Avast One (Mac) : une suite de sécurité et d'optimisation cohérente

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
29 avril 2022 à 10h54
0
Avast One Mac

Avast revient avec une nouvelle suite plus complète et grand public qu’Avast Security. Avast One reprend la formule à la mode du combo antivirus, VPN et outils d’optimisation avec un ancrage didactique et une interface plutôt agréable. Un bon antivirus Mac ?

Avast One (Mac)
  • Interface simple et agréable pour les néophytes
  • VPN inclus et illimité (version payante)
  • Bonne efficacité
  • Fonctionnalités riches
  • Impossible de l'acheter uniquement pour Mac
  • Trop "grand débutant" pour les utilisateurs avertis

Derrière l'antivirus Avast One, on retrouve une idée directrice : celle d’une suite multi-appareils qui s’avère cohérente entre les versions Windows, Mac et mobiles pour la sécurité et la protection des données. Avast One est disponible en deux versions. La première, Avast One Essentiel, est gratuite. Elle bride certaines fonctionnalités dont le VPN mais conserve tout de même suffisamment de modules pour être réellement intéressante même sans passer à la caisse. La version familiale de la suite est uniquement disponible en version « intégrale » et multi-appareils : il n’est donc pas possible d’acheter uniquement Avast One pour un Mac dans une déclinaison « intermédiaire » au niveau des fonctionnalités. Pour cet usage, il est néanmoins possible d’opter pour une des versions d’Avast Security qui reste disponible.

Protection

Avast One ne diffère pas vraiment d’Avast Security au niveau de la protection : le moteur est le même et disons qu’Avast One est une manière différente de proposer les technologies de l’éditeur dans un produit plus grand public. À l’heure où nous écrivons ces lignes, les principaux laboratoires que son AV-Test et AV Comparatives n’ont pas pris en compte Avast One dans leurs tests pour Mac et ne passent en revue que la dernière version de l’antivirus Avast Security. On peut néanmoins en déduire sans hésitation que les résultats seraient les mêmes puisque Avast One utilise exactement le même moteur et les mêmes modules d’analyse.

Avast One © Avast

Sur les derniers tests en date d’AV-Test, Avast conserve une très bonne protection. La suite détecte 100% des 794 échantillons de menaces analysées sur la période de décembre 2021. La solution ne détecte aucun faux positif, et entraine un impact minimal sur les performances de macOS : entre 0 et 3% de ralentissement selon les tâches testées.

Le dernier test en date d’AV Comparatives date de juillet 2021 et le laboratoire faisait un constat similaire. Sur un jeu de 538 logiciels malveillants récents (au moment du benchmark), Avast détectait l’intégralité. Le moteur faisait un tout petit peu moins bien sur 788 applications potentiellement indésirables parmi les plus répandues sur Mac avec 99% de protection. Enfin, sur 500 malwares Windows, le score était une fois de plus parfait.

Interface et ergonomie

Avast a fait un effort pour rendre sa solution Avast One non seulement agréable à utiliser pour un utilisateur néophyte, mais aussi cohérente quelque soit l’appareil où elle est installée. Ainsi, la version Mac reprend rigoureusement la présentation de la version Windows, avec un accueil dépouillé au maximum, et mettant l’accent sur les messages délivrés à l’utilisateur sur le niveau de sécurité de son ordinateur avec une approche pédagogique et rassurante. Celle ci pourra énerver au contraire les utilisateurs qui cherchent uniquement un moyen d’analyser son Mac sans bavardage et Avast One n’est peut être pas l’antivirus qui leur conviendra.

Avast One

L’accueil, comme sur Windows, est divisé en deux écrans. Le premier donne un aperçu général de la santé du système, et affiche les notifications éventuelles. Détail intéressant : là où le bouton principal envoie vers un Smart Scan sous Windows, il invite sur la version Mac à explorer les fonctionnalités, comme si Avast mettait un peu moins l’accent sur l’antivirus sur ce système. En défilant, on dévoile une série de raccourcis vers les fonctions les plus courantes comme les analyses antivirus ou l’activation du VPN, avec là encore une petite différence par rapport à la version Windows : ce menu est personnalisable, et bien moins fourni par défaut. La barre latérale permet d’accéder à l’intégralité des fonctions regroupées par catégorie dans le menu Explorer, et d’afficher les dernières notifications et conseils via la section Messages.

