Pour rattraper ses concurrents, Bforbank repense totalement son application mobile

Pierre Crochart Contributeur
30 juillet 2019 à 17h02
0
bforbank_logo1600
© BforBank

Consciente d'avoir accumulé un certain retard en matière d'ergonomie par rapport à ses concurrents directs, la banque en ligne du Crédit Agricole lancera mercredi 31 juillet une toute nouvelle application mobile.

Inspirée des innovations portées par les néobanques (N26, Revolut et autres), la nouvelle application de BforBank met l'accent sur les contrôles de sécurité et la gestion sans friction de ses comptes en ligne.

Des investissements qui, l'espère la banque, lui permettront d'atteindre le palier des 350 000 clients à l'horizon 2021.

Une application qui reposait sur des standards de 2010

Partant du constat que sept visites de l'espace client sur 10 avaient lieu depuis l'application mobile, BforBank s'est lancée dans un chantier d'envergure pour moderniser une architecture informatique qui reposait sur des fondations vieilles d'une dizaine d'années.

« La nouvelle (application mobile, ndlr.) repose désormais sur des API et des micro-services. Nous sommes allés chercher les marqueurs des néobanques pour pouvoir proposer du temps réel, de la simplicité et de la fluidité », expose Brunes Carles, directeur général de la banque mobile. « Nous avons voulu concilier technologies de pointe et banque complète ».

Plus de 800 clients de BforBank ont participé à la conception de cette application nouvelle génération qui sera lancée demain sur iOS et Android. Celle-ci intègre notamment la possibilité de bloquer sa carte en cas de vol ou de perte, et une gestion complète de ses plafonds de retraits et de paiements.

En parallèle de cette annonce, BforBank annonce avoir ré-internalisé son service client pour un accompagnement de meilleure qualité. Une équipe d'une dizaine d'experts, regroupés sous l'égide BforYou, s'affaire à accompagner les quelque 230 000 clients actuels de la banque en ligne.


Le paiement mobile toujours aux abonnés absents

BforBank a beau s'inspirer du modèle néobancaire, elle n'est pas encore en mesure d'offrir à ses clients un ersatz exhaustif. La banque en ligne l'annonce d'emblée : sa nouvelle application n'intégrera pas de technologie de paiement mobile, et ne figure d'ailleurs toujours pas au rang des banques partenaires d'Apple Pay, pour ne citer que cette solution de m-paiement.

« Nous intégrerons cette fonction dans les mois à venir », rassure malgré tout BforBank. Un blocage qui trouvera sa résolution quand le Crédit Agricole concédera enfin à s'ouvrir à ces nouveaux modes de paiement. À en croire la stratégie de la banque, dévoilée début juin dernier, Apple Pay arrivera d'ici la fin d'année pour les clients Crédit Agricole, et en 2020 pour les clients LCL.

Source : La Tribune
9 réponses
9 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?
L'iPhone 11 vous localise régulièrement, Apple s'en explique
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques
ProCreate 5 est enfin disponible sur iPad ! On fait le tour des nouveautés principales
La Chine va retirer les PC et logiciels étrangers de son administration d'ici trois ans

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top