Yamaha CRW-F1E

05 septembre 2002 à 12h04
0
0050000000055962-photo-s-lection-clubic-80.jpg

Depuis le lancement en 1988 de son premier graveur de CD, Yamaha, célèbre conglomérat nippon, a pour coutume de renouveler sa gamme de graveurs, chaque année. Le cru de cette rentrée 2002 s'avère plus que prometteur puisque le dernier né de Yamaha, baptisé en toute modestie CRW-F1, est capable de graver les CD-R en 44x, les CD-RW en 24x et de lire les CDs en 44x. Si le CRW-F1 n'est pas le graveur le plus rapide du moment, puisque Yamaha a préféré le 44x au 48x pour des raisons évidentes de stabilité et de sécurité, il n'en demeure pas moins l'un des graveurs les plus complets, si ce n'est le plus complet du marché. Outre des vitesses de folie, l'innovation majeure du CRW-F1 est indubitablement sa fonction DiscT@2 (prononcez Disc Tatoo ou en français tatouage disque) qui permet de tatouer vos galettes préférées en gravant les images de votre choix sur la surface du disque. Bien entendu le CRW-F1 inclus bien d'autres fonctionnalités exclusives que nous allons voir en détail, dans ce test.

Design

0096000000054280-photo.jpg
Extérieurement le CRW-F1 reprend la ligne de la précédente série Yamaha avec une façade blanche aux lignes extrêmement épurées et visiblement inspirées du new Edge design. L'avant du graveur arbore du côté gauche une prise casque mini-jack ainsi qu'un potentiomètre permettant de régler le volume alors qu'on retrouve du côté droit, une diode bleue du plus bel effet qui côtoie le classique bouton d'éjection. Lorsqu'il n'y a pas de disque dans l'appareil, le voyant s'allume en violet ; si une gravure est en cours ce même voyant clignote en violet. Le choix de cette couleur est tout de même curieux... La rainure - présente en façade - masque avec élégance deux orifices permettant la bonne ventilation de l'appareil. Une fois éjecté, le tiroir, malgré sa façade blanche, se révèle être de couleur anthracite ce qui est agréable à l'oeil. Contrairement aux précédents modèles du constructeur, aucun logo n'indique la vitesse du graveur. En face arrière du graveur, on retrouve un connecteur IDE 40 broches en Ultra DMA 33, une prise Molex et deux connecteurs audio (S/PDIF & Analogue).

0190000000054281-photo-yamaha-crw-f1.jpg

Yamaha CRW-F1


Il y a de cela un ou deux ans Yamaha a décidé de fabriquer dans ses usines uniquement des graveurs offrant une connexion ATAPI, les ingénieurs du fabricant ayant développé des adaptateurs externes permettant de transformer la connectique ATAPI en SCSI, FireWire ou USB 2.0. Ainsi il est possible de transformer à moindre frais un graveur IDE en graveur SCSI via l'adaptateur optionnel, et ce dans le but de bénéficier des taux d'occupation CPU réduits du SCSI. Le CRW-F1 que nous avons reçu pour tests est un modèle ATAPI interne.

Technologie

0050000000054294-photo.jpg
Par le passé, Yamaha avait recours à des jeux de circuits génériques chargés de piloter ses graveurs. Comme on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même, Yamaha a développé son propre jeu de circuits qui est au coeur du CRW-F1. Connu sous le doux nom de YDC132-V, le chip de Yamaha est chargé de gérer toutes les fonctions du graveur, telles que : l'Advanced Audio master, le calibrage laser, la vitesse de gravure, le Disc t@2, etc. Le Yamaha CRW-F1 est également l'un des rares graveurs actuellement commercialisé à avoir décroché la certification de compatibilité Windows XP, gage de qualité & de fiabilité. La course aux X effrénée que se livrent les fabricants de graveurs profite au CRW-F1 puisqu'il peut graver les CD-R en 44x ce qui correspond à un taux de transfert relativement élevé de 6600Ko/s. A cette vitesse un CD de 650Mo est gravé en moins de 2 minutes. A quand le CD minute ?

