Auparavant basés sur AWS, les serveurs Minecraft vont migrer sur Azure

Stéphane Ficca
Spécialiste hardware & gaming
21 juillet 2020 à 17h50
0

Depuis 2014, Mojang s'appuie sur les serveurs Amazon Web Services (AWS) pour fonctionner, mais cela va bientôt changer.

En effet, d'ici 2020, Minecraft va intégralement être rapatrié sur l’infrastructure maison de Microsoft, Azure.

Minecraft bascule sur la côte d'Azure

S'il appartient à Microsoft (depuis 2014 et un rachat de 2,5 milliards de dollars), Minecraft n'évolue pas encore sur des serveurs maison. En effet, l'architecture online qui soutient le célèbre jeu de Mojang depuis toutes ces années est Amazon Web Services.

Or, selon CNBC, Mojang va progressivement faire migrer Minecraft vers une autre plateforme, « made by Microsoft » cette fois : Azure.

Pour Microsoft, il s'agit notamment de réduire ses dépenses vis-à-vis de l'un de ses concurrents, tout en promouvant sa plateforme Azure auprès des nombreux joueurs de Minecraft. Rappelons que le jeu compte en effet plus de 125 millions d'utilisateurs actifs chaque mois.

Microsoft indique avoir déjà entrepris une grande partie de la migration d'AWS vers Azure, et que la transition sera complète d'ici la fin de l'année.

Source : Engadget

6
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
scroll top