Banque en ligne : quelles solutions d'épargne proposent-elles ?

01 novembre 2020 à 16h02
0

Les banques en ligne proposent des comptes courant comme des produits d’épargne, mais les offres, comme les taux, varient selon les établissements. Tour d'horizon des différentes solutions d'épargne, pour vous aider à faire votre choix.

Malgré une situation économique peu favorable, les Français restent les champions de l’épargne en Europe. En 2019, le taux d’épargne des ménages a atteint 15,2 %, alors qu’il était de 14,9 % fin 2018. Cette tendance profite aux banques en ligne qui proposent souvent des taux de rémunération plus intéressants que ceux des banques traditionnelles. Toutefois ces taux diffèrent suivant les établissements, le support concerné et votre profil de client.

Pourquoi épargner ?

Épargner de façon régulière ou ponctuelle vous permet de réaliser des profits, plus ou moins élevés suivant la solution choisie.

À ce titre il faut d'abord distinguer l’épargne bloquée de celle disponible. Cette dernière peut être récupérée et utilisée à tout moment, quand l’épargne bloquée n’est pas accessible pendant une certaine durée. Cela vous garantit une rentabilité généralement plus importante que celle issue de l’épargne disponible.

Les bénéfices issus de votre effort d’épargne sont :

  • La rentabilisation de l’argent non dépensé,
  • La disponibilité des fonds en cas de besoin (et suivant le support),
  • La création d’un patrimoine,
  • La constitution d’un apport dans le cadre d’un projet (immobilier par exemple),
  • L’obtention de bénéfices à terme.

À l’instar de ce que proposent les banques traditionnelles, plusieurs typologies de solutions d’épargne sont accessibles auprès des banques en ligne.

1. Les livrets d'épargne et compte à terme

Les livrets réglementés

Ce sont des supports d’épargne dont les modalités de rémunération sont décidées par l'Etat. Ils peuvent être exonérés d’impôts et parfois de prélèvements sociaux. Parmi eux on retrouve : le livret A, le livret d’épargne populaire (LEP), le livret jeune et le livret de développement durable (LDD). Le taux est défini à l’avance quelle que soit la banque.

Si presque toutes mettent à disposition un livret A ou LDD, ce n’est pas toujours le cas pour les autres supports réglementés. En cause, la concurrence des banques traditionnelles sur certains produits et cibles. Les banques en ligne n’ont par exemple pas de livret jeune. De fait les moins de 18 ans possèdent fréquemment un compte (voire un livret jeune) au sein de la même banque que leurs parents. De plus, ils disposent rarement de l’épargne ou des revenus minimums exigés par les banques en ligne.

Comme la rémunération de ces livrets est effectuée annuellement, il suffit de diviser le taux annuel par 12 pour savoir combien vos intérêts vous rapportent par mois. Pour maximiser vos profits, il y a une petite astuce. Il faut vous baser sur la méthode de calcul des intérêts qui a lieu tous les 15 jours : effectuez des dépôts et retraits de manière à ce que votre solde soit maximum les 1er et 16 de chaque mois. Ainsi, 24 versements annuels de vos intérêts seront effectués sur votre livret.

Les livrets et compte non réglementés

Les livrets sont à rémunération annuelle suivant un taux défini à l’avance. Vos fonds restent totalement libres d’accès, si bien que vous pouvez déposer ou retirer de l’argent à votre guise, sans avoir à le justifier à la banque ou à respecter des échéances.

Quant au compte à terme, également appelé dépôt à terme, c’est un placement à court ou moyen terme. La durée et le taux d’intérêt sont convenus à l’avance entre vous et la banque. Il vous faut verser en une seule fois un montant minimum dépendant des exigences de la banque.

Avant la date d’échéance prévue, et durant cette période, qui peut être de plusieurs mois ou années, les fonds ne sont pas récupérables sous risque de pénalités. Si, finalement, vous voulez effectuer un autre dépôt, il faut alors ouvrir un second compte. Le compte à terme représente un placement sûr de votre épargne sans aucun risque de perte de capital.
Les livrets et compte non réglementés sont toutefois soumis à l’impôt et aux prélèvements sociaux.

Toutes ces solutions, précédemment évoquées, ne peuvent être ouvertes qu'à titre individuel. Mais il est tout à fait possible de les combiner et de profiter de leurs avantages respectifs, ce que vous ayez atteint leurs plafonds ou non.

