Lumix LX 1 - Exilim EX-S500, flirt avec la vidéo

01 septembre 2005 à 13h00
0

Casio Exilim EX-S500 : un poids plume doué pour la vidéo

Sur un appareil comme le EX-S500, le rapprochement avec les cartes de crédit, niveau format, prend ici toute sa signification. Vraiment fin (90 x 59 x 16 mm), il surprend lors de la prise en mains, parce qu'il est presque malgré tout « lourd » (115 g sans batterie ni carte) au regard de ses dimensions.

012C000000142047-photo-casio-exilim-ex-s500-dessus.jpg


Sur la face supérieure étroite se trouve le déclencheur. Il n'est pas signalé par une butée : c'est une touche lisse et souple, plutôt confortable. L'interrupteur se trouve dans le prolongement : petit voire très petit et enfoncé, c'est presque avec l'ongle ou pour le moins avec une pression insistante qu'il faut aller le chercher. L'interface est plutôt inhabituelle : malgré les petites formes du boîtier, les boutons sont peu envahissants. Plate, carrée et stylée, la commande quadri-directionnelle dispose d'une signalétique réduite au minimum. Les touches gauche/droite peuvent être personnalisées pour accueillir un des réglages suivants : mise au point, correction d'exposition, Balance des blancs, sensibilité ou retardateur. Dommage qu'elles ne fonctionnent pas de façon distincte et que seul un réglage puisse être choisi. On aimerait par exemple pouvoir disposer d'un accès direct à la balance ainsi qu'à la correction d'exposition. Là il faut faire un choix, et parcourir longuement les menus pour aller chercher celui des réglages qui n'aura pas été retenu. D'autre part, on regrettera l'absence d'une touche directe pour la suppression des photos ; il faut passer en mode lecture pour supprimer un cliché : c'est long et malcommode.

012C000000141906-photo-casio-ex-s500-face.jpg
012C000000141907-photo-casio-ex-s500-arriere.jpg



Seuls quatre petits carrés en très léger relief matérialisent les touches ; c'est un peu insuffisant pour un usage intuitif ; il faudra souvent regarder ce que l'on fait lorsque l'on manipule ces commandes. A côté d'elles, la touche BS donne accès à tous les modes (et il y en a : jusqu'à 33 avec également la possibilité d'enregistrer des modèles personnalisés). La touche Menu est située à proximité : elle donne accès à l'ensemble des réglages prise et post prise de vue. Située dans l'extrémité supérieure droite, la commande de zoom prend la forme de deux touches : grand-angle et télé. L'œillet de lanière qui se situe dans le prolongement gène un peu : on butte dessus dès que l'on manipule le zoom, et on discerne moins bien le relief des touches. Les commandes vidéo, prise de vue et lecture suivent dans le prolongement.La sortie son est située à droite de l'écran LCD de 2,2 pouces (le EX-S500 est dépourvu de viseur optique) tandis que le microphone se trouve sur la face avant, près de l'objectif.

Malgré l'épaisseur minimaliste de l'appareil, Casio est parvenu à y loger une batterie. Elle se trouve dans le même compartiment que la carte SD. Le EX-S500 se recharge sur une base : on trouve donc également un connecteur sous l'appareil, ainsi que le pas de vis pour l'utilisation d'un trépied. Il y a peu de commandes sur ce boîtier très stylé. Cela se fait au détriment d'un accès direct aux fonctions. La signalétique est discrète, les commandes ressortent à peine. Il faut globalement un peu de doigté et d'attention pour manipuler ce bijou là.

Naviguons dans les menus

La touche menu donne accès à l'ensemble des réglages répartis sous la forme de trois onglets : Rec / Qualité / Réglages. Les menus sont un peu longs à parcourir (il y a abondance de réglages), mais l'organisation est bonne et la navigation se fait simplement, d'un onglet à l'autre, du haut vers le bas, puis de gauche à droite une fois un réglage sélectionné. Tout à la fin du menu « Réglages » se trouvent les options de formatage et de réinitialisation. Étant de celles que l'on utilise le plus fréquemment, on regrettera de les voir presque remisées au fond des menus.

