iTunes : attention, Apple peut supprimer des films de votre catalogue

17 septembre 2018 à 07h36
13
early-film-rentals-may-come-to-itunes.jpg

Parce qu'il ne possède plus la licence pour les diffuser sur iTunes, Apple a tout bonnement supprimé plusieurs films du catalogue de ses utilisateurs. Résultat : un twittos victime de cette injustice a décidé de tirer la sonnette d'alarme.

Si Twitter regorge de trolls en tout genre, et ce depuis sa création, il n'en reste pas moins une plateforme d'alerte capable de mettre en lumière des événements susceptibles de faire bouger les lignes. Et c'est exactement l'effet produit par un tweet signé Anders Da Silva. L'intéressé raconte ainsi sa petite mésaventure vécue le lundi 10 septembre : trois films préalablement achetés sur iTunes ont tout simplement disparu de son catalogue.

Apple, distributeur et non fournisseur

Pourquoi ? Comment ? Celui qui vit actuellement au Canada (et non en Australie comme l'indique son profil Twitter) envoie de ce pas un mail à la marque à la pomme pour comprendre les tenants et les aboutissants de cette sombre histoire. Surprise, ou pas, la multinationale américaine lui annonce que les fournisseurs ont retiré lesdits films du store canadien. Comprenez : Apple ne possède plus les licences de diffusion.



Et c'est bien là le problème : le groupe californien se cantonne à un rôle de distributeur, et non de fournisseur. Si Apple ne travaille plus aux côtés de certains fournisseurs, alors ces derniers n'hésiteront pas à interdire la diffusion de leurs contenus. Conséquences : les équipes de Tim Cook les effacent de leur plateforme... et du catalogue de leurs clients, malgré un achat préalablement effectué.

Des crédits de location en guise de consolation

Surtout, il semble que personne n'ait été prévenu d'une telle éventualité. Après une plainte auprès du support, Anders Da Silva s'est vu remettre quelques crédits de location en guise de consolation. Une bien maigre compensation au vu du préjudice causé, que l'internaute a refusé. Avant d'exiger un remboursement ou le retour des films disparus. En vain.

Son coup de sang aura eu le mérite de récolter bon nombre de soutiens : près de 10 000 retweets enregistrés en l'espace de quelques jours. A voir si l'écho médiatique de cette affaire poussera Apple à revoir sa position.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
0
Etre_Libre
Cela ressemble donc plutôt à une location longue durée, mais parler d’achat… ce n’est pas clair de la part de Apple (et d’autres font peut-être pareil).
kaelkael
Il faudra dire au gars qu il a acheté une copie et non le film. C’est également le même cas pour Netflix, Steam etc
l0wl
@kaelkael : oui et ? Ça change quoi ? Il a payé pour un copie non limité dans le temps.
Blap
A la difference près que Steam laisse le produit a disposition quand le produit est retiré du catalogue.
Rumpelstiltskin
Moi personnellement je demanderais le remboursement , ce n’est pas normal … Après on se plaint du piratage. …
danicela
Voilà ce que c’est d’avoir des licences dématérialisées et de tuer le marché physique…
eiremanoffrance
Entièrement d’accord avec danicela, il y a un interet à l’accès sur BEAUCOUP de films.<br /> Mais ils ne vous appartiennent pas !<br /> C’est ca aussi l’interet du support physique (et encore avec les platines BLU RAY connectés, la coupure a distance reste possible.<br /> Donc a chacun de se faire son opinion, en TOUTE connaissance de causes.
danniello
C’est une mauvaise gestion de sa bibliothèque iTunes. Une fois l’acquisition délivrée suite au paiement, on peut regarder le film plus tard soit par streaming, soit en téléchargeant le fichier. Le téléchargement n’est pas automatique ni immédiat. Mais on peut forcer le téléchargement immédiatement, il faut ouvrir la fenêtre"activité" et lancer le téléchargement. Une fois que le film est sur votre disque dur, Apple n’y a plus accès. Vous êtes propriétaire du film ad vitam aeternam. Donc les gens qui ne prennent pas le temps de voir un peu comment fonctionne le logiciel et qui viennent se plaindre après me font bien rigoler. Il aurait procédé comme moi, il n’aurait pas perdu ses streamings en attente.<br /> Le journaliste de l’article aurait pu au moins préciser cela, car l’article donne, l’impression que Apple est un arnaqueur. Préciser que les streaming en attente peuvent disparaitre pour un tas de raison, mais que l’achat une fois téléchargé devient définitif.
aurell
Oui, le “journaliste” qui a écrit ces lignes n’a pas fait son boulot. Sinon, il aurait également précisé que cet utilisateur d’iTunes à perdu ses droits de téléchargement en déménageant d’Australie vers le Canada. Ce n’est pas anodin… Quand Twitter devient une source…
madforger
Tant mieux ! c’est ça la connerie du tout numérique… vous n’avez qu’à fréquenter des vidéoclubs…<br /> oups pas possible il faut côtoyer de vrais humains…
Momozemion
“Celui qui vit actuellement au Canada (et non en Australie comme l’indique son profil Twitter)”<br /> Bah voilà. Il fallait lire les CGUs.<br /> Les films sont zonés, Australie et Canada ne sont pas dans la même zone, et il a déménagé.
Momozemion
Le problème serait le même avec un support physique, c’est du zonage géographique.<br /> Et avec un BR HD, oui tu es marron sans connexion.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Une loi pourrait obliger les géants du web à mettre plus de femmes à leur direction
Les manettes NES débarquent sur la Nintendo Switch, nostalgie assurée
Prix Ig-Nobel : quelles études loufoques ont été récompensées cette année ?
Conquête spatiale : la Chine peut-elle devancer la NASA ?
Musk : le siège de The Boring Company aura une tour de guet médiévale
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page