Suite à une enquête interne, G2A confirme avoir vendu des clés de jeux volées pendant des années

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
22 mai 2020 à 08h00
0
G2A ©G2A
© G2A

La marketplace de revente annonce aujourd’hui qu’après enquête interne, des clés de jeux volées ont effectivement été vendues sur son site.

Conformément à la promesse faite en juillet dernier, G2A s’engage alors à indemniser les développeurs victimes à hauteur de dix fois la valeur des clés vendues sur sa plateforme.

Un seul développeur concerné… pour l’instant ?

Rembobinons. L’été dernier, alors que la marketplace se trouve dans la tourmente, G2A répond au développeur Mike Rose (No More Robots) que si des preuves sont trouvées concernant la revente de clés prétendument volées, l’entreprise s’engageait à compenser la perte que cela représentait pour les développeurs. Une proposition en forme de pari, pour une marketplace accusée depuis des années d’opacité concernant la provenance des licences mises en vente.

Mais G2A ne s’attendait peut-être pas à ce qu’un développeur relève le défi. Wube Software, studio à l’origine du titre Factorio, est parvenu à convaincre G2A de mener un audit interne afin de faire la lumière sur la provenance des clés de son jeu.

Un pari tenu… Qui force aujourd’hui G2A à publier un message sur son blog, affirmant que pas moins de 198 clés de Factorio « ont été vendues illégalement sur le site ». Conformément à ses promesses, Wube Software sera indemnisé à hauteur de dix fois la valeur des 198 clés.

G2A ne s’excuse pas pour autant

Alors que cela fait des années que la plateforme est accusée de vendre des clés de jeux volées et s’en défend bec et ongles, l’insistance d’un développeur indépendant aurait suffi pour que G2A trouve — enfin — des preuves des malversations qui s’opèrent sous ses yeux.

Comme nous l’écrivions plus haut, seul Wube Software est aujourd’hui concerné par l’indemnisation promise par G2A. Rien ne laisse penser que l’entreprise enquête actuellement sur d’autres jeux. Les développeurs suspicieux doivent ainsi se rapprocher de l’entreprise, et les convaincre — une nouvelle fois — de mener un audit indépendant sur sa marketplace.

Aussi dans son nouveau billet de blog, G2A opte pour une posture surprenante. Vous n’y lirez aucun mot d’excuse à destination des développeurs. Aucun mea culpa pour les joueurs qui pensaient pouvoir soutenir les studios qu’ils aiment avec leur achat.

« La fraude blesse les joueurs, blesse les développeurs de jeux, et blesse finalement G2A parce que nous sommes forcés — en tant qu’intermédiaire dans la vente — de couvrir les coûts relatifs à la vente ». Un discours moralisateur qui sera probablement difficile à avaler pour celles et ceux qui, depuis des années, dénoncent les pratiques de G2A.

« À partir d’aujourd’hui, nous indemniserons les développeurs à hauteur de la valeur des clés vendues sur G2A », promet le site, tout en abandonnant finalement l’idée de rembourser dix fois la valeur des clés. Et de conclure « s’ils sont en mesure de prouver qu’elles étaient illégitimes ».

Source : G2A

Modifié le 22/05/2020 à 08h15
9
10
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Premier vol habité de Crew Dragon : un décollage historique réussi, à revoir en replay !
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
Un supercalculateur a simulé l'impact qui aurait fait disparaître les dinosaures
Bouygues Telecom lance une offre dématérialisée, avec une box incluse dans les Smart TV Samsung
scroll top