En son temps, Yamaha avait été le premier constructeur à supporter la gravure des CD-RW high speed en 8/10x. Yamaha renouvelle aujourd'hui l'exploit en proposant, avec le CRW-F1, le tout premier graveur au monde capable de graver les CD-RW Ultra Speed autrement dit les CD-RW réinscriptibles en 24x. La gravure 24x des CD-RW utilise le mode partial CAV, alors que la gravure des CD-RW en 16x utilise le mode Full CAV. Cette évolution de la vitesse de gravure des CD-RW est très appréciable puisqu'elle permet à l'utilisateur de graver un CD-RW en moins de cinq minutes et ce dans les modes d'écriture normale, Packet Writing/UDF ou CD-MRW. Bien entendu les CD-RW doivent être certifiés 24x afin que cette vitesse puisse être atteinte par le graveur. A ce propos, Yamaha a eu la bonne idée de fournir avec le CRW-F1, outre un CD-R certifié 44x, un CD-RW vierge certifié 24x ce qui est une aubaine puisque ce type de média est quasiment introuvable dans le commerce, du moins à l'heure actuelle. Au niveau de la lecture des CDs, la mécanique du CRW-F1 atteint la vitesse de 44x ce qui est tout à fait correct pour un graveur. L'extraction audio numérique se fait à la même vitesse de 44x ce qui permet de ripper un CD audio entier en l'espace d'une poignée de secondes.

015E000000054286-photo-yamaha-crw-f1.jpg


Après avoir prôné pendant des années l'utilisation du P-CAV, Yamaha passe logiquement au mode Full CAV (Constant Angular Velocity) afin d'offrir une vitesse de gravure aussi élevée que possible. La mécanique Full-CAV du CRW-F1 maintient la vitesse de rotation du disque constante du début à la fin de la gravure mais augmente progressivement la vitesse d'écriture de 19x à 44x. La technique Full CAV a pour but d'éviter bon nombre d'erreurs d'écriture qui peuvent survenir avec d'autres procédés puisque aucune interruption ou gap ne sera présent sur le disque améliorant ainsi sa qualité. Afin de réduire les vibrations provoquées par l'accélération du graveur, le CRW-F1 étrenne un nouveau mécanisme de traverse baptisé Dynamic Damper. Avec de telles vitesses et une mécanique pouvant atteindre les 8700 tours par minute, on aurait pu craindre que le CRW-F1 soit bruyant mais rassurez-vous il n'en est rien puisque le graveur s'avère relativement silencieux.

0127000000054298-photo.jpg

00FA000000054295-photo.jpg

SafeBurn

012C000000054282-photo.jpg
Il nous est tous arrivé, au moins une fois (c'est peu dire), de gaspiller un CD à la suite d'un plantage lors d'une gravure. Si graver un CD est devenu banal, l'opération consomme une quantité substantielle de ressources systèmes et exige un débit constant de la part des bus IDE ou SCSI. L'architecture multitâches de Windows fragilise n'importe quelle gravure puisque l'utilisateur est tenté d'effectuer d'autres opérations pendant la gravure ce qui peut influer sur les performances du sous système disque et donc sur la fiabilité de la gravure. En général la cause principale d'échec d'une gravure est l'erreur bien connue Buffer underrun ou tampon vide en français. Avant d'être gravées, les données transitent systématiquement par la mémoire tampon du graveur. Si le système est trop occupé et ne peut assurer l'arrivée constante et suffisamment rapide de données à la mémoire tampon, la gravure échouera. Pour pallier à cet épineux problème la plupart des constructeurs de graveurs ont développé depuis quelques années des systèmes de type « BurnProof » censés prévenir les erreurs de gravure. Yamaha utilise son propre système à trois niveaux baptisé SafeBurn.

