Photo numérique : au-delà du mode automatique

le mardi 16 août 2005

Conclusion

Quitter le mode automatique permet effectivement de réaliser des photos plus créatives, en jouant sur la couleur, le rendu du mouvement, la profondeur de champ. Quitter le mode automatique permet surtout d'être moins passif face à la photo que l'on prend et de savoir s'interroger : comment est-ce que je peux rendre cette scène ?

Chacun des modes est effectivement particulièrement adapté à une situation ou à un type de sujet :
  • Le mode programme pour bénéficier de tous les automatismes en s'assurant d'une petite latitude de réglages si le besoin s'en fait sentir.
  • Le mode priorité vitesse pour les sujets mobiles, que l'on voudra saisir en pleine action ou dont on voudra suggérer le mouvement au moyen de flous.
  • Le mode priorité ouverture lorsque l'on souhaite jouer sur la profondeur de champ : embrasser l'intégralité d'une scène dans le cas d'un paysage, se concentrer sur une seule des parties de l'image en l'isolant sur un arrière-plan flou.
  • Le mode manuel pour la photo nocturne ou de studio.

Quel que soit le mode dans lequel on photographie, l'objectif est de réussir l'exposition de l'image. Là également, lorsque les automatismes montrent leurs limites, il est nécessaire de reprendre le contrôle en effectuant manuellement quelques réglages.



Merci à Sylbohec et torgan pour leur participation en photos :)
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top