Cheval de Troie : le code source de ZeuS est en libre accès

12 mai 2011 à 13h32
0
Le cheval de Troie ZeuS est utilisé par des pirates plutôt versés dans la cyber-fraude, notamment bancaire. Selon des experts, le code source du malware, également connu sous le terme Zbot, serait désormais disponible sur les forums spécialisés.

00A0000000049880-photo-cheval-de-troie-trojan.jpg
Selon plusieurs spécialistes en sécurité, le code source du cheval de Troie ZeuS serait librement disponible. Peter Kruse, expert chez Csis explique avoir trouvé sur certains forums une archive zip contenant toutes les informations nécessaires au développement et à la modification du malware.

Sur le blog de la société, Kruse confirme que « le code source complet de ZeuS est désormais librement disponible pour être non seulement inspecté mais pour éventuellement inspirer ou être compilé en vue de mener de nouvelles attaques. Ce kit était déjà configurable facilement, avec cette fuite, ZeuS/Zbot pourrait rapidement se diffuser et devenir une menace plus importante encore ».

Pour rappel, le Cheval de Troie Zeus est généralement transféré au sein des courriers électroniques. Une fois le malware installé sur une machine, il récupère des informations confidentielles comme les mots de passe, les numéros de cartes de crédit ou les numéros de comptes bancaires. Avec ces données, des pirates peuvent alors pénétrer sur le compte bancaire d'un utilisateur et procéder à des paiements non-autorisés.

Par le passé, plusieurs opérations ont été menées, notamment par le FBI, pour mettre sous les verrous des groupes versés dans l'utilisation de ce malware. En octobre dernier, le bureau fédéral des enquêtes avait procédé à plusieurs arrestations après avoir découvert un réseau de hackers pratiquant la cyber-fraude. Plutôt que de cibler les grosses institutions financières, le réseau visait des petites et moyennes entreprises, voire des églises, localisées dans des villes de taille modeste.

Par contre, rien ne précise à l'heure actuelle, comment ni pourquoi le code-source du trojan est désormais disponible. Selon certains spécialistes, son créateur, un russe connu sous le nom de « Slavik » ou « Monstr » aurait simplement cessé de vouloir commercialiser son malware.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top