Avast One © Avast

Même si l’interface ne prend pas du tout le parti de s’adapter aux codes de macOS, on constate une fois de plus qu’elle est une franche réussite pour le public à qui s’adresse Avast One : les familles ou les utilisateurs non technophiles pour qui vous installez un antivirus. Il est rarissime de tomber sur une fonctionnalité qui ne soit pas explicitée et accompagnée d’un visuel à la fois clair et accueillant, malgré le côté un peu insistant du langage : « pas de problème » , « ne vous inquiétez pas », « tout semble en ordre »… On comprend que le logiciel se veut rassurant et dédramatisant au possible.

Modules de défense

On constate parfois que les solutions antivirus pour Mac sont moins riches en fonctionnalités de protection que leurs versions pour Windows, et dans le cas d’Avast One, on peut apprécier de voir que la quasi totalité des modules sont présents sur macOS.

Avast One © Avast

On retrouve donc les incontournables : l’agent Fichiers, l’agent Web qui bloque les sites suspects, les applications potentiellement indésirables ou les pages qui peuvent contenir des scripts de téléchargement de logiciels malveillants, et l’agent Mail qui peut s’intégrer à Mail ou Outlook pour vérifier les pièces jointes de vos courriers.

On apprécie également de retrouver sur Mac le module anti Ransomware. Celui-ci surveille les dossiers susceptibles de contenir des documents ou fichiers personnels, avec la possibilité de cibler des types d’extensions particuliers et d’en ajouter d’autres. Les modifications par des applications peu fiables sont alors bloquées sur ces fichiers, pour empêcher leur chiffrement.

Avast One © Avast

Le pare-feu de la version Windows est absent. En revanche, la protection contre les détournements de DNS, elle, a fait le voyage et fournit une couche supplémentaire de protection contre les sites frauduleux.

Dans l’ensemble, si l’intégralité des défenses de la version Windows n’est pas présente, la sélection opérée nous paraît pertinente par rapport à la menace tout de même moindre du côté de macOS.

Avast One © Avast

Fonctionnalités additionnelles

Sur Windows, Avast One offre un panel de fonctionnalités annexes plutôt riche, et c’est aussi le cas sur Mac, bien que certaines d’entre elles sont remplacées par d’autres.

La principale est évidemment de la partie : le VPN, lequel permettra de masquer votre adresse IP ! Illimité dans sa version payante ou limité à un quota de données dans la version gratuite, le VPN Avast a l’avantage d’être très simple d’utilisation, intégré à la suite (pas besoin de télécharger d’exécutable) et là encore plutôt informatif et pédagogique. Il est ainsi possible de l’activer automatiquement ou non pour plusieurs types de tâches comme la navigation sur des réseaux publics, le streaming ou l’accès à des sites bancaires ou de ventes en ligne. Selon votre activité, des choix d’emplacements sont conseillés. La copie a été soignée, même s’il manque un Kill Switch par rapport à la version Windows.

Avast One © Avast

Sur la partie confidentialité, on ne dispose malheureusement pas du mode « Privé » amélioré de la version Windows, qui renforce l’opacité des modes incognito des navigateurs en utilisant le VPN. En revanche, on conserve le blocage des traqueurs et surtout, on garde deux fonctionnalités instructives. Le gestionnaire de confidentialité propose des guides pas à pas pour régler les paramètres parfois obscurs de Facebook, Twitter, Google, Instagram ou encore LinkedIn. L’outil de surveillance des fuites d’identifiants permet quant à lui de mener une veille du dark web à la recherche de vols sur vos mots de passe pour être alerté de la nécessité de les changer.

Avast One © Avast

Du côté de la partie optimisation, on ne trouvera pas d’outil de mise à jour automatique des logiciels tiers et des pilotes. C’est un module très appréciable sur Windows, car pour une cible grand public, on trouvera de nombreux utilisateurs qui rechignent à faire ces mises à jour, et qui s’exposent ainsi davantage à des failles de sécurité qui peuvent subsister dans les anciennes versions. La raison de cette absence est sans doute à trouver dans la multiplicité des moyens d’installer et de mettre à niveau un logiciel sur Mac. Pas forcément simple de proposer une solution qui prenne en compte les logiciels qui s’installent par simple glisser-déposer dans le dossier Applications, les DMG ou encore les packages d’installation.

Avast One © Avast

En revanche, et c’est la preuve qu’Avast a travaillé le ciblage de sa suite selon la plateforme, Avast One intègre un outil de désinstallation « propre » des logiciels, la structure de macOS n’étant pas toujours claire pour effacer toutes les traces d’une application si on ne sait pas où elle a installé des fichiers. À la manière d’un CleanMyMac X, Avast One analyse les dossiers et regroupe tous ces emplacements pour faire le ménage.

Et en parlant de ménage, outre les traditionnels nettoyages de fichiers inutiles, Avast One propose un outil de suppression des doublons ou des photos ratées ou similaires.

Notre avis

Avast One est une très bonne suite généraliste sur Windows, et si vous souhaiter disposer d’un tel produit sur un de vos Mac, cette version est tout aussi réussie, même si son intérêt est plus limité en tant que simple antivirus sur Mac : il est nécessaire d’avoir un besoin pour une offre familiale et multiappareils si on souhaite utiliser Avast One au summum de ses possibilités, car il est impossible d’acheter uniquement une licence pour cette édition. Dans le cadre d’un usage au sein d’un foyer disposant de nombreux appareils, Avast a fait du bon travail sur cette version Mac, cohérente avec le reste de l’offre, d’une grande simplicité d’utilisation, fournie en fonctionnalités et visiblement efficace dans la qualité de sa protection.

Avast One (Mac)

8

Avast One est une très bonne suite généraliste sur Windows, et si vous souhaiter disposer d’un tel produit sur un de vos Mac, cette version est tout aussi réussie, même si son intérêt est plus limité en tant que simple antivirus sur Mac : il est nécessaire d’avoir un besoin pour une offre familiale et multiappareils si on souhaite utiliser Avast One au summum de ses possibilités, car il est impossible d’acheter uniquement une licence pour cette édition. Dans le cadre d’un usage au sein d’un foyer disposant de nombreux appareils, Avast a fait du bon travail sur cette version Mac, cohérente avec le reste de l’offre, d’une grande simplicité d’utilisation, fournie en fonctionnalités et visiblement efficace dans la qualité de sa protection.

Les plus

  • Interface simple et agréable pour les néophytes
  • VPN inclus et illimité (version payante)
  • Bonne efficacité
  • Fonctionnalités riches

Les moins

  • Impossible de l'acheter uniquement pour Mac
  • Trop "grand débutant" pour les utilisateurs avertis

Efficacité 8

Fonctionnalités 8

Ergonomie 8

Performances 8

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Face au malware XorDdos, Microsoft recommande son navigateur Edge aux utilisateurs de Linux
Pour ses 15 ans, Google Street View reçoit une
Pour ses copies physiques de Windows 11, Microsoft recycle les clés USB de Windows 10
Télétravail : les réunions Zoom pourraient avoir des conséquences néfastes pour votre cerveau
Mozilla corrige 2 failles critiques dans Firefox 100
En Russie, le navigateur Chrome est bloqué à la version 100
Au Texas, la justice pointe du doigt Google pour le mode incognito de Chrome
Vous cherchez à obtenir Photoshop ? Cette promo Adobe est faite pour vous !
Google Cloud va enfin lancer ses data centers en France
Windows 11 preview 25120 : bureau interactif et compatibilité ARM64
Haut de page