Star Wars Battlefront

Par
Le 29 octobre 2004
 0
00d2000000105974-photo-star-wars-battlefront.jpg
Star Wars... Amusant comme l'association de deux mots en apparence anodins peut déclencher des crises proches de l'hystérie chez certains représentants de l'espèce humaine. Amusant également comme l'univers imaginé par George Lucas a pu marquer à ce point autant d'individus. En fait, c'est bien simple, chaque nouveau titre basé sur la licence Star Wars est pour ainsi dire un événement dans le monde du jeu vidéo. Pourtant, les déceptions ont déjà été nombreuses et LucasArts s'est même fait le spécialiste de l'adaptation à peu de frais, ayant pour unique objectif d'écouler quelques boîtes chez nos revendeurs préférés.

L'annonce de Battlefront allait d'ailleurs tout à fait dans ce sens. Prenez ce qui fait figure de référence dans le monde de la science-fiction (Star Wars pour ceux que le coma éthylique a maintenus entre la vie et la mort ces 25 dernières années), associez-le à ce qui se fait de mieux, ou presque, en termes d'affrontements multi-joueurs sur PC (Battlefield 1942) et vous obtiendrez à peu de choses près le canevas de ce Star Wars Battlefront. Alors, bien sûr, tous les joueurs PC amateurs des films de George Lucas ont un jour eu envie de participer aux grandes batailles de Yavin ou d'Endor, mais justement, cela ne semble-t-il pas trop beau pour être vrai ?


Un calque de Battlefield 1942 ?


En jeu vidéo, on parle souvent de doomlike, de quakelike ou bien encore de clone de tel ou tel titre, pourtant il faut bien admettre que Pandemic a cette fois fait très très fort dans la recopie, puisque le concept de son Battlefront est simplement calqué sur celui du Battlefield 1942 de Digital Illusions. Il s'agit donc d'un jeu d'action dans lequel s'affrontent deux équipes pour le contrôle d'un certain nombre de points stratégiques répartis sur toute l'aire de jeu. Chaque équipe démarre la bataille avec un total de renforts auquel elle doit faire bien attention. Au fur et à mesure des pertes subies, ce total diminue bien évidemment, mais la manière la plus rapide de tomber à zéro, synonyme de défaite, est la perte de ces points de contrôle. Il est donc important de reprendre ceux possédés par l'adversaire, mais également de bien défendre les siens. Pour y parvenir, le jeu nous propose cinq classes de personnages pour chacune des factions en présence : Alliance Rebelle, CSI, Empire Galactique et République. L'originalité n'est cependant pas de mise et grosso modo, chaque clan dispose des mêmes classes de combattants : un trooper de base, un trooper lourd, un pilote/médecin, un éclaireur/sniper et une unité un peu plus personnelle (contrebandier wookie, trooper noir, trooper jet et droideka). Chacune de ces unités a évidemment ses forces et faiblesses comme nous en avons maintenant l'habitude dans tous les jeux de ce type.

00d2000000105975-photo-star-wars-battlefront-du-choix-de-la-prochaine-cible.jpg
00d2000000105976-photo-star-wars-battlefront-r-cup-ration-d-un-point-de-contr-le.jpg
00d2000000105977-photo-star-wars-battlefront-coucou-lando.jpg

Malgré quelques qualités et l'univers Star Wars plutôt réussi, le mode simple joueur n'est pas très intéressant

Le sniper est ainsi la parfaite unité à distance alors que le trooper lourd s'avère indispensable pour lutter contre les véhicules. Ces véhicules justement sont tous de vieilles connaissances et représentent assurément l'un des points les plus attractifs du jeu. On retrouve avec bonheur des engins issus de tous les longs métrages, du LandSpeeder X-34 parfait pour la reconnaissance aux plus impressionnants des blindés impériaux (les fameux bipèdes AT-ST et quadrupèdes AT-AT), presque tout y est. Sur certaines cartes, on aura même la chance de piloter quelques vaisseaux comme le Y-Wing, le chasseur TIE, le bombardier TIE, le chasseur Droïde et bien sûr l'indispensable X-Wing. Ces différents véhicules permettent bien sûr d'éliminer plus facilement l'adversaire, mais également de raccourcir les distances entre les points de contrôle, les cartes étant parfois assez grandes. Directement inspirées des films de monsieur Lucas, ces cartes nous permettent de découvrir avec un certain bonheur la Base Echo du système Hoth, la cité dans les nuages de Bespin ou bien encore la forêt d'Endor et le palais de Naboo. Autant de décors que les amateurs apprécieront à leur juste valeur tant ils sont représentatifs de ce que l'on peut découvrir avec les films. Quelques cartes enfin dépeignent des événements que l'on n'a jamais eu l'occasion de vraiment découvrir : certains ne sont qu'évoqués au cinéma alors que d'autres attendent l'Episode 3 pour nous être dévoilés.
00d2000000105978-photo-star-wars-battlefront-et-que-vive-le-x-wing.jpg