Pour obtenir un livret d’épargne dans une banque en ligne, il faut souvent ouvrir un compte bancaire simultanément. Néanmoins, cette obligation n’est que relativement contraignante. Bon nombre de comptes bancaires en ligne sont gratuits si vous remplissez certaines conditions, et dotés de nombreux atouts : frais quasi inexistants, possibilité d’obtenir une carte bancaire haut de gamme, services numériques développés, etc.

2. L’épargne logement

L’épargne logement a pour objectif la constitution d’un capital en vue d’obtenir ultérieurement un prêt pour un investissement immobilier. Les fonds sont recueillis sur un Compte Epargne Logement, ou un Plan Epargne Logement.

Le Compte Epargne Logement

C'est un compte hébergé sur livret réglementé par l’Etat. L’intérêt du CEL est de pouvoir accéder à un prêt immobilier à taux préférentiel auquel s’ajoute une prime versée par l’Etat. La souplesse de ce produit permet une utilisation de l’épargne à tout moment et une gestion facile des montants déposés. Malgré sa rémunération annuelle inférieure à celle du livret A, il complète le PEL par ses avantages et taux préférentiels. Il n’est cependant pas disponible auprès de toutes les banques en ligne.


Le Plan Epargne Logement

À la différence du CEL, le PEL est une épargne bloquée sur une période d’à minima quatre années. Pour l’ouvrir, un premier dépôt de 225 € minimum et un seuil de versement de 540 € par an sont exigés. Le taux d’intérêt est calculé annuellement et fixe pour toutes les banques. Même si le PEL est très encadré par les pouvoirs publics, ses taux, les montants de prêt et versements, ou même ses paramètres généraux, rendent ce support d’une grande aide en cas d’achat immobilier.

Pour choisir votre banque en ligne au regard de votre épargne logement, vérifiez plusieurs critères tels que :

3. L’assurance vie


Les banques en ligne se positionnent clairement sur ce produit bancaire et le propose presque toutes. L’assurance vie permet, à vous ou à vos bénéficiaires, d’obtenir une rente ou un capital en contrepartie de versements réguliers ou non, et ce sans limite de montant.

Support de moyen ou long terme, il reste plus intéressant d’épargner pendant au moins huit ans, même s'il est possible clôturer votre contrat ou d'effectuer des retraits à tout moment. En fin de contrat, vos bénéficiaires ou vous-même récupérerez les sommes investies auxquelles s’ajoutent vos gains éventuels, et desquelles sont soustraits les frais (dossier, gestion, ...)
.

Deux types de contrats existent :

  • Les contrats monosupport en euros, qui sont des produits sans risque, revalorisés tous les ans comme les obligations d’Etat,
  • Les contrats multisupports qui regroupent à la fois des produits sans risque et des produits liés à la bourse plus volatiles et risqués. Ceux-ci présentent un rendement plus important (obligations, actions, fonds, Sicav…), sont investis sur les marchés financiers, et dénommés unités de compte (UC).

Votre assurance vie a pour objectif la constitution, en toute sécurité, d’un capital sur le long terme augmenté d’intérêts nets. Avec tout de même une part d'incertitude, si vous investissez dans des unités compte (UC).
Vous pourrez aussi compléter vos revenus - par exemple pour votre retraite - avec des retraits réguliers ou la transformation de votre capital en rente viagère.
Enfin, c’est un moyen de transmission de votre patrimoine du fait d’une fiscalité avantageuse et d’une vraie liberté dans le choix de vos bénéficiaires.

En termes de fiscalité, les intérêts issus des versements effectués depuis le 27 septembre 2017 sur votre contrat d’assurance vie sont soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU).

Avant de souscrire à une offre, surveillez bien :


  • Les frais d’entrée et de sortie,
  • Les frais d’arbitrage,
  • Le montant du versement initial demandé (souvent à partir de 1 000 €),
  • Le mode de gestion de votre contrat (piloté, personnalisable, ...) et les fonctionnalités (sécurisation progressive, gestion multi-projets, …),
  • Le nombre de fonds accessibles.

Conclusion

Les produits d’épargne des banques en ligne ont le même fonctionnement que ceux des banques traditionnelles. Ils se révèlent même parfois plus avantageux - comme les livrets non réglementés - et n’imposent pas toujours une ouverture de compte.

En contrepartie, la gamme de solutions d’épargne peut être plus réduite qu’auprès des banques traditionnelles.

Modifié le 05/11/2020 à 10h59
0
0
Partager l'article :

Pourquoi nous faire confiance ?

Pour vous, Clubic sélectionne puis teste des centaines de produits afin de répondre aux usages les plus courants. De la qualité pour tous et à tous les prix, voilà notre objectif ! En savoir plus

Haut de page