Une CB visant à plafonner vos émissions de CO2, le pari de Doconomy et MasterCard

Pierre Crochart Contributeur
08 mai 2019 à 10h35
0
Doconomy Do Card
Crédits : Doconomy

La fintech suédoise Doconomy lance une carte MasterCard un peu particulière. Au lieu de plafonner vos achats en fonction de vos encours, la DoCard vous empêche de consommer au-delà d'une certaine limite d'émission carbone.

Les experts en climatologie s'accordent à dire qu'il nous reste 10 ans pour inverser la courbe du changement climatique avant qu'elle ne devienne irréversible. Si les gouvernements ont toutes les peines du monde à se mettre au diapason de l'accord de Paris signé en 2016, certaines entreprises prennent le sujet à bras-le-corps. Doconomy est de celles-ci, et souhaite changer en profondeur notre rapport à la consommation.



Plafonner ses émissions de CO2


« Plus de 60 % des émissions de CO2 sont dues à la consommation ». C'est partant de ce constat, émis par l'agence de protection environnementale suédoise, que Doconomy a eu l'idée de sa Do Black Card.

À l'image d'autres banques mobiles telles que Revolut ou N26, Doconomy fonctionnera intégralement par l'intermédiaire d'une application permettant le pilotage de votre compte en banque. Mais à la différence de n'importe quel établissement, Doconomy vous permet de garder un œil sur vos émissions de carbone.

Pour ce faire, la fintech utilise une méthode appelée Aland Index, qui permet d'estimer la quantité de CO2 qui a été nécessaire d'émettre pour que vous puissiez repartir avec ce mauvais café griffé de votre prénom mal orthographié, de cette dernière chemise à la mode ou de cette console de jeu dernier cri.


Source : Doconomy

Ceci étant dit, Doconomy n'est pas contraignant dans l'usage de sa Do Card Black. La limite de CO2 à ne pas dépasser est fixée par les clients et vise surtout à prendre conscience que chaque achat a une conséquence environnementale plus ou moins importante.

Compenser son empreinte carbone


Plus intéressant encore que de donner à voir la quantité de CO2 que nous rejetons en (sur)consommant, Doconomy vous propose de compenser votre empreinte carbone en investissant dans des projets de développement durable.

Construction d'un parc éolien en Inde, reforestation, développement du transport urbain électrique et hybride dans les pays d'Asie... Doconomy liste les projets disponibles sur le site de l'agence des Nations Unies pour la compensation carbone.

Mais ce n'est pas tout. En partenariat avec certaines boutiques en ligne visant elles aussi à agir pour le climat, les clients recevront en cas d'achat sur celles-ci, du cashback sous forme d'un crédit réutilisable dans des projets de compensation carbone. Les futurs clients de la néobanque pourront également choisir d'investir cet argent dans des fonds durables et responsables.

Doconomy n'est pour l'heure disponible qu'à une poignée de bêta-testeurs suédois. Le lancement officiel du service est prévu cet été et la fintech n'exclue pas de proposer ses services en dehors de son pays natal. Les tarifs de la banque restent aussi pour l'heure inconnus.

Source : Doconomy

Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

La Tesla Model 3 perd les faveurs de l'Europe, qui lui préfère la future Renault ZOE 2
Netflix augmente ses tarifs en France dès aujourd'hui
Bill Gates considère que
Un outil destiné aux forces de l'ordre capable de déverrouiller quasiment tous les smartphones
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
Une pétition demande à Netflix de déprogrammer Good Omens... une série produite par Amazon
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
La mémoire informatique universelle pourrait révolutionner la consommation des data centers
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
scroll top