Le Buffer Underrun Protection a pour effet de mettre en veille la gravure dès que la mémoire tampon du graveur est vide et de redémarrer la gravure (et ce de manière totalement transparente pour l'utilisateur) lorsque la mémoire tampon est de nouveau alimentée. Afin d'offrir une protection maximale contre les erreurs de gravure le CRW-F1 est également équipé d'une généreuse mémoire tampon de 8Mo. La dernière technologie employée par Yamaha pour assurer la fiabilité des gravures est l'optimum write control qui ajuste automatiquement la vitesse de gravure à la vitesse maximale supportée par le CD vierge inséré (cette fonction est débrayable sous Nero 5.5).

Advanced Audio Master Quality Recording

00FA000000054287-photo.jpg
Yamaha s'est fait un nom dans le domaine de l'audio depuis des années grâce à l'exceptionnelle qualité de restitution sonore de ses appareils. Afin d'améliorer la qualité de gravure des CD-Audio et d'assurer une plus grande fidélité sonore Yamaha a développé la technologie Advanced Audio Master Quality Recording qui a pour principale caractéristique de réduire le jitter. Pour comprendre le fonctionnement de cette technique il faut savoir qu'un CD gravé est constitué de zones gravées (pits) & de zones non gravées (lands). Durant la gravure la taille des pits et la distance les séparant varient régulièrement du fait de la qualité du média et des interférences perturbant le signal laser : c'est ce phénomène que l'on appelle jitter. La conséquence est qu'à l'écoute des effets de cliquètements peuvent être entendus. Si la plupart des lecteurs de CD-Audio utilise un système de correction d'erreurs embarqué permettant d'annihiler les cliquettements, ce type de système n'abonde plus avec des CD-R et des CD-RW qui présentent beaucoup plus de jitter qu'un CD « normal ».

01C2000000054283-photo.jpg

Observation à l'oscilloscope du phénomène de jitter: la courbe représentant un CD-Audio gravé en Audio Master est bien plus nette que celle d'un CD-Audio gravé normalement


Afin de remédier à ce problème l'Advanced Audio Master Quality Recording allonge virtuellement la longueur des pits de 15% en augmentant la vitesse de gravure à 1,4 mètres par seconde (contre 1,2m/s normalement). Grâce à la vitesse linéaire variable les lecteurs de CD conventionnels liront les CD Audio Master à la même vitesse que n'importe quel CD même si les pits et lands sont plus grands. Le résultat à l'écoute est assez flagrant puisque les sons aïgus et médians sont beaucoup plus clairs, les basses plus convaincantes, augmentant ainsi et de façon spectaculaire la netteté et la spatialisation du son. D'après Yamaha l'Advanced Audio Master Quality Recording fait que le jitter reste inférieur à 20ns soit une réduction de 30% par rapport à une gravure sans Audio Master.

L'Advanced Audio Master Quality Recording remplace l'Audio Master Quality Recording qui équipait déjà la précédente série de graveurs Yamaha. La gravure des CD-Audio en utilisant l'AMQ est plus rapide puisqu'elle peut désormais se faire en 8x. En plus du mode 4x Yamaha a rajouté un mode 1x pour une fiabilité sonore maximale. L'autre nouveauté est le support de disques vierges plus spacieux. En effet en utilisant l'AMQ il n'est pas possible d'enregistrer plus de 63 minutes sur un disque de 74 minutes du fait de la plus grande vitesse de défilement utilisée par ce mode. Le CRW-F1 supporte donc les disques de 870Mo vous laissant ainsi enregistrer jusqu'à 79 minutes de musique. De plus la fonction Smart Media Check du CRW-F1 contrôle que le CD inséré convient à une vitesse de gravure en 1x, 4x ou 8x avec le mode Audio Master activé.

Mount Rainier

0064000000054284-photo.jpg
Le Yamaha CRW-F1 est l'un des rares graveurs à supporter nativement le mode Mount Rainier qui permet d'utiliser n'importe quel CD-RW comme une disquette de grande capacité par simple Drag & Drop. Le format Mount Rainier (qui n'a rien à voir avec le Prince...) a comme particularité de gérer les éventuels défauts du média au niveau matériel plutôt que logiciel réduisant ainsi la charge processeur et éliminant, du moins en théorie la nécessité d'un logiciel de Packet Writing. Lors de la gravure au vol d'un CD-RW les applications de Packet Writing utilisent des blocs de 64Ko alors que le Mount Rainier utilise pour sa part des blocs de 2Ko dans le but d'améliorer les opérations du système de fichiers et les opérations dans le cache afin de rendre la gravure transparente pour l'utilisateur.

