Cybercriminalité : la Russie a généré les trois quarts des revenus liés aux attaques par ransomware

15 février 2022 à 11h36
9
Hacker © Mikhail Nilov / Pexels
© Mikhail Nilov / Pexels

Tous les pays comptent des hackeurs, mais certains en abritent manifestement plus que d'autres. Chainalysis, une enseigne spécialisée dans la cybersécurité, vient de rendre un rapport sur la cybercriminalité.

Selon elle, en 2021, les cybercriminels liés à la Russie ont extorqué 400 millions de dollars sous forme de crypto-monnaies via des ransomwares. Cela représente les trois quarts (74 %) de l'ensemble des extorsions réalisées l'année dernière.

Une classification sur trois critères

Pour être précis, Chainalysis déclare sur son blog que les revenus sont allés à des entités « très susceptibles d'être affiliées à la Russie d'une manière ou d'une autre ». Pour l'affirmer, l'enseigne a expliqué qu'elle associe les ransomwares à la Russie en se basant sur au moins l'un de ces trois critères :

  • Des connexions à Evil Corp (c'est bien son nom), une organisation cybercriminelle russe ayant potentiellement des liens avec le gouvernement de Vladimir Poutine.
  • Le fait que de nombreuses attaques aient évité les États de l'ancienne URSS, et qui font aujourd'hui partie de la communauté des États indépendants (CEI). Les logiciels seraient donc programmés pour détecter la localisation du système d'exploitation et éviter les ordinateurs se trouvant dans ces pays.
  • D'autres critères, notamment la rédaction de documents en russe.

Une véritable industrie made in Russia

En classant ainsi l'origine des attaques, 74 % des fonds récoltés par ces attaques seraient ainsi allés à la Russie. Chainalysis affirme même que 13 % des fonds extorqués auraient ainsi financé des services destinés à des utilisateurs russes.

Les sommes transiteraient sous forme de crypto-monnaies, ce qui, pour Chainalysis, pose une autre question : celle du blanchiment d'argent basé sur de la crypto et d'autres activités en ligne illégales. Or, le blanchiment de l'argent serait lui aussi réalisé par des entreprises russes.

Chainalysis russie © Chainalysis
© Chainalysis

L'entreprise affirme avoir suivi des dizaines d'entreprises basées dans le quartier financier de Moscou. Selon elle, « toutes ensemble, ces entreprises reçoivent des centaines de millions de dollars de crypto-monnaie chaque trimestre, atteignant un sommet de près de 1,2 milliard de dollars au deuxième trimestre de 2021 ». Elle ajoute : « Sur un trimestre, les éléments illicites représentent entre 29 % et 48 % de tous les fonds reçus par les entreprises de crypto-monnaie de la ville de Moscou ».

Les conclusions de Chainalysis rejoignent celles d'autres analystes, notamment ceux de Microsoft. Ces dernières années, la Russie s'est beaucoup illustrée dans le domaine de la cybercriminalité. Le pays a été accusé l'année dernière d'avoir mené l'opération d'influence Ghostwriter. Et même si l'on s'en tient aux opérations à but financier, comme les malwares visant à transformer les ordinateurs en mineurs de bitcoin, le ransomware est bel et bien devenu une industrie en Russie.

Source : Business Insider

A découvrir en vidéo

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
7
Eths25
Blyat
Popoulo
Des 10aines d’entreprises du quartier financier de Moscou qui font de l’argent… dites-moi pas que c’est pas vrai !
Sinic
Le mot « illicite » dans la phrase est aussi important que le reste
os2
la russie c’est le pays que l’occident tente d’abattre depuis quelques temps…
Popoulo
Entre le conditionnel et le « très susceptibles d’être affiliées à la Russie », ça laisse perplexe surtout venant de la part de cette entreprise USA Powered.<br /> C’est un sujet très intéressant. Si vous avez plus d’infos je pense que ça éclairerait pas mal de personnes.
TAURUS31
J’aimerais bien savoir d’où vient cette mode concernant l’anti américanisme systématique et la défense d’un pays, la Russie, qui est dirigé par un dictateur qui a joué aux chaises musicales avec son premiers ministres, annexé la Crimée, le Dombass, procédé a des assassinats.<br /> C’est une nouvelle tendance BDSM?
Belgarath
Peut-être parce qu’il faut bien gagner sa vie.
os2
l’important n’est pas la marionnette au pouvoir mais ceux qui tire les ficelles…
Werehog
Au vu de certains commentaires, je suis convaincu que certains États (Chine, Russie, peut être même France ?) ont des agents à l’étranger qui commentent l’actualité pour influencer l’opinion publique.<br /> J’avais discuté une fois avec un mec qui travaille pour le gouvernement (français), son taf c’était tout simplement la délation d’idées subversives. Le cancrelat des agences de renseignement. Il ne le cachait pas, et on est en France, ça laisse imaginer ce que les autres pays font
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Amazon officialise sa nouvelle vague de licenciements, qui va mettre à la porte des milliers de personnes
Attention : ces fausses contraventions veulent vous mettre à l'amende !
Arrêtez tout ! Valve a fait enregistrer la marque Counter-Strike 2 !
The Last of Us : accrochez-vous, il va falloir attendre longtemps pour la saison 2
Tweets recommandés : le code source
Microsoft Edge bientôt portefeuille crypto et NFT ?!
