Tidal fait évoluer la rémunération des artistes et propose de nouveaux abonnements

19 novembre 2021 à 08h50
1
Tdial © Tidal

Le service de streaming musical introduit des abonnements Tidal HiFi et Tidal HiFi Plus, tarifés respectivement 9,99 euros et 19,99 euros, garants d’une rémunération plus juste des artistes.

En préambule, précisons que le catalogue du service de streaming comporte plus de 80 millions de titres, 350 000 vidéos en HD, des séries originales, des podcasts, des playlists confectionnées par ses équipes, et des programmes tels que Tidal Rising. Tidal est disponible dans 61 pays et se présente comme une plateforme « créée par des artistes et pour les artistes », arguant que sa mission originale est de proposer « un modèle de streaming durable et plus juste pour l'industrie musicale et ses acteurs ». Le service de musique à la demande Tidal, fondé en 2015 par Jay-Z et une quinzaine de stars, parmi lesquelles Madonna et les Daft Punk, et dont Square est devenu actionnaire majoritaire en mars dernier, présente ses nouvelles méthodes de rétribution des artistes et formules d’abonnement.

Redistribution Directe Artiste et Royalties d’écoute

Commençons par détailler les nouveaux moyens de rémunération, puisqu’ils entrent en jeu dans les abonnements.

Le premier est appelé « Redistribution Directe Artiste » (Direct Artist Payment). Instaurée dès à présent, il s'agit d'une redistribution mensuelle directes aux artistes. Concrètement, tous les mois, un pourcentage de l’abonnement HiFi Plus de chaque abonné est reversé à l’artiste qu’il a le plus streamé et qu’il pourra suivre grâce à la nouvelle fonctionnalité « Mon Activité ». Cette rémunération directe s'ajoute aux royalties de streaming touchées par l’artiste.

Détail important : les artistes doivent s'inscrire pour profiter de la Redistribution Directe Artiste, soit via leur distributeur, soit directement sur invitation de Tidal.

À partir de 2022, Tidal mettra également en place un système de « Royalties d’écoute » (Fan Centered Royalties). Tidal explique : « Avec ce modèle, les royalties des abonnés HiFi Plus ne seront plus agrégées comme avant. Contrairement au modèle actuel adopté par l’industrie, les royalties seront désormais reversées en fonction de l'activité de streaming réelle des abonnés HiFi Plus, offrant aussi aux fans la possibilité de jouer un rôle plus important dans le succès de leurs artistes préférés ».

Abonnements Tidal HiFi et Tidal HiFi Plus

Facturé 9,99 euros par mois, Tidal HiFi est la formule de base. Elle donne un accès sans interruption au son en HiFi. Cette offre permet de télécharger des morceaux hors ligne, d’accéder aux fonctionnalités Tidal Connect et Mon Activité.

Tidal HiFi Plus coûte 19,99 euros par mois. Comme mentionné ci-dessous, cet abandonnement est le seul à contribuer à la Redistribution Directe Artiste. En pratique, jusqu'à 10 % du prix est directement versé aux artistes les plus écoutés.

En outre, Tidal HiFi Plus inclut aussi tous les nouveaux formats audios (Dolby Atmos Music et Sony 360 Audio Recordings) et MQA (Master Quality Authenticated). Enfin, les abonnés HiFi Plus auront l’opportunité de tester toutes les nouvelles fonctionnalités en avance et d’accéder à des offres exclusives.

AbonnementsTidal © Tidal

Lior Tibon, Directeur des opérations chez Tidal, déclare : « Avec deux nouvelles formes d’abonnement disponibles mondialement, nous améliorons l’expérience musicale des utilisateurs. Les fans et les abonnés disposent d'un nouveau moyen pour soutenir les artistes avec des rémunérations plus équitables et plus rapides. À l’échelle internationale, nous voulons travailler main dans la main avec les artistes pour faire évoluer nos outils et créer le modèle du streaming de demain, en grandissant ensemble ».

Source : communiqué de presse Tidal

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Roger_Pimpon
Longtemps une peu glorieuse opacité a été entretenue sur le mode de rémunération des artistes. Des tableaux de chiffre circulaient pour comparaison de rémunération au titre écouté selon les services (ce qui n’était raisonnablement pas recevable car sur la base de ces chiffres, tous ces services auraient été dans le rouge le plus noir au terme du premier exercice). Naif, j’ai été abusé pendant plus de dix ans. Pour comprendre récemment que comme le remontaient certains artistes, pas un centime de mon abonnement n’aura jamais été versé à ces artistes que j’écoute. Pire, mon abonnement aura servi à engraisser des artistes déjà bien gras dont je ne cautionne pas le travail. J’ai d’une certaine manière cotiser pour l’ennemi, pour les plus gras de tous.<br /> J’imagine que ce principe est imposé par les artistes les plus mainstream, condition nécessaire pour valider leur présence sur les services concernés. Artistes qui conditionnent le passage à l’abonnement.<br /> Je reçois ces causes à effets (même si une solution doit être trouvée. Un service/abonnement avec un catalogue plus restreint et sélectif).<br /> En revanche la plus totale transparence devrait être de mise.<br /> Car en l’état, sans le savoir, j’aurai " piraté" la musique des artistes que j’écoute, tout autant que ceux qui n’auront payé aucun abonnement pendant toutes ces années.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Devinez ce qui va se cacher DANS les prochaines montres Huawei !
Le Black Friday VPN se poursuit chez CyberGhost : -83% de remise pour Cyber Monday
Mais pourquoi Twitter repousse-t-il encore les vérifications payantes ?
Black Friday : un hébergement web à -80%, c’est le moment ou jamais d’en profiter !
Ce chargeur Samsung est GRATUIT avec cette offre de remboursement
Guide d'achat Noël 2022 : notre sélection d'idées cadeaux Tech' à tous les prix
Écolo et économique : le reconditionné de smartphones et d'ordinateurs explose en France
Samsung : on sait à quoi devrait ressembler le nouveau Galaxy A14
Les TV Sony sont les meilleures pour regarder la coupe du monde et on vous dit pourquoi
Black Friday : dernières heures pour profiter du meilleur stockage en ligne pCloud !
Haut de page