Alors que le formatage d'un CD-RW avec une application UDF classique est plutôt pénible et long, le Mount Rainier formate en arrière plan le disque afin que vous puissiez directement ajouter des données sur le disque via un simple glisser déplacer sans vous soucier de l'état du formatage. Enfin il est possible d'éjecter le CD-RW présent dans le lecteur avant la fin du formatage sans pour cela endommager le disque. Dès que le disque éjecté sera réintroduit le formatage reprendra là où il a été interrompu. Un disque CD-MRW est universellement compatible en lecture via l'utilisation d'un driver générique. L'avantage majeur du Mount-Rainier est qu'il ne nécessite en théorie aucun logiciel de type Direct CD ou InCD puisque toutes les fonctions sont implémentées en hardware. Cependant aucun système d'exploitation n'exploite à l'heure actuelle le Mount-Rainier, même pas Windows XP... Il vous faudra donc recourir au logiciel InCD d'ahead pour découvrir les joies du MRW.

Le Yamaha CRW-F1 est le deuxième graveur de la marque à exploiter la technologie Mount-Rainier. Par rapport au CRW-3200, Yamaha a amélioré les temps d'accès et d'écriture pour une plus grande convivialité. En pratique le Mount-Rainier s'avère très agréable à utiliser même si nous avons pu relever quelques inconvénients. Premièrement l'ajout de données sur un disque non formaté n'est possible qu'au bout de deux minutes de formatage. Il est bien évident que lorsque le formatage du disque n'est pas terminé l'écriture de données sur le même disque ralentit les opérations et requiert beaucoup d'accès surtout si les fichiers sont volumineux. L'inconvénient majeur du MRW est que le formatage fait subir au disque un régime intensif puisque vous perdez, d'un coup, 150Mo d'espace !

CD-RW Track Edit Mode

Le CRW-F1 est l'un des rares graveurs à autoriser le Track Edit sur les disques CD-RW. De quoi s'agit-il me direz-vous ? L'utilisation de cette fonction vous permet d'effacer ou d'ajouter une piste sur un disque CD-RW audio sans avoir à effacer l'intégralité du disque. Pour ce faire il faut indiquer à Nero de créer un CD-RW éditable. Une fois le CD gravé vous pouvez ajouter ou effacer des pistes aussi facilement que sur un Mini-Disc. Cependant le système a ses limites puisque son fonctionnement est séquentiel. Aussi sur un CD de 12 plages, si vous souhaitez effacer la plage numéro 9 il vous faudra également effacer les plages 10, 11 et 12. De même vous ne pourrez ajouter une piste qu'après la dernière piste gravée : pas question donc d'ajouter, sur votre CD 12 titres, un morceau entre la sixième et la septième piste.

01A1000000054285-photo.jpg


Disc T@2

012C000000054278-photo.jpg
Derrière cet acronyme se cache une fonction inédite ayant nécessité pas moins de dix années de recherche... Le DiscT@2 permet de graver sur la surface enregistrable d'un disque du texte ou des images visibles à l'oeil nu ! Certains penseront que cette fonction tient plus du gadget que de l'innovation mais à l'usage le DiscT@2 se révèle vite indispensable. Son utilisation permet par exemple d'identifier rapidement n'importe quel CD de votre collection sans avoir à imprimer de jaquette ou autre étiquette autocollante ce qui est réellement pratique.

Le fonctionnement du Disc T@2 est relativement simple : Yamaha outrepasse le traditionnel procédé EFM ( Eight To Fourteen Modulation ) de gravure en jouant sur la puissance et la finesse du laser, la vitesse de rotation, et la durée plus ou moins longue de la gravure. Ainsi, le CRW-F1 est en mesure de reproduire différents niveaux de teinte permettant de graver de magnifiques images sur vos CD. La seule limite du procédé DiscT@2 est qu'il ne peut graver images ou textes que sur la surface enregistrable restante du disque.