00141364-photo-casio-exilim-ex-s500-menus.jpg
00141351-photo-casio-exilim-ex-s500-balance.jpg

Les intitulés sont clairs. Seule la page de sélection de balance est peu parlante


Le EX-S500 offre quelques réglages inhabituels ou qui méritent explication, dont :
  • Obturateur rapide : l'autofocus bascule en panfocus (prise de vue sans délai de mise au point) lorsque l'on presse l'interrupteur.
  • Mode photo + son : dans ce mode, l'appareil bascule après chaque prise de vue en mode son pour permettre d'effectuer un enregistrement jusqu'à 30 secondes. Si vous souhaitez enchaîner les clichés, ce n'est pas le bon mode, car il faut faire avec cette alternance son/image.
  • Revue : l'image s'affiche une seconde après l'enregistrement
  • Mémoire : permet de spécifier les réglages qui seront actifs lors de la mise sous tension de l'appareil.
  • Retardateur : il est possible de sélectionner l'option 3 fois qui lui permet d'être actif sur 3 clichés consécutifs. Il déclenche une première fois après un retard de 10 secondes, puis 2 fois à 1 seconde d'intervalle. Bien pratique pour les photos de groupes, les autoportraits...

Les indicateurs en mode prise de vue
Du format de fichier jusqu'à l'histogramme, toutes les informations que l'on peut souhaiter sont présentes sur le moniteur. Lors d'une demie pression sur le déclencheur, on obtient les indications de vitesse et d'ouverture.

00141354-photo-casio-exilim-ex-s500-mode-prise-de-vue.jpg

Du format de fichier jusqu'à l'histogramme, toutes les informations sont présentes


Les indicateurs en mode lecture
Toutes les informations présentes en mode prise de vue se retrouvent en mode lecture. Il est possible de supprimer cet affichage au moyen de la touche Display. C'est également dans ce mode que l'on peut supprimer tout ou partie des photos.

00141353-photo-casio-exilim-ex-s500-mode-lecture.jpg

Ici encore, l'affichage est complet


En mode lecture, plusieurs options permettent de manipuler l'image : rotation, redimension, rognage. Il est également possible de copier des images dans un dossier « favoris » situé dans la mémoire flash de l'appareil.

Du côté des modes

Tous les modes - aussi bien le mode auto que les programmes résultat -, sont accessibles depuis la touche BestShot. Et quelque soit le mode choisi, l'ensemble des réglages sont disponibles.

À noter :
On trouve des « doublons » dans le menu BestShot, comme le mode anti-bougé, accessible également depuis le menu.

Les programmes résultat
Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il y a abondance de modes sur le EX-S500. Tous ces BestShot (dans le langage du constructeur) sont même presque devenus une marque de fabrique.

On trouve ainsi :
Auto, portrait, scène, portrait avec scène, enfant, sport, portrait aux chandelles, fête, animal, fleurs, vert naturel, feuilles d'automne, eau coulant doucement, eau jaillissante, coucher de soleil, scène de nuit, scène de nuit portrait, feux d'artifice, nourriture, texte, collection, contre-jour, anti-bougé, haute sensibilité, monochrome, rétro, crépuscule, cartes de visite et documents, tableau blanc etc., silencieux, séquence courte, séquence rétro, enregistrement de la voix, enregistrement modèle perso.

Ces modes peuvent être pertinents sur un compact de type « auto », mais on préférerait malgré tout trouver des modes priorité plutôt que ce type de « raccourcis » (Comme le mode « eau coulant doucement » et « eau jaillissante » qui permettent de régler la vitesse de façon indirecte pour obtenir des effets de fondu ou de mouvement gelé).

Le mode cartes de visites et documents :

00141352-photo-casio-exilim-ex-s500-carte-de-visite.jpg

Le mode cartes de visite et documents...


012C000000141988-photo-casio-exilim-ex-s500-modes-speciaux-1.jpg
012C000000141989-photo-casio-exilim-ex-s500-modes-speciaux-2.jpg

... permet de redresser les droites et de prendre une avance sur le post-traitement


A noter : Seul inconvénient, comme à chaque fois qu'il est question de redressement ou de recadrage, on perd beaucoup en définition : 1 600 x 1 200 pour la version redressée contre 2 560 x 1 920 pour l'original.

Transfert, retouche et offre logicielle

L'offre logicielle est bien ce qui pêche dans ce tableau d'ensemble.

