🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Webroot SecureAnywhere Internet Security Complete : une suite de sécurité discrète et légère

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
11 juin 2022 à 10h45
1

Webroot fait partie des éditeurs de logiciels antivirus auxquels on ne pense pas forcément, pourtant sa suite SecureAnywhere a une bonne réputation de légèreté grâce à un fonctionnement assez original.

Webroot banner © Webroot
Webroot SecureAnywhere Internet Security Complete
  • Très léger
  • Bonne efficacité de la protection
  • Console web complète
  • Manque de lisibilité
  • App mobile limitée

Webroot est une division de Carbonite, un éditeur connu pour ses solutions de sauvegarde locale et dans le cloud. Les solutions de Webroot sont d’ailleurs intégrées aux offres Carbonite Plus et Carbonite Prime. Du côté de la sécurité, l’offre Webroot Secure Anywhere se distingue par une approche qui privilégie la légèreté avec une occupation disque très réduite de la solution, et une analyse effectuée de manière originale, plutôt basée sur l’exécution en bac à sable. À contre courant des suites actuelles qui multiplient les fonctionnalités et privilégient une interface très didactique, Webroot Secure Anywhere est un antivirus « à l’ancienne ». Et à notre avis, ça peut séduire un certain public.

Protection

Fournir une image complète des qualités de Webroot SecureAnywhere en matière de protection contre les menaces n’est pas aisé, car la suite a été absente d’à peu près tous les tests de laboratoires depuis plus de 10 ans. AV-Test l’avait réintégré dans son benchmark de mai/juin 2019, et ces résultats peuvent être mentionnés car ils concernaient déjà la version 9.0 de la suite, qui en est toujours à ce numéro de version en 2022. Le résultat était plutôt mitigé. Si la suite s’en tirait relativement bien sur l’analyse d’échantillons de malwares répandus avec un score de détection entre 98 et 99%, le bilan était nettement plus contrasté sur les menaces zero day avec 81% des échantillons bloqués en mai et seulement 65% en juin.

Nous avons soumis Webroot Secure Anywhere à un jeu de 345 échantillons de malwares répandus mais pas émergeants ou « zero day », et effectivement, le moteur d’analyse remplit plutôt bien son contrat en détectant la plupart d’entre eux. Malgré ses méthodes peu courantes de sandboxing qui déplaisent aux laboratoires, il semble donc que le logiciel soit efficace au moins sur les menaces répandues, ce que viennent confirmer plusieurs tests.

Pour ce qui est de l’impact sur les performances de Windows, on touche ici à un point sur lequel Webroot est particulièrement réputé, et nos tests confirment cette impression. Pour la copie de fichiers, la compression d’un dossier, la navigation web, le jeu ou l’encodage vidéo, nous n’avons noté absolument aucun ralentissement lors de nos tests, tout au plus une occupation en mémoire qui peut avoisiner les 100 Mo au cœur d’une analyse.

Interface et ergonomie

Windows

Alors que de nombreux éditeurs ont revu considérablement l’interface utilisateur de leurs solutions de sécurité pour les rendre plus abordables et didactiques, parfois au risque de perdre les utilisateurs qui n’ont pas besoin d’être pris par la main, Webroot Secure Anywhere reste un peu « à l’ancienne ».

Webroot SecureAnywhere

L’accueil réunit toutes les fonctionnalités de la suite dans un bandeau latéral avec des raccourcis pour activer ou désactiver les composants ou lancer certains modules. Une vue synthétique de l’activité récente et du statut de protection occupe la partie principale de l’écran avec un bouton pour lancer une analyse complète.

Dans l’ensemble, si le tout a un look un peu « Windows 7 », l’interface de Secure Anywhere remplit son contrat : on a un bouton d’analyse visible, un statut de protection sans ambiguïté et pour le reste, la suite est suffisamment autonome pour que l’utilisateur n’ait rien de plus à faire.

On peut néanmoins regretter l’absence de clarté de ce panneau de fonctionnalités pas forcément lisible dans sa navigation. Chaque section est accompagnée d’une icône de paramètres (un engrenage), derrière laquelle on va trouver des réglages mais aussi des fonctionnalités. Par exemple, dans la partie Sécurité PC, c’est dans les réglages que l’on accède aux analyses personnalisées ou planifiées. Et la section Utilitaires mélange des fonctionnalités d’optimisation du système et des journaux et historiques d’utilisation qu’on s’attendrait à trouver dans la partie Sécurité. On a un peu tendance à se perdre, même si honnêtement, la plupart des utilisateurs n’auront pas à dépasser l’écran d’accueil.

