Rumeur : Stuxnet développé par les services d'Israël

0
Connaître l'origine du ver Stuxnet reste une énigme que certains chercheurs en sécurité tentent encore de dénouer. S'il est admis qu'il est nécessaire de posséder de solides compétences pour avoir élaboré ce malware, personne à ce jour n'en connaît l'origine.

00A0000003758430-photo-propagation-de-stuxnet.jpg
Pourtant, le New-York Times croit savoir que Stuxnet aurait été testé dans les centres de recherche de la sécurité israélienne dans le désert du Néguev. Pendant deux années, le centre ultra-sécurisé de Dimona aurait donc développé le malware afin de pouvoir lancer une batterie de tests.

Selon le quotidien américain, des centrifugeuses nucléaires virtuelles auraient même été développées afin de connaître leurs réactions en cas d'attaque informatique. Pour rappel, le ver Stuxnet est accusé d'avoir attaqué des réseaux de type SCADA, des infrastructures appelées Supervisory Control And Data Acquisition (télésurveillance et acquisition de données). Plusieurs centrifugeuses produisant de l'uranium enrichi à l'usine de Natanz, en Iran, auraient ainsi été mises « hors service ».

Il est donc probable que les services israéliens aient pu développer ce ver informatique. Après avoir interrogé de nombreux responsables et spécialistes de la sécurité (Eugène Kaspersky, Microsoft, Verizon...) tous ont convenu que Stuxnet contenait 4 voire 5 failles 0-Day mais également un rootkit pour se propager. Il se serait ensuite introduit sur des postes insuffisamment sécurisés ou peu mis à jour.

A l'heure des suppositions, les forces israéliennes restent donc en tête de liste des possibles auteurs du malware. Pour autant, ni les responsables du pays ni les services américains n'ont désiré faire de commentaires au sujet du ver...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Xfce : le bureau léger passe en version 4.8
Le CSA souhaite réguler les upload de vidéos
Serveur d'applications : Tomcat 7 en version définitive
Steve Ballmer veut rallier les filles au Kinect
Un rapport de l'Union européenne favorise les clouds privés et communautaires
Antec Sonata IV : le boitier silencieux accueille SSD et USB 3.0
Hack de la PS3 : GeoHot s'exprime, le tribunal fédéral doute
Licences : Intel et WiLAN trouvent un terrain d'entente
MSI WindPad 100W : lancée moins chère que prévue en France
Dell Adamo : nouvelle baisse... de prix mais aussi de performances
Haut de page