Photo Loader 2.3 et Photohands 1.0
Photo Loader est une solution d'archivage au format HTML. Depuis les bibliothèques constituées par chargement automatique ou manuel, il est possible d'effectuer des opérations de maintenance (édition, suppression, copie, etc.). Les bibliothèques s'affichent par date dans le navigateur. Photo Loader gère également l'envoi par mail (sélection d'un logiciel de messagerie et d'un format d'envoi).Les fonctions sont limitées, l'interface austère et la navigation malaisée ; on préférera l'oublier.

Photohands permet l'impression et la retouche des images. Les retouches proposées sont élémentaires (contraste, luminosité, saturation, netteté, élimination du bruit, application de teinte sépia ou monochrome), et la pré-visualisation qui se fait dans des vignettes ne permet pas d'apprécier la portée des modifications ; modification de la taille de l'image, rotation inversion, sauvegarde et impression complètent l'offre. L'interface semble d'un autre temps, et rien que pour voir cela il faudra faire l'effort d'ouvrir au moins une fois cette application.

012C000000126348-photo-casio-logiciel-3.jpg
012C000000126346-photo-casio-logiciel-1.jpg

Photo Loader 2.3 et Photohands 1.0 : une suite logicielle qui aurait bien besoin d'être réactualisée !


Quid des performances ?

Tous les modèles sont équipés de la technologie « Anti Shake DSP » qui permet de compenser les flous de bouger. Avec ce système, on est loin de la stabilisation optique façon Panasonic par exemple. L'Anti Shake DSP consiste simplement en une augmentation de la sensibilité et de la vitesse d'obturation. Lorsque ce réglage est actif, la sensibilité grimpe jusqu'à 1 600 ISO. Lorsque l'on voit la façon dont l'image est atteinte par le bruit à cette sensibilité, on se dit que c'est une option à utiliser avec parcimonie. Quand le bruit envahit à ce point les photos, seuls les tirages 11 x 15 restent acceptables. La commande de zoom est nerveuse mais difficile à doser. Elle s'arrête un peu brusquement, par paliers trop marqués.

L'autonomie est conséquente, les Batteries permettant de prendre jusqu'à 500 photos. Il nous a fallu 1h20 pour recharger l'appareil sur sa base. La présence d'une base - utile pour décharger ses photos ou recharger facilement l'appareil -, est malgré tout un problème lorsque l'on souhaite photographier sans interruption, car l'appareil est nécessairement immobilisé pendant la recharge des batteries. A moins d'être bien organisé et de posséder deux jeux de batteries, il y aura des temps morts.

Les Casio ont comme particularité de pouvoir déclencher sans latence pour la mise au point ; il suffit pour cela d'activer l'option Obturateur rapide dans l'Onglet Rec du menu. Le temps de recharge entre deux clichés est en revanche conséquent. Par ailleurs, l'EX-S500 ne comporte pas véritablement de mode rafale, mais un mode continu (à sélectionner dans les menus) qui permet d'effectuer 3 clichés consécutifs en une seule pression.

Conclusion

L'Exilim EX-S500 tient plutôt bien ses promesses : stylé, extra-fin, simple d'utilisation et doué pour la vidéo. Pour ce mode vidéo, les trois options proposées permettent de réaliser des séquences ludiques, sans limitation autre que celle de la carte. Tant qu'à faire un appareil à ce point orientée image animée, on aurait aimé qu'il nous permette de zoomer pendant la prise de vue. À défaut, il est possible de le faire en mode lecture, et l'EX-S500 offre même des options tout à fait intéressantes en post-traitement (suppression de parties de séquences).

Concernant l'interface, il y a bien un accès direct et confortable à la touche vidéo, ce qui est un atout mais également presque la moindre des choses pour un appareil à ce point consacré à ce mode. Mais cette touche dédiée ne doit pas faire oublier toutes les autres fonctions qui ont disparu dans les menus : pas d'accès direct au mode auto, ni de touche pour la suppression des photos, pas plus que pour la correction d'exposition... C'est là le prix à payer pour une interface épurée. Entre esthétique et fonctionnalités, le EX-S500 a donc fait son choix. Le plus regrettable dans ce parti pris vient de ce que l'on perd en ergonomie : les touches sont petites et l'on a parfois bien du mal à y placer les doigts.

