NVIDIA GeForce GT 500M, du nouveau en GPU mobile ?

12 mai 2011 à 14h25
0
00C8000003897876-photo-nvidia-geforce-gtx-550m.jpg
Alors que NVIDIA annonçait début novembre dernier un Fermi enfin optimisé avec sa GeForce GTX 580, les versions mobiles des GeForce 500 suivaient logiquement en début d'année. La firme au caméléon présentait alors au CES ses nouvelles références, emboîtant le pas à AMD et ses Mobility Radeon HD 6000.

Les GeForce GT 520M, GT 525M, GT 540M, GTX 550M et GTX 555M venaient donc remplacer les puces de la série 400M, suivies quelques semaines après d'une GeForce GTX 560M qui constitue l'offre haut de gamme de la firme au caméléon. Quelles évolutions sont présentes dans cette nouvelle série de GPU mobiles ? Comment se situent ces puces par rapport à la génération précédente ou face à l'offre desktop ? Réponses dans les lignes qui suivent !

Marketing, quand tu nous tiens...

Disons-le d'emblée, cette série de GeForce 500M n'apporte quasiment pas d'évolution par rapport à la génération précédente. C'est tout sauf une surprise, d'une part parce que le marketing semble avoir pris une part définitivement très importante chez les deux constructeurs de cartes graphiques que sont NVIDIA et AMD, mais également parce que l'arrivée de cette nouvelle série arrive seulement 4 mois après l'annonce des GeForce 400M.

00C8000002881518-photo-logo-nvidia-optimus.jpg
Ainsi, la finesse de gravure à 40 nm, la compatibilité DirectX 11 ou encore la généralisation de la technologie Optimus étaient déjà de la partie sur les GeForce 400M. Rien de nouveau donc, si ce n'est l'adoption pour toutes les puces de la gamme de l'HDMI 1.4a, alors que pour rappel, les GTX 460M, 470M et 480M étaient pourvus d'une connectique HDMI en version 1.3b.

Enfin, et comme c'était le cas sur la série 400M, les GeForce 500M d'entrée de gamme (GT 520M et GT 525M) ne seront pas compatibles avec les technologies maison de NVIDIA 3DTV Play et 3D Vision, la faute à une puissance insuffisante.


Des montées en fréquence, et puis c'est tout !

Finalement, qu'est-ce qui différencie cette série 500M de la précédente ? Premièrement, une légère augmentation des fréquences de fonctionnement, que ce soit pour les cœurs CUDA ou pour la mémoire. L'exemple le plus significatif est probablement celui du GT 525M. En effet, ses caractéristiques sont strictement identiques au GT 425M (nombre de cœurs CUDA, quantité de mémoire, bus mémoire) exceptées les fréquences des cœurs CUDA ou celle de la mémoire vive, qui passent respectivement de 560 à 600 MHz et de 800 à 900 MHz, dans le cadre d'une utilisation -probable- de DDR3.

028A000004261024-photo-tableau-gf-400m-gf-500m.jpg

Des fréquences qui peuvent parfois changer au gré des demandes des constructeurs. Ainsi, le GeForce GT 520M présent dans notre MSI CX640 ne respecte pas les spécifications ci-dessus : l'horloge graphique est de 600 MHz contre les 740 indiqués dans ce tableau, alors que la mémoire (de type DDR3) bénéficie quant à elle d'un ajustement à la hausse (900 MHz au lieu des 800 préconisés par NVIDIA). Autant dire que selon les cas, il se pourrait que cette nouvelle famille de GeForce n'apporte rien ! Surtout lorsque NVIDIA choisit de réduire le bus mémoire de 128 à 64 bits sur le GT 520M... ce qui n'est pas non plus le cas de notre modèle en test ! De quoi embrouiller le plus volontaire d'entre nous.

Côté architecture, on est loin des nouveautés du GTX 580 destiné aux PC de bureau. En effet, si cette dernière apportait une version finalisée de Fermi en inaugurant les architectures GF 11x, il n'est en pour l'instant rien en ce qui concerne les versions mobiles de GeForce 500. Ainsi, les puces graphiques de cette famille sont basées sur le GF108, une déclinaison de Fermi déjà utilisée sur les GeForce GT 415M, 420M, 425M et 435M. Seule la future GeForce GTX 560M, qui sera annoncée au Computex, sera basée sur la récente évolution de Fermi, avec l'architecture GF 116.

0190000003525788-photo-diagramme-geforce-gts-450.jpg
L'architecture des actuelles GeForce 500M demeure inchangée par rapport aux GeForce 400M

La seule nouveauté (avec l'adoption de l'HDMI 1.4a pour toutes les puces) réside finalement dans une énième liberté laissée aux constructeurs de PC portables, qui pourront opter pour de la mémoire de type DDR3 ou GDDR5. Dans ce dernier cas, la bande passante se trouve doublée, offrant des performances bien meilleures. Malheureusement, étant donné les coûts engendrés par le choix d'une mémoire de type GDDR5, il y a fort à parier que les puces d'entrée ou de milieu de gamme ne seront jamais équipées de mémoire GDDR5, qui sera réservée aux PC gamers. Sur le site de NVIDIA, seul le GT 555M présente d'ailleurs ce type de mémoire...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Soyez toujours courtois dans vos commentaires et respectez le réglement de la communauté.

0
0

Actualités récentes

Le Cyber Monday continue chez pCloud avec - 77% sur l'abonnement à vie !
La Smart TV Samsung Incurvé LED 4K UHD 49 pouces à prix cassé pour le Black Friday
Airbnb : une valorisation évoquée à 35 milliards, est-ce bien raisonnable ?
L'abonnement NordVPN au prix choc de 2,80€/mois pour le Black Friday
Opera GX : Razer implémente des effets Chroma Lighting plus poussés pour le navigateur
Idée cadeau pour Noël : mini console PC Engine en promo sur Amazon !
PS Now : la librairie s'étoffe de nombreux jeux en décembre, dont Horizon Zero Dawn Complete Edition
Initiative ClearSpace : l'ESA signe officiellement pour nettoyer l'orbite basse de la Terre
Snapdragon 888 : tout ce qu'il faut savoir sur la puce qui animera les smartphones de 2021
Le TOP 7 des promos high-tech pour profiter du cashback augmenté sur Rakuten
Haut de page