15% des Malwares seraient de faux antivirus

01 juin 2018 à 15h36
0
0096000002700730-photo-worm-ver-malware-virus-cheval-troie-virus-logo-gb-sq.jpg
Selon une étude menée par Google entre janvier 2009 et février 2010, les faux antivirus représentent 15% de tous les logiciels malveillants d'Internet.

Selon Niel Provos, ingénieur informatique principal chez Google, ce pourcentage a été multiplié par 5 depuis que l'entreprise réalise cette analyse.

La méthode employée par les pirates pour imposer leurs malwares sous la forme d'antivirus est généralement la même : une fenêtre s'ouvre sous forme de pop-up et alerte l'internaute de la présence de virus sur son ordinateur, le but étant de le faire paniquer pour ensuite le pousser à installer le logiciel malveillant.

« Récemment, les faux sites d'antivirus ont évolué en utilisant du Javascript plus complexe, capable d'imiter fidèlement l'interface de Windows » explique le rapport. « Dans certains cas, le faux antivirus détecte même la version du système d'exploitation utilisé, et ajuste son interface en fonction.  »

L'étude démontre également que les domaines liés à la distribution de malwares restent moins longtemps en ligne, les rendant plus furtifs aux yeux du plugin Safe Browsing de Google, utilisé par Chrome et Firefox, et qui permet d'identifier les sites malveillants.

Google en appelle donc à la vigilance des internautes face à cette menace en pleine expansion : « Les faux antivirus représentent de l'argent facile pour les fraudeurs », commente Provos. « Une fois installés sur l'ordinateur de l'utilisateur, ils sont très difficiles à désinstaller. Vous ne pouvez pas effectuer de mises à jour Windows, ou installer un autre antivirus. Vous devez souvent réinstaller le système d'exploitation. »
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

L'iPad ne sera pas vendu chez les opérateurs
Intel lance un nouveau Classmate PC étanche et antichoc
RIM dévoile Blackberry OS 6.0
Microsoft et HTC signent un accord sur les brevets
Windows Embedded Standard 7 annoncé pour les OEMs
Olivier Heckmann, Kewego :
Intel en légère baisse sur le marché des puces graphiques
Apple rachète Intrinsity, concepteur de puces ARM
Un malware cible les utilisateurs d'iPad
Nokia N8 : un photophone doué de 12 mégapixels sous Symbian^3
Haut de page