Le navigateur Brave bloque les pubs mais propose de payer vos sites favoris

02 septembre 2016 à 12h32
0
Lancé en début d'année, le navigateur Brave propose une approche un peu originale et souhaite donner aux internautes une solution complémentaire à son bloqueur de publicités.

Anciennement PDG de Mozilla et créateur du langage Javascript, Brendan Eich a lancé au mois de janvier un nouveau navigateur basé sur Chromium et baptisé Brave. En plus de promettre de bonnes performances, l'équipe amorce aujourd'hui son modèle économique.



Brave souhaite mettre en place un intermédiaire entre l'internaute et l'éditeur. Si les bloqueurs de publicités se sont généralisés, ce sont les éditeurs qui en pâtissent. Brave entend ainsi mettre en place un dispositif de paiement permettant à chacun de rémunérer à hauteur de son choix leurs magazines en ligne favoris.


Brave estime que les listes de blocages classiques, tel que celles d'AdBlock Plus, ne sont pas efficaces parce que chacun a une idée différente d'un contenu de qualité. En outre, la société explique que si certains les internautes ne souhaitent pas être suivi à la trace, ils sont également vite dissuadés de devoir saisir leurs informations bancaires sur chacun des sites qu'ils consultent.

035C000008539102-photo-brave-payments.jpg


L'équipe propose alors de se créer un portefeuille virtuel, soit en ajoutant son Bitcoin Wallet soit sa carte bleue via le service Coinbase. Le processus repose sur le protocole Anonize pour masquer l'identité de l'internaute. Ce dernier placera une dépense mensuelle pour son surf et via un jeu d'algorithmes, les revenus seront partagés en fonction du nombre de visites effectuées sur chacun de ces sites Internet et le temps de consultation.

L'internaute sera en mesure de choisir les sites Web qu'il souhaite rémunérer et pourra très bien décider de bloquer les publicités sur d'autres blogs sans pour autant effectuer ces micro-paiements.

0258000008539098-photo-brave-payment.jpg


Brave Software s'octroie une commission de 5% pour gérer son infrastructure et il faudra bien sûr que les éditeurs de sites Internet aient choisi de participer à ce programme pour bénéficier de la rémunération. Les utilisateurs sont toutefois en mesure d'effectuer des paiements et lorsque la somme atteint l'équivalent de 10 dollars, Brave envoie un email au Webmaster ainsi qu'au détenteur du nom de domaine pour transformer ce dernier en nouveau partenaire.

Modifié le 24/09/2018 à 17h17
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Battlefield 6 serait un jeu cross-gen et s'inspirerait de Battlefield 3
L'école 42 continue de se développer, avec un réseau international de 33 campus partenaires
Android 12 pourrait faire
Soldes d'hiver 2021 : le meilleur moment pour s’abonner à Amazon Prime
CES 2021 : qu'avez-vous pensé de l'événement dans sa version en ligne ?
Ninja Theory (Hellblade) donne des détails sur Project: Mara
Renault ne proposera plus la location de batterie pour sa ZOE en France
Netflix s'associe à la Cinémathèque française et va participer à la restauration d'un film de 1927
Écran incurvé Lenovo 32
CES 2021 : notre récap' des meilleures tendances et annonces hardware
Haut de page