Webroot SecureAnywhere

Un autre défaut, plus visuel, trahit le manque d’évolution de la solution : Webroot gère mal les écrans haute résolution comme ceux des PC portables qui affichent par défaut l’interface de Windows 10 ou 11 à 125%. Les visuels comme les polices sont floues, et on pourrait voir ça comme un problème mineur. Néanmoins, une suite de sécurité est un logiciel amené à être utilisé par des publics très variés, et cet oubli n’arrange pas une lisibilité déjà compliquée pour les utilisateurs ayant des problèmes de vue, les polices étant déjà de très petite taille.

Mac

La version Mac de Webroot Secure Anywhere diffère très peu de la version Windows sur le plan de l’interface. La disposition est la même et reprend les mêmes qualités et mêmes défauts. La vue est synthétique mais peut manquer de lisibilité avec des polices de petite taille et certains intitulés en noir sur une couleur foncée. Celà dit, la disposition des différents modules et la navigation entre eux est peut être plus claire sur Mac dans la mesure où les fonctionnalités sont moins nombreuses, et qu’on passe donc moins de temps à les localiser.

Webroot SecureAnywhere Mac

Du point de vue de l’intégration avec macOS, Webroot a vraiment fait le minimum. L’app gère tout de même le mode sombre, certes de manière minimale, mais ça passe. Dans l’ensemble, c’est l’impression qui prévaut : c’est propre, ça passe, mais on aurait clairement pu soigner davantage la copie.

Webroot SecureAnywhere Mac

Console web et applications mobiles

Webroot propose une interface web particulièrement complète et qui se classe même parmi les plus fonctionnelles avec Kaspersky et Bitdefender. Au delà de l’interface de gestion du compte, l’application Webroot Anywhere permet d’accéder à chaque appareil où la solution PC ou Mac est installée, et de les gérer à distance.

Webroot console web

On peut ainsi envoyer des commandes pour lancer une analyse, une opération de désinfection ou l’optimisation du système, mais aussi des commandes plus générales comme le verrouillage, l’arrêt ou le redémarrage de l’ordinateur.

La console permettait également de gérer des fonctionnalités antivol sur les versions mobiles, mais sur ce point Webroot a procédé à une simplification à l’extrême et recommande désormais de passer par la fonctionnalité intégrée à Android

En fait, Webroot Mobile Security se limite à un navigateur web sécurisé, basé sur Google Chrome et capable de lancer des analyses antivirus en arrière plan. L’application existe sur iOS et Android, mais la version pour iPhone n’est pas disponible sur l’App Store français à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Webroot Android
Webroot Android

Dans l’ensemble, Webroot Mobile Security est un navigateur tout ce qu’il y a de plus classique, mais il propose tout de même quelques options intéressantes comme la possibilité de personnaliser l’accès d’un site web à de nombreuses fonctionnalités du smartphone : webcam, micro, réalité aumgentée, cookies, scripts ou encore pop-ups.

Fonctionnalités

Windows

Webroot Secure Anywhere intègre un moteur au fonctionnement assez original qui privilégie l’exécution des menaces dans un bac à sable. Cette approche peut être assez surprenante dans son fonctionnement et il n’est ainsi pas rare de voir la solution travailler pendant plusieurs minutes sur une menace, détectant et supprimant un fichier, relançant une analyse, détectant de nouveaux fichiers malveillants et ainsi de suite jusqu’à éradication totale. Il n’en reste pas moins que cette façon de procéder semble fournir un bon niveau de protection au final.

Webroot

Le moteur de Webroot intègre un certain nombre de boucliers dédiés comme une protection contre les sites web frauduleux, un blocage des rootkits, ou une protection contre les scripts malveillants.

Le pare-feu est fonctionnel et offre un accès rapide aux processus et aux connexions réalisées récemment. Pour chaque entrée, on peut choisir de bloquer ou autoriser l’exécution. Par défaut, l’application lance une alerte en cas de nouveaux processus se connectent à Internet uniquement en cas d’infection. On peut relever ce niveau à tous les nouveaux processus non approuvés ou à l’ensemble des processus.

Webroot SecureAnywhere

La protection web est composée d’un filtre ainsi que d’une extension pour navigateurs web capable de bloquer les sites malveillants, les sites de phishing et d’évaluer le degré de sécurité des résultats d’un moteur de recherche.

Le bouclier de protection web, quant à lui, peut bloquer de nombreux types d’attaques comme les keyloggers, les attaques « man in the middle », les extensions non autorisées, les captures d’écran ou le vol d’informations contenues dans le presse papier.

