IPFuck : le nouveau générateur de fausses IP

08 juin 2010 à 17h00
0
Le Web avait déjà pris connaissance du logiciel Seedfuck, cette fois, l'extension IPFuck arrive dans la navigation. Ce plug-in Firefox permet de générer de fausses adresses IP censées détourner l'attention des futurs trackers de l'Hadopi. En principe...
00FA000003262550-photo-ipfuck-firefox.jpg

Pour rappel, Seedfuck organise du torrent poisoning en pouvant générer de fausses adresses IP mais aussi des fichiers leurres... le bon outil de l'internaute opposé à Hadopi. D'autant qu'il est même possible de choisir les plages d'adresses IP que vous souhaitez envoyer au tracker. IPFuck permet d'envoyer en plus de sa vraie adresse IP, trois adresses générées aléatoirement ou parmi une liste d'adresses déjà sélectionnées.

Concrètement, un site visité va donc enregistrer 4 connexions différentes dont trois fausses. Soit de nouvelles possibilités de faux-positifs pour Hadopi et la société Trident Media Guard chargée de traquer les internautes. Si à terme, ce type de méthode se démocratise, c'est l'ensemble du dispositif de repérage d'Hadopi qui pourrait être mis au sol. Pour autant, une autre loi, la LOPPSI prévoit de sanctionner ce type de comportement.

La loi d'orientation et de programmation sur la performance de la sécurité intérieure a créé le délit d'usurpation d'identité en ligne. Une notion d'usurpation qui a été intentionnellement rendue floue lors du vote de la loi à l'Assemblée pour englober toutes les méthodes de détournement d'adresses IP. On connaîtra le vainqueur des premières passes d'arme entre IPFuck et Hadopi le 21 juin...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

H220 Intellicable : transformez votre mobile en modem grâce à un câble USB
Adobe : Photoshop Lightroom 3 est disponible !
Chine, l’Inde et les lobbys se déclarent anti-ACTA
Western Digital décline son MyBook pour Mac
SFR et Orange remportent les fréquences résiduelles 3G mobiles
Google Mail et Buzz intègrent Maps dans leurs messages
Paris en ligne : les sites identifieront pleinement les joueurs
Le porno banni de Windows Phone
Froyo et Flash 10.1 sur Android : nos impressions en vidéo
L'Arjel ouvre les paris en ligne
Haut de page