Test mémoire DDR5 G.Skill Trident Z5 DDR5-6000

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
02 décembre 2021 à 09h47
9
G.Skill Trident Z5 DDR5-6000 © Nerces
© Nerces

G.Skill a été parmi les premiers fabricants à proposer des barrettes de DDR5. Son offre est toutefois relativement limitée pour le moment : il se contente de modules haut de gamme et qu’il s’agisse des RipJaws ou des Trident, il faut sacrifier sa tirelire pour se faire plaisir. Tant qu’à faire, nous avons jeté notre dévolu sur les Trident Z5. Attention les yeux.

G.Skill Trident Z5 DDR5-6000
  • Débits remarquables
  • Design très réussi
  • Dissipateur de qualité
  • Fréquences et timings
  • Le tarif, forcément
  • Tensions élevées

Afin d’étayer notre sélection des meilleurs modules de mémoire vive DDR4, nous vous proposons une série de « mini-tests » sur les barrettes que nous avons retenues. Il n’est pas ici question d’entrer dans d’infinis détails ou de mettre lourdement à l’épreuve ces modules. En revanche, cette petite page permet 1/ de faire le point sur les caractéristiques techniques du produit et 2/ d’avoir une petite idée de son niveau de performances.

Fiche technique G.Skill Trident Z5 DDR5-6000

Format mémoire

Type de mémoire
DDR5-6000
Format de mémoire
DIMM 288 broches (DDR5)
Fréquence mémoire
6 000MHz

Mémoire

Capacité
32Go
Norme mémoire
PC5-57600
Spécification mémoire
Unbuffered

Timings

CAS Latency
36
RAS to CAS Delay
36
RAS Precharge Time
36
RAS Active Time
76
Tension
1.30 V

Équipement

Radiateur
Oui
Éclairage
LED RGB

Parmi les plus performantes – au moins sur le papier – des barrettes de DDR5 disponibles en France, les Trident Z5 DDR5-6000 ont contraint G.Skill à revoir les tensions de fonctionnement : à 1,3 V, on se rapproche ainsi de ce que nécessitait la DDR4, les débits en moins bien sûr.

G.Skill Trident Z5 DDR5-6000 © Nerces
G.Skill reprend - en le changeant légèrement - le design des Trident Z en DDR4 © Nerces

Radiateur design pour éclairage impressionnant

Alors que la plupart de ses concurrents ont limité le nombre de références, G.Skill n’y va pas avec le dos de la cuillère pour ce premier lancement de DDR5. Même en ne prenant en compte que les Trident Z5 – en laissant donc de côté la gamme RipJaws – ce sont près de quinze références qui s’affichent au catalogue du fabricant. En premier lieu, G.Skill permet de choisir entre des dissipateurs de couleur « argent » ou alors intégralement noirs.

Dans un cas comme dans l’autre, ça ne change strictement rien aux accessoires et notamment à la présence d’une large bande RVB au sommet de la barrette. C’est évidemment une question de goûts, mais alors que nous ne sommes pas forcément adeptes des LED sur la DDR, l’effet est ici plutôt réussi et, bien sûr, largement paramétrable avec la plupart des logiciels du marché. Notons enfin que G.Skill distingue aussi plusieurs gammes de Trident Z5, sur les performances cette fois.

Il est ainsi question de deux fréquences différentes – de la DDR5-5600 ou de la DDR5-6000 – avec à chaque fois deux timings – CL36 ou CL40 – et les deux coloris. Notons que G.Skill avait aussi fait la promotion de barrettes de DDR5-6400, mais alors que les pénuries frappent tous les fabricants de DDR5, ces dernières ne sont pour l’heure référencées par aucun revendeur français.

Débits en lecture / écriture / copie et latence

Configuration de test

  • Carte-mère : Asus ROG Maximus Z690 Hero
  • Processeur : Intel Core i9-12900K
  • Carte graphique : Asus TUF RTX 3080 Gaming OC
  • SSD système : Sabrent Rocket 4.0 2 To
  • Refroidissement : Corsair iCUE H170i Elite Capellis 360 mm

Nous l’avons dit, l’objectif n’est pas ici de « maltraiter » nos modules de DDR5, mais plutôt de vous donner un complément d’information à propos de barrettes que nous avons retenues. Complément d’information qui passe d’abord par l’analyse, via CPU-Z, des fréquences et timings obtenus en exploitant le profil XMP de la mémoire.

G.Skill Trident Z5 DDR5-6000 © Nerces
G.Skill Trident Z5 DDR5-6000 © Nerces

Fréquences et timings sous CPU-Z © Nerces

Hautes fréquences et timings serrés ont contrarié notre plateforme de test : les profils XMP I et XMP II nous ont donné du fil à retordre entraînant des plantages successifs de manière assez incompréhensible. Après plusieurs reboots et autres clear CMOS, le XMP II a finalement accepté de tourner correctement et n’a plus provoqué le moindre problème. Étrange.