Webroot

Du côté des fonctionnalités additionnelles, Webroot ne va pas chasser sur le terrain des VPN et autres protections de l’identité à la mode chez d’autres éditeurs, mais reste centré sur l'essentiel dont la sauvegarde en ligne, Webroot appartenant à l'éditeur de Carbonite et la gestion des mots de passe avec un partenariat avec un des meilleurs : LastPass.

Plutôt que de développer une solution dédiée, s'appuyer sur LastPass permet d'offrir une référence dans le domaine, et cette intégration fait partie des points forts de la suite.

Webroot LAstpass

La suite Secure Anywhere Complete intègre également 25 Go d’espace de stockage cloud pour sauvegarder ses données avec une interface plutôt simple et efficace. Si vous ne disposez pas déjà d’un service de stockage en ligne, ce qui est tout de même de moins en moins fréquent, c’est toujours ça de pris.

Mac

Webroot Secure Anywhere ne multipliant pas les fonctionnalités sur Windows, la version Mac demeure assez complète par rapport à son équivalent PC une fois n’est pas coutume. Deux fonctionnalités font tout de même l’impasse. La première est le pare-feu, ce qui est souvent le cas sur macOS où il faudra se contenter des défenses internes du système.

L’autre perte est la sauvegarde en ligne, qui n’est plus disponible sur Mac. Là encore les utilisateurs Mac à avoir un compte iCloud sont sans doute suffisamment nombreux pour que ça ne pose pas de problème.

Tarifs

Webroot SecureAnywhere est disponible en plusieurs versions :

  • Webroot Secure Anywhere Antivirus : 34,99 euros pour 1 appareil et 1 an
  • Webroot SecureAnywhere Internet Security Plus : 54,99 euros pour 3 appareils et 1 an
  • Webroot SecureAnywhere Internet Security Complete : 74,99 euros pour 5 appareils et 1 an

Notre avis

Webroot SecureAnywhere est une suite qui gagne à être connue, son absence de visibilité venant probablement du fait qu’elle n’est pas intégrée aux comparatifs des laboratoires les plus visités. Pourtant, malgré une interface un peu vieillotte et pas toujours claire, on apprécie son efficacité et sa légèreté avec un impact minimal sur les ressources système. Pas forcément à mettre entre toutes les mains, Webroot Secure Anywhere pourra intéresser les utilisateurs avertis à la recherche d’une solution de sécurité discrète.

Webroot SecureAnywhere Internet Security Complete

8

Webroot SecureAnywhere est une suite qui gagne à être connue, son absence de visibilité venant probablement du fait qu’elle n’est pas intégrée aux comparatifs des laboratoires les plus visités. Pourtant, malgré une interface un peu vieillotte et pas toujours claire, on apprécie son efficacité et sa légèreté avec un impact minimal sur les ressources système. Pas forcément à mettre entre toutes les mains, Webroot Secure Anywhere pourra intéresser les utilisateurs avertis à la recherche d’une solution de sécurité discrète.

Les plus

  • Très léger
  • Bonne efficacité de la protection
  • Console web complète

Les moins

  • Manque de lisibilité
  • App mobile limitée

Efficacité 8

Ergonomie 6

Performances 9

Fonctionnalités 7

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
lightness
Malheureusement dans certains cas de figure, ceux qui consulte leur messagerie orange se retrouve avec un pop-up qui incite l’utilisateur a être contrôlé a distance pour actuellement installer webroot et suite à la désinfection du système et désinstallation de webroot. Plusieurs fichiers restent en place (dont webrootcore.exe) verrouillés avec une autorisation inconnu qui empêche même l’administrateur de l’appareil de supprimer manuellement ces fichiers même dans la base de registre. Par ailleurs webroot ne propose pas d’utilitaire de désinstallation de ses propres produits. C’est donc un antivirus à éviter vu qu’il est imposer par des moyens peu scrupuleux avec licence active et validé.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Piratage : finalement le service de gestion de flux Xstream-Codes est déclaré « légal »
CyberGhost : le meilleur VPN du marché fracasse les soldes d'été !
VPN pas cher : CyberGhost, NordVPN et Surfshark sont à prix vraiment MINI !
Google alerte sur un nouveau logiciel espion, votre smartphone est-il infecté ?
Safari : cette faille vieille de 5 ans permettait à des hackers d'infecter vos appareils Apple
Pendant les soldes, profitez d'un prix fou sur le VPN de CyberGhost
Le chiffrement du Cloud MEGA mis à mal par des chercheurs
Le spyware Pegasus a été utilisé dans au moins 5 pays de l'UE
Pour les soldes d'été, NordVPN baisse le prix de son VPN, mais pas que !
Le malware Android BRATA devient plus puissant : il peut maintenant lire vos SMS !
Haut de page