015E000000054279-photo-cd-grav-avec-le-disct-2.jpg

015E000000054292-photo.jpg
015E000000054293-photo.jpg

Illustrations sur la surface du CD réalisées par DiscT@2


Pour l'heure seul Nero est capable d'exploiter cette fonctionnalité du Yamaha CRW-F1 via le recours à un plugin inclus dans les dernières versions du logiciel ( à partir de la 5.5.8.13 ). Une fois le CD inséré, le module DiscT@2 de Nero calcule automatiquement l'espace restant disponible pour la gravure et ajuste automatiquement la représentation du CD à l'écran afin de vous puissiez disposer les éléments qui constitueront votre « oeuvre ». L'utilitaire est fort complet et vous permet d'ajouter du texte en utilisant n'importe quelle police, couleur, taille ou style ( gras, italique, souligné, etc. ). De même vous pouvez librement redimensionner les cadres de texte en utilisant les points d'ancrage ou procéder à des rotations via un simple clic pour adapter le texte à la forme circulaire d'un disque. Nero vous laisse importer pratiquement n'importe quel type d'image couleur ou noir & blanc (sauf le GIF curieusement...) que vous serez libre de redimensionner à votre guise.

012C000000054305-photo-disct-2-sous-nero.jpg

L'éditeur DiscT@2 de Nero 5.5.9.9


Une fois votre composition achevée, Nero convertit automatiquement l'ensemble des éléments en niveaux de gris et leurs coordonnées x, y en coordonnées polaires. L'image transite alors par la mémoire tampon du graveur avant d'être traitée par le chip YDC132V qui va convertir les informations relatives aux niveaux de gris en formes spéciales d'une taille n'excédant pas 0.1mm avant de les graver. Le procédé offre ainsi une résolution de 250 dpi. Attention toutefois la gravure en DiscT@2 est relativement lente (en général une bonne dizaine de minutes).

Dernier point important n'importe quel disque ne peut pas être utilisé pour le DiscT@2. En effet seuls les disques offrant une surface enregistrable suffisamment réfléchissante comme les disques bleus ou bleus foncés de type Azo, ou les disques Cyanine (bleus, jaunes, verts) permettent d'obtenir un contraste suffisant pour observer la gravure DiscT@2. Exit donc les CD-R noirs & les CD-R gold.

Performances en lecture

027F000000054290-photo.jpg


En mode lecture, le Yamaha CRW-F1 démarre à 19x pour atteindre en fin de lecture les 41x avec une vitesse moyenne de 32x pour un débit moyen de 4783,5 ko/sec. Les performances mesurées correspondent aux données constructeur, même si nous n'avons pu atteindre les 44x en lecture du fait de l'interface IDE. Le taux d'occupation CPU de 6% (en 8x) est honnète considérant l'interface utilisée (ATAPI). La vitesse d'accès annoncée par Yamaha est de 115ms : nous avons relevé pour notre part une vitesse de 119ms ce qui reste tout à fait dans la norme.

Performances en écriture

027F000000054291-photo.jpg


Pour ce test nous avons utilisé un CD-R 700Mo. Il en résulte que les performances du CRW-F1 en mode écriture sont à la hauteur de nos attentes ! La gravure démarre à 19x pour s'achever à 43x soit une moyenne supérieure à 33x. Le temps de gravure est excellent puisqu'il nous a fallu moins de 3 minutes pour graver un CD de 700Mo en 44x.

Performances audio

027F000000054304-photo.jpg


Si il est bien un domaine où Yamaha se doit d'exceller c'est bien celui de l'acquisition audio. Les performances annoncées sont au rendez-vous puisque lors de notre test le CRW-F1 débute l'extraction à ~19x pour l'achever à ~42x avec un CD de 70 minutes, soit une vitesse moyenne de 32x. Nous avons mesuré un temps d'accès au CD Audio de 126ms ce qui est légèrement moins bon que celui mesuré avec les CD-Rom mais tout à fait normal.