AIDA64 G.Skill Trident Z5 DDR5-6000 © Nerces
Mesure de performances sous AIDA64 © Nerces

Pour évaluer les performances des modules G.Skill, nous avons employé l’outil de mesure intégré à AIDA64. Il retourne quatre valeurs impliquant des travaux de lecture, d’écriture, de copie et une indication de la latence.

Forcément, la fréquence de nos DDR5-6000 est l’occasion de battre des records et il faut reconnaître qu’il est assez impressionnant de voir des kits franchir ainsi allègrement les 93 Go/s en test de lecture ! En écriture comme en copie, les performances restent à des niveaux très élevés pulvérisant les autres kits de DDR5… et nous ne parlerons pas de la DDR4. Cependant, cette dernière prend une fois encore sa revanche côté latence : la Trident Z5 se rapproche des 70 ns, mais ça reste insuffisant.

G.Skill Trident Z5 DDR5-6000 © Nerces
Sans doute les plus belles barrettes de DDR5 disponibles © Nerces

G.Skill Trident Z5 DDR5-6000, l’avis de Clubic

9

Sans que l’on soit absolument certain de l’intérêt d’aboutir à de tels débits mémoire, les G.Skill Trident Z5 DDR5-6000 impressionnent clairement. Les résultats obtenus sur AIDA64 sont à la hauteur des annonces du fabricant qui s’apprête à battre d’autres records dans les mois à venir. Même s’il ne change pas beaucoup par rapport aux Trident Z DDR4, saluons également le travail sur le dessin du radiateur et l’intégration des LED. Des barrettes hors de prix, mais qui font un maximum d’efforts pour justifier la dépense.

Les plus

  • Débits remarquables
  • Design très réussi
  • Dissipateur de qualité
  • Fréquences et timings

Les moins

  • Le tarif, forcément
  • Tensions élevées
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
6
Urleur
jolie, mais 500 boules… minimum sa fait mal.
kyosho62
Pas cher pour de la 6000
michhf
A chaque article sur les mémoires je vois toujours des erreurs d’unité : c’est 70 ns (et pas ms !)
Nerces
« À chaque », je pense que tu exagères, mais merci de le signaler : j’ai corrigé
xploitedtitan
@Nerces Il n’y a nulle part mention s’il y a de la correction d’erreur ou non. D’après ce que j’ai compris, ce n’est pas une obligation pour le DDR5 d’avoir du ECC, mais pour moi, c’est ça le point le plus important pour le passage éventuel vers de la DDR5.
Nerces
Pas de correction d’erreurs. Je l’aurais précisé si ça avait été le cas, mais tu fais bien de demander
xploitedtitan
Merci pour la réponse en tout cas.<br /> Pourrait-ce être une idée de rajouter en standard pour les prochains tests une ligne quelque part, dans le descriptif des barrettes? Genre, «&nbsp;code de correction d’erreur: présent/absent&nbsp;».
Nerces
On est limité dans ce qu’on peut techniquement faire sur les fiches, mais il est prévu de regarder ça
Rakon
Bonjour Nerces,<br /> Il y a t-il une différence notable entre la 6000 CL36 et la CL40 ?<br /> Merci pour ta réponse, je ne trouve pas sur internet.
Nerces
Si tu gardes la même fréquence de 6000 MHz, la différence est peu visible en usage « courant ». Je ne voudrais pas donner de faux ordre de grandeur et il faudrait que je fasse quelques mesures pour te le confirmer, mais je dirais que c’est 3-4% en moyenne.
Rakon
Merci pour ta réponse ! =)
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Fitbit Sense 2 : la montre connectée sport de Google rate le coche
Test de l'option Power de Shadow : nos impressions sur le PC dans le cloud sous stéroïdes
Test Sennheiser Ambeo Soundbar Plus + Ambeo Sub : une immersion sonore sacrément bien négociée
Test Withings Body Comp : la balance connectée qui prend soin de votre santé
Test Marshall Acton III : une mini enceinte de salon à la puissance surprenante
Test TCL 55C635 : un téléviseur abordable qui marque des points
Test Mate 50 Pro : Huawei peut-il encore se hisser parmi l'élite ?
Test Microsoft Surface Laptop 5 : élégant, plus puissant… mais indécrottable
Test Corsair EX100U : un minuscule SSD externe performant à emporter partout
Test JBL Bar 1000 : séance de rattrapage pour la barre de son avec enceintes d’effets détachables
Haut de page