En revanche, un des principaux points forts de cet appareil est qu'il ne fait pas semblant d'être simple. Mis à part l'avalanche de programmes résultat lorsque l'on presse la touche BestShot, aucune fonction « superflue » ne vient troubler la conscience de celui qui l'utilise en tout auto. Quant à l'image, même si elle manque de piqué, elle reste de bonne qualité. Le déclenchement peut se faire sans temps d'attente, mais il faut patienter un peu entre les clichés. L'Exilim EX-S500 est donc un appareil tout simple, à conseiller à ceux qui aiment jouer avec l'image et qui apprécient d'avoir en permanence sous la main, pour un encombrement dérisoire, un appareil capable d'assurer en photo et en vidéo.

» Accédez à la page de photos test et vidéo.


Casio Exilim EX-S500

Les plus
+ Compact, simple et dôté d'une interface sobre
+ Triple déclenchement du retardateur
+ Plusieurs types de séquences vidéo
+ Déclenchement sans délai avec mode panfocus
Les moins
- Peu d'accès direct aux réglages. Demande du doigté !
- Un mode rafale limité
- Offre logicielle / Achat d'Ulead pour les DVD
- Photos coupent le film / zoom inactif
Ergonomie
Fonctions
Qualité d'image
3


Galerie


0096000000141981-photo-casio-exilim-ex-s500-galerie-1.jpg
0096000000141982-photo-casio-exilim-ex-s500-galerie-2.jpg
0096000000141983-photo-casio-exilim-ex-s500-galerie-3.jpg

Télécharger ces images à leur format d'origine sous forme d'archives .zip : Images 1, Image 2, Image 3.

0000009600141984-photo-casio-exilim-ex-s500-galerie-4.jpg
0000009600141985-photo-casio-exilim-ex-s500-galerie-5.jpg
0000009600141986-photo-casio-exilim-ex-s500-galerie-6.jpg

Télécharger ces images à leur format d'origine sous forme d'archives .zip : Image 4, Image 5, Image 6.

Spécifications


 Casio Exilim EX-S500
CapteurCCD type 1/2,5''
5 millions de pixels effectifs
Ratio de format : 4:3
ObjectifOuverture : f/2.7 - f/5.2
Focale : eq. 38 - 114 mm
ZoomOptique : x 3
Numérique :
Dimensions/Poids90 x 59 x 16 mm, 115 g (sans carte ni batterie)
SensibilitésAutomatique, 50, 100, 200, 400
Vitesse1/8 - 1/2 000 s
ModesPhoto, macro, 33 Bestshot (programmes résultat)
Effets spéciaux 
Mesures de lumièreMatricielle, centrale pondérée, spot
Correcteur d'exposition+/- 2 IL par incréments d'1/3
ViséeEcran ACL : 2,2''
Résolution : 84 960 pixels
Balance des blancsAuto, lumière du jour, nuageux, ombre, jour blanc, lumière du jour, tungstène, manuel
AlimentationBatterie Ion Lithium
Support d'enregistrementCarte Secure Digital et MMC
VideoHD / Normal : 640 x 480 à 30 i/s
LP : 320 x 240 à 30 i/s
AVI, MPEG 4 avec son WAV
FlashAutomatique, forcé, réduction des yeux rouges
FormatsJPEG (Exif Version 2.2), DPOF, DCF 1.0
Résolution2560x1920, 2560 x 1712 (3:2), 2304 x 1728, 2048 x 1536, 1600 x 1200, 1280 x 960, 640 x 480
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
Le navigateur Microsoft Edge s'enrichit de nouvelles fonctionnalités
La NASA vous explique pourquoi la montée des eaux est difficilement perceptible
Air France et l'Airbus A380 : c'est fini, et avec deux ans d'avance
Clap de fin pour Hadopi ? Le Conseil constitutionnel déclare ses pouvoirs contraires à la Constitution
Vers une possible suppression de la TVA sur les voitures électriques ?
À Singapour, une peine de mort prononcée... par ZOOM
DOOM Eternal : id Software annonce le retrait de l'anti-triche Denuvo
L'application de traçage des contacts d'Apple et Google est désormais disponible
scroll top