CloneCD

Le Yamaha CRW-F1 supporte le mode DAO-RAW et peut donc être utilisé avec le fameux CloneCD. Ainsi il vous est possible de réaliser, sans anicroches, des copies de disques protégés par la technologie SafeDisc 2, ce que nous avons pu vérifier avec Warcraft 3. Il en va de même pour les jeux PlayStation. Attention toutefois les copies de disques utilisant SafeDisc 2.5.1 ne sont lisibles que par le graveur Yamaha et ne peuvent être lus par un lecteur DVD ou CD classique. En effet il semblerait que le graveur ne supporte pas la correction EFM, requise par SafeDisc 2.5.1.

Il est à noter que le CRW-F1 s'est montré capable de lire et de ripper les CD-Audio protégés lors de notre test. Pour ce test nous avons utilisé l'un des quelques albums protégés par Key2Audio: Céline Dion - A New Day Has Come. Non seulement le CD a été parfaitement identifié par le graveur, alors que notre lecteur Pioneer DVD-106 a failli rendre l'âme lors du même test, mais nous avons pu ripper son contenu en utilisant Nero, CDex, SoundForge.

Formats et techniques supportés

00D3000000054288-photo.jpg
00CC000000054289-photo.jpg


Disques supportés

540Mo (63 minutes)
650Mo (74 minutes)
700Mo (80 minutes)
870Mo (99 minutes overburning possible)

Package logiciel

Yamaha n'est pas pingre et fournit son graveur CRW-F1 avec une suite logicielle fort complète. Vous retrouverez le traditionnel et inévitable Nero 5.5 ainsi que InCD 2.0 permettant d'exploiter pleinement le Mount Rainier. Cette suite logicielle est pour l'heure la plus complète et la seule capable d'exploiter l'intégralité des fonctionnalités du CRW-F1.

012C000000054297-photo.jpg

Propriétés du CRW-F1 sous Nero 5.5.9.9


Le dernier graveur de Yamaha est une véritable petite merveille à la pointe de la technologie. Certes le CRW-F1 n'est pas le graveur le plus rapide du moment mais il est sans conteste le plus complet. Outre une débauche de fonctionnalités inédites permettant d'assurer la qualité et la fiabilité des enregistrements, le DiscT@2 et l'Advanced Audio Master Quality Recording sont tout simplement étonnants.

Au fil de ce test, le DiscT@2 nous est apparu rapidement comme indispensable pour tagger facilement et rapidement nombre de CD, pour peu qu'il leur reste de la place. L'Advanced Audio Master Quality Recording est quant à lui un atout décisif, plus particulièrement pour les mélomanes, dans la mesure où cette technique permet d'augmenter de manière significative la qualité sonore délivrée par un CD-Audio gravé.

Avec le CRW-F1 Yamaha démontre une fois de plus sa maîtrise technologique grâce à l'enregistrement des CD-RW à la vitesse record de 24x ! Le support du MountRainier est également un plus non négligeable permettant de graver vos CD-RW aussi facilement que vous utilisez votre disque dur.

Ces caractéristiques et les bonnes performances relevées lors de nos tests font que ce produit décroche avec les honneurs la sélection Clubic !

Yamaha CRW-F1

8

Les plus

  • Full CAV 44x
  • CD-RW Ultra Speed 24x
  • Disc T@2
  • Advanced Audio Master Quality Recording
  • Bundle Logiciel

Les moins

  • Correction EFM non supportée avec SafeDisc 2.51.021

Note globale9

Performances8

Fonctionnalités10

Modifié le 18/09/2018 à 11h59
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

De nouvelles solutions réseau chez Trust
Albatron lance ses premières cartes graphiques
Un nouveau hub USB 2.0 chez Trust
Graveur Yamaha CRW-F1 en test sur Clubic
Symantec présente Norton SystemWorks 2003
Divine Divinity est terminé
De nouveaux scénarios pour Age Of Wonders 2
Windows Media Player 9 lancé
Inventel lance un téléphone DECT ultra-compact
Inventel lance un téléphone DECT ultra-compact
Haut de page