Brave annonce consommer de 33 à 66 % moins de mémoire que Google Chrome

le 20 février 2019 à 20h10
0
Brave Navigateur

Les utilisateurs de Brave peuvent se réjouir : outre bloquer les publicités et autres scripts, protéger la vie privée et partager ses revenus publicitaires, le navigateur annonce également une consommation d'énergie réduite ainsi qu'une utilisation de mémoire bien moindre par rapport à Google Chrome.

Toujours avec l'objectif de démontrer les multiples raisons d'adopter le navigateur basé sur Chromium, les équipes de recherche en performance de Brave continuent leur série de publications visant à évaluer les performances du navigateur.

Brave : toujours plus haut


Les derniers tests en date comparent Brave à Chrome afin de déterminer leur consommation de mémoire. Les résultats sont bluffants puisque, avec ou sans bloqueur de publicités (AdBlock Plus et uBlock Origin), Chrome se révèle être 33 à 66 % plus gourmand que Brave en mémoire alors que les tests ont été réalisés avec les mêmes paramètres et matériels.

Brave - Browser Memory Usage

Les ressources en mémoire sont précieuses, surtout pour une utilisation sur ordinateur portable ou smartphone. Bien que la version standard de Google Chrome ne nécessite que 200 Mo de mémoire, ses paramètres par défaut pour accéder aux sites web ne lui permettent pas de réduire significativement sa consommation. Ben Livshits, chercheur en performance pour Brave, annonce justement dans un entretien avec CNET que la grande partie des économies de mémoires « résulte du blocage des annonces et des trackers gourmands en ressources qui fourmillent dans les sites populaires, en particulier des actualités ».

Une réduction notable surtout sur les sites chargés en annonces


Pour Microsoft Edge, Firefox, Chrome ou encore Opera et Vivaldi, la réduction de la consommation de mémoire est une priorité, surtout face à la flambée de sites web utilisant de plus en plus JavaScript. Brave vient de prendre une bonne longueur d'avance avec la publication de ses tests.

Néanmoins, il faut savoir que les équipes de recherche en performance de Brave ont uniquement réalisé ses tests sur des sites surchargés en annonces et autres pisteurs. Ainsi, Ben Livshits a tenu à préciser : « Les pages propres, telles que Gmail ou Wikipédia, utiliseraient actuellement la même quantité de mémoire que sur Chrome ».



Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Samsung : 116 milliards de dollars pour prendre le pas sur Intel
Mario Kart Tour : le jeu en bêta sur smartphone dans quelques semaines
Plus de sang, plus de cadavre : la Chine étrangle un peu plus le jeu vidéo
Ordinateurs portables : Apple remporte une nouvelle fois la palme du meilleur service client
LG suspend la production de smartphones haut de gamme en Corée
🎯 French Days 2019 : les bons plans immanquables du vendredi
Anthem : en difficulté, BioWare met sa feuille de route en pause pour réparer son jeu
Brave lance la première régie publicitaire centrée sur le respect de la vie privée
Meizu lance le 16s : un smartphone ultra premium à prix cassé
Sono Sion, la voiture électrique rechargeable à l'énergie solaire, sera construite dans des usines suédoises
L'app e-santé Google Fit est disponible sur iOS
Airbnb veut produire des émissions pour inviter les voyageurs... au voyage
Démonté sur YouTube, le Huawei P30 montre son zoom périscopique
5G : Theresa May ignore les États-Unis et autorise Huawei (partiellement)
Tesla accuse une perte nette de 700 millions dans ses résultats financiers du 1er trimestre
scroll top