Pour rattraper ses concurrents, Bforbank repense totalement son application mobile

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
30 juillet 2019 à 17h02
0
bforbank_logo1600
© BforBank

Consciente d'avoir accumulé un certain retard en matière d'ergonomie par rapport à ses concurrents directs, la banque en ligne du Crédit Agricole lancera mercredi 31 juillet une toute nouvelle application mobile.

Inspirée des innovations portées par les néobanques (N26, Revolut et autres), la nouvelle application de BforBank met l'accent sur les contrôles de sécurité et la gestion sans friction de ses comptes en ligne.

Des investissements qui, l'espère la banque, lui permettront d'atteindre le palier des 350 000 clients à l'horizon 2021.

Une application qui reposait sur des standards de 2010

Partant du constat que sept visites de l'espace client sur 10 avaient lieu depuis l'application mobile, BforBank s'est lancée dans un chantier d'envergure pour moderniser une architecture informatique qui reposait sur des fondations vieilles d'une dizaine d'années.

« La nouvelle (application mobile, ndlr.) repose désormais sur des API et des micro-services. Nous sommes allés chercher les marqueurs des néobanques pour pouvoir proposer du temps réel, de la simplicité et de la fluidité », expose Brunes Carles, directeur général de la banque mobile. « Nous avons voulu concilier technologies de pointe et banque complète ».

Plus de 800 clients de BforBank ont participé à la conception de cette application nouvelle génération qui sera lancée demain sur iOS et Android. Celle-ci intègre notamment la possibilité de bloquer sa carte en cas de vol ou de perte, et une gestion complète de ses plafonds de retraits et de paiements.

En parallèle de cette annonce, BforBank annonce avoir ré-internalisé son service client pour un accompagnement de meilleure qualité. Une équipe d'une dizaine d'experts, regroupés sous l'égide BforYou, s'affaire à accompagner les quelque 230 000 clients actuels de la banque en ligne.


Le paiement mobile toujours aux abonnés absents

BforBank a beau s'inspirer du modèle néobancaire, elle n'est pas encore en mesure d'offrir à ses clients un ersatz exhaustif. La banque en ligne l'annonce d'emblée : sa nouvelle application n'intégrera pas de technologie de paiement mobile, et ne figure d'ailleurs toujours pas au rang des banques partenaires d'Apple Pay, pour ne citer que cette solution de m-paiement.

« Nous intégrerons cette fonction dans les mois à venir », rassure malgré tout BforBank. Un blocage qui trouvera sa résolution quand le Crédit Agricole concédera enfin à s'ouvrir à ces nouveaux modes de paiement. À en croire la stratégie de la banque, dévoilée début juin dernier, Apple Pay arrivera d'ici la fin d'année pour les clients Crédit Agricole, et en 2020 pour les clients LCL.

Source : La Tribune
9
9
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
Microsoft Flight Simulator sortira le 18 août sur PC
Far Cry 6 confirmé par Ubisoft, la présentation programmée au 12 juillet
Thunderbolt 4 : 40 Gb/s ,mais Intel veut du 32 Gb/s en PCIe et la prise en charge double 4K
Free met à jour ses Freebox pour en améliorer le Wi-Fi (Révolution, Mini 4K, One, Delta et Pop)
Taxe GAFA : 1,3 milliard de dollars de frais de douane pour la France... et 6 mois pour changer la donne
Windows 10 : pour certains utilisateurs, même avec l'outil de création de média, la MàJ est impossible
Apple recommande de ne pas fermer votre MacBook si vous en cachez la webcam… voilà pourquoi
Apple anticiperait une forte hausse des achats de MacBook Pro
scroll top