Cheval de Troie : le code source de ZeuS est en libre accès

12 mai 2011 à 13h32
0
Le cheval de Troie ZeuS est utilisé par des pirates plutôt versés dans la cyber-fraude, notamment bancaire. Selon des experts, le code source du malware, également connu sous le terme Zbot, serait désormais disponible sur les forums spécialisés.

00A0000000049880-photo-cheval-de-troie-trojan.jpg
Selon plusieurs spécialistes en sécurité, le code source du cheval de Troie ZeuS serait librement disponible. Peter Kruse, expert chez Csis explique avoir trouvé sur certains forums une archive zip contenant toutes les informations nécessaires au développement et à la modification du malware.

Sur le blog de la société, Kruse confirme que « le code source complet de ZeuS est désormais librement disponible pour être non seulement inspecté mais pour éventuellement inspirer ou être compilé en vue de mener de nouvelles attaques. Ce kit était déjà configurable facilement, avec cette fuite, ZeuS/Zbot pourrait rapidement se diffuser et devenir une menace plus importante encore ».

Pour rappel, le Cheval de Troie Zeus est généralement transféré au sein des courriers électroniques. Une fois le malware installé sur une machine, il récupère des informations confidentielles comme les mots de passe, les numéros de cartes de crédit ou les numéros de comptes bancaires. Avec ces données, des pirates peuvent alors pénétrer sur le compte bancaire d'un utilisateur et procéder à des paiements non-autorisés.

Par le passé, plusieurs opérations ont été menées, notamment par le FBI, pour mettre sous les verrous des groupes versés dans l'utilisation de ce malware. En octobre dernier, le bureau fédéral des enquêtes avait procédé à plusieurs arrestations après avoir découvert un réseau de hackers pratiquant la cyber-fraude. Plutôt que de cibler les grosses institutions financières, le réseau visait des petites et moyennes entreprises, voire des églises, localisées dans des villes de taille modeste.

Par contre, rien ne précise à l'heure actuelle, comment ni pourquoi le code-source du trojan est désormais disponible. Selon certains spécialistes, son créateur, un russe connu sous le nom de « Slavik » ou « Monstr » aurait simplement cessé de vouloir commercialiser son malware.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Un démantèlement des GAFA ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top