalisé ses tests sur des sites surchargés en annonces et autres pisteurs. Ainsi, Ben Livshits a tenu à préciser : « Les pages propres, telles que Gmail ou Wikipédia, utiliseraient actuellement la même quantité de mémoire que sur Chrome ».



Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Désenchantée : la saison 2 pour tous sur Netflix dès le 20 septembre
Edge Chromium, la version de développement continue son évolution
Les bactéries océaniques qui produisent de l’oxygène altérées par la pollution plastique
Hyundai et Kia investissent dans Rimac pour développer deux sportives électriques
Fondation / e / : des smartphones Android remis à neuf... les services Google en moins
La dernière maj Xbox One vous permet de voir si vos amis jouent sur PC ou console
Formule E : notre reportage dans l’antichambre des voitures électriques
Des chercheurs conçoivent un réseau de neurones artificiels
Fête des mères, nos 15 idées cadeaux pour gâter votre maman
Mercedes : le constructeur veut des voitures neutres en CO2 d'ici 2039
Être propriétaire de sa voiture, un modèle bientôt dépassé d'après le CEO de Volvo
Guacamelee! Super Turbo Championship Edition est gratuit sur le Humble Store
VivaTech 2019 - AMY (RATP), l'appli qui utilise les ultrasons pour alerter les piétons d'un danger
Netflix a amélioré la qualité audio de vos séries et films il y a quelques jours, voilà comment
Lightyear dévoilera sa voiture électrique à énergie solaire le 25 juin prochain
scroll top