30 ans après la catastrophe nucléaire, Tchernobyl inaugure une centrale solaire

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
08 octobre 2018 à 17h01
3
Arche de confinement Tchernobyl
La construction de l'arche de confinement s'est achevée en 2016

Tchernobyl, la ville fantôme hautement radioactive, commence peu à peu à être réhabilitée notamment grâce à l'inauguration d'une nouvelle... centrale solaire ! Ce lieu, théâtre de l'une des pires catastrophes nucléaires de l'histoire, reste toutefois inhabitable pour l'homme, et ce, « pendant encore 24 000 ans ».

Le gouvernement ukrainien compte bien réhabiliter et exploiter la zone tampon autour des vestiges de la centrale de Tchernobyl.

Un parc de 3 800 panneaux solaires

Après avoir potentiellement sécurisé le site avec l'achèvement en 2016 de la plus grande structure mobile jamais construite par l'Homme, une arche de 257 mètres de long pour 158 mètres de hauteur et pas moins de 36 000 tonnes, les autorités ukrainiennes viennent d'inaugurer une centrale solaire comptant 3 800 panneaux photovoltaïques.

Située à quelques centaines de mètres seulement du réacteur accidenté, cette centrale solaire s'étale sur près de 1,6 hectare et a nécessité un investissement d'un million d'euros. Evguen Variaguine, le directeur du groupe ukraino-allemand Solar Tchernobyl explique : « Aujourd'hui, nous connectons la centrale au système électrique ukrainien », il ajoute : « Ce n'est pas juste une autre centrale solaire, il est vraiment difficile de sous-estimer le symbolisme de ce projet particulier ».

Bien que sa puissance reste relativement faible (1 mégawatt) et ne soit pour le moment en mesure d'alimenter que 2 000 appartements, l'entreprise Solar Tchernobyl espère produire 100 mégawatts d'ici fin 2019.

L'Ukraine souhaite prendre le chemin des énergies vertes

Après l'arrêt brutal des livraisons de gaz russe, l'Ukraine cherche à développer sa propre production d'électricité. Le pays, qui tire toujours près de 50 % de son électricité du nucléaire, espère attirer les investisseurs grâce à un prix très faible des terrains aux alentours de Tchernobyl et à un réseau électrique déjà très bien développé.

En outre, l'Ukraine achetant l'énergie verte à un des tarifs le plus élevés en Europe et dans le monde, le pays a tout intérêt à développer la part d'énergie renouvelable produite localement. Des projets de structures solaires fleurissent donc sur tout le territoire. Rien qu'en 2018, 500 mégawatts de nouvelles capacités photovoltaïques ont été raccordés. D'autres projets d'installation d'éoliennes et de panneaux solaires sont également prévus dans la zone de la catastrophe.

L'Ukraine a-t-elle trouvé le bon moyen pour réhabiliter prudemment cette zone désaffectée ? Cette nouvelle installation devrait du moins apporter un nouvel élan et un peu d'espoir dans une région où seule la nature ne craint pas de pénétrer et de reprendre ses droits.
3
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Amazon : un brevet pour identifier les contenus streaming piratés
L'Agence spatiale européenne s'apprête à nommer un nouveau directeur
Black Friday : nouvelle chute de prix sur les écouteurs sans-fil Apple AirPods 2
Les meilleurs bons plans high-tech en attendant le vrai Black Friday
La crypto-monnaie Libra de Facebook pourrait voir le jour dès janvier 2021
Test GoPro Max Lens Mod : l’accessoire qui métamorphose la Hero 9
Le très bon Honor 9X Lite 128 Go encore plus abordable avec ce code promo
Fall Guys : la saison 3 sur le thème de l'hiver teasée à l'aide de la communauté
Redmi a officiellement dévoilé sa première montre connectée, la Redmi Watch
Test Radeon RX 6800 XT : AMD signe son retour sur le haut de gamme
Haut de page