Peu intéressant en simple joueur


Cet ensemble de cartes, de classes de personnages et de véhicules alimente deux modes de jeu solo en apparence bien différents : Campagne Historique et Conquête Galactique. Campagne Historique se propose de nous faire revivre quelques-uns des plus importants combats dans les films. Divisés en deux campagnes (Guerre Des Clones et Guerre Civile Galactique), ces combats sont plus ou moins scénarisés à l'aide de séquences vidéo (un peu floues ?) directement issues des longs métrages. Ils nous offrent ainsi la possibilité de protéger les générateurs sur Hoth, de repousser les envahisseurs droïds sur Naboo ou bien encore de libérer l'espace aérien de Bespin. Le second mode de jeu est plus insignifiant. Sous couvert de stratégie, il nous propose finalement de prendre le contrôle d'une poignée de planètes (Kashyyyk, Tatooine ou encore Yavin) et ainsi de dominer une zone de la galaxie. Deux factions s'opposent de manière classique (Rebelles contre Impériaux ou bien Droïds contre Clones de la République) et le vainqueur d'une bataille choisit le théâtre de la suivante. Chaque planète acquise à sa cause rapporte un bonus qui lui est propre et permet par exemple d'obtenir des troupes mieux entraînées. Dès lors qu'une des deux factions en présence contrôle l'ensemble des planètes, la partie se termine... Hélas, sur chaque planète, la bataille se déroule finalement exactement de la même manière que sur les autres modes de jeu.

Troisième et dernier mode solo, l'« action immédiate » permet tout simplement de sélectionner tout ou partie des cartes déjà débloquées pour « sauter au cœur de la bataille » comme nous le dit le manuel du jeu. Le fan des différents films se réjouira évidemment de prendre ainsi part aux plus fantastiques combats contés dans les films, mais il faut hélas émettre quelques réserves d'importance à tout ceci. Tout d'abord, ceux qui n'ont pas l'habitude de Battlefield 1942, doivent sans doute se demander comment tout cela se joue. En fait, le joueur ne contrôle qu'un seul personnage au milieu de batailles pouvant réunir sans trop de problèmes une bonne trentaine de combattants. Il doit éliminer un maximum d'adversaires sur son chemin, le but ultime étant, nous l'avons dit, de prendre le contrôle de différents points stratégiques clairement mis en évidence. Ces points se prennent simplement en restant dessus durant quelques secondes. Chaque fois qu'il meurt, le joueur réapparaît automatiquement à un point donné sur la carte, sitôt qu'il a validé son choix de classe (on peut en changer à volonté tout au long de la partie). Dans la faction qu'il représente, le joueur n'est donc pas seul et doit en fait mener l'assaut avec des dizaines d'autres personnages contrôlé par l'ordinateur et c'est là que les ennuis commencent, serais-je tenté de dire.

00d2000000105979-photo-star-wars-battlefront.jpg
00d2000000105980-photo-star-wars-battlefront.jpg
00d2000000105981-photo-star-wars-battlefront.jpg

Quelques séquences vidéo issues des cinq films déjà diffusées viennent s'intercaler entre les missions simple joueur


Digital Illusions tu n'es pas, développer encore tu dois !


En effet, l'intelligence artificielle du jeu est souvent catastrophique. Comme ne manqueront sans doute pas de le confirmer les plus habitués d'entre vous, Battlefield 1942 souffrait déjà du même problème, mais il me semble ici encore accru par le style des combats. Alors que les armes de la Seconde Guerre Mondiale avaient tendance à pousser au corps à corps, la précision des blasters et autres armes lasers de Star Wars Battlefront me semble nécessité davantage de tactique, de réflexion et, niveau tactique... On ne peut pas dire qu'on soit vraiment servi. Le jeu prend alors bien souvent des allures de massacres organisés où les cadavres succèdent aux cadavres et l'espérance de vie n'excède bien souvent pas la minute. Sur certaines cartes comme celle de glace, des passages très étroits deviennent même de gigantesques boucheries, où il me semble bien impossible de reconnaître les siens. C'est également le cas des planètes comme Yavin où l'épaisseur de la jungle rend bien difficile l'identification des unités rencontrées. C'est un peu dommage, car le jeu déjà très bourrin, devient en plus particulièrement confus. C'est peut-être une question de point de vue, mais, en définitive, le mode simple joueur de Battlefield 1942 m'apparaît finalement beaucoup plus posé !
00d2000000105982-photo-star-wars-battlefront-les-roulades-du-droideka.jpg

Les déficiences de l'intelligence artificielle permettent tout de même s'amuser un peu, mais elles nous montrent surtout combien Pandemic ne s'est pas trop intéressé à la chose. impossible d'élaborer la moindre stratégie avec ses amis « bots » et on se rabattra donc sur le mode multi-joueurs pour remplacer ces derniers par des êtres de chair et de sang autrement plus compétents. Abordons tout de suite le cas des combats aériens qui souffrent des mêmes défauts que ceux de Battlefield 1942 : trop rapides, trop limités, ils ne sont amusants que par moments, histoire de se changer un peu les idées avant de revenir sur la terre ferme. Même ainsi, on apprécie tout de même d'avoir la possibilité de casser du TIE et on se réjouit donc que Pandemic y ait pensé. On regrettera par contre que le code réseau n'ait pas été davantage optimisé. Autant en réseau local, il n'y a pas grand chose à signaler, autant sur Internet les choses deviennent un peu plus compliquées avec, de temps à autre, des problèmes de lags ou de stabilité de la connexion. Ce n'est évidemment pas dramatique, mais on espère qu'une mise à jour vienne rapidement à bout de ces problèmes. En dehors de ces menus désagréments, le mode multi-joueurs tient à peu près ses promesses. Peu novateurs et à mon sens pas aussi prenants que les affrontements de Battlefield 1942, ceux de Star Wars Battlefront ont tout de même pour eux l'avantage du contexte...

C'est vrai que massacrer du trooper en costume de wookie ça a son charme et c'est principalement là-dessus que repose l'intérêt de Battlefront. Les cartes ne sont en effet pas très nombreuses et pas particulièrement bien faites générant ainsi fréquemment des problèmes de camping près des zones de réapparition (il n'y a pas de période d'immortalité au moment du respawn) chez les joueurs les moins fair-play. Côté technique enfin, Star Wars Battlefront n'est pas non plus exempt de reproches. Si les décors et les modèles des différentes unités sont globalement convaincants, on ne peut s'empêcher de penser que tout cela manque un peu de finesse. Les textures sont globalement trop jolies, en particulier à l'intérieur où tout est pour ainsi dire immaculé, et une sorte de filtre « flou » produit un drôle de résultat. De la même manière, les différentes unités semblent plus souvent glisser sur le sol que vraiment marcher même si cela est évidemment peu perceptible sur les planètes les plus riches comme Yavin. Enfin, les anti-consoles ne pourront s'empêcher de pester contre un système de visée que l'on associe sans peine au développement multi-supports. En contrepartie, le jeu reste assez fluide même sur une machine que l'on qualifiera de moyenne (Athlon XP 2000+, 512 Mo de mémoire et carte graphique 64 Mo).

00d2000000105983-photo-star-wars-battlefront-y-wing-en-approche.jpg
00d2000000105984-photo-star-wars-battlefront-le-combat-est-rude.jpg
00d2000000105985-photo-star-wars-battlefront-aux-commandes-de-ma-tourelle.jpg

Bespin, Hoth, Tattoine, Yavin ou Endor : autant de lieux prêts à accueillir vos futurs exploits !


Conclusion


Pas vraiment mauvais, mais pas franchement bon non plus, résumerait à merveille ce que je pense de ce Star Wars Battlefront. LucasArts et Pandemic ont sans doute pensé pouvoir transposer le concept de Battelfield 1942 à l'univers de M. Lucas et que la sauce prendrait presque d'elle-même. Ce n'est, hélas pour nous, pas tout à fait le cas et en résulte un jeu un peu bancal où les développeurs ne semblent pas maîtriser complètement leur sujet. Au niveau de la technique tout d'abord, la réalisation semble manquer d'un peu de "peps" et si l'ensemble est tout à fait convenable, il manque toujours un petit quelque chose pour vraiment convaincre. Les textures paraissent trop propres, les personnages ont tendance à glisser sur le décor et les animations sont suspectes. Mais c'est surtout du côté de ce que les Anglais appellent gameplay qu'il y a des problèmes et en particulier dès lors que l'on s'attache au système de visée, directement hérité du monde console.

En simple joueur et du fait d'une intelligence artificielle tout à fait limitée, les assauts restent toujours très brouillons. Tout le monde fonce un peu dans tous les sens sans qu'aucune attaque ne soit véritablement organisée, concertée. Heureusement, le mode multi-joueurs permet de relever la sauce et c'est finalement ce que l'on retiendra de ce Battlefront. Il reste tout de même quelques soucis du côté du code réseau et on espère qu'une mise à jour permettra de venir à bout des campeurs un peu pénibles, mais en réseau local, Battlefront est assez convaincant. Reste donc un titre sympathique pour tous les amateurs de Star Wars qui se prendront sans doute au jeu un petit moment, mais, hélas, peu intéressant pour tous les autres qui feraient bien mieux de se tourner vers un Battlefield 1942 plus abouti !

Star Wars Battlefront

Les plus
+ Univers Star Wars bien rendu
+ Efficacité du mode multi-joueurs
Les moins
- Mode solo peu convaincant
- Affrontements plutôt brouillon
- Quelques bugs en multi-joueurs
Réalisation
Prise en main
Durée de vie
2

Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez le dans le Comparateur de Prix
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de Star Wars Battlefront
Modifié le 20/09/2018 à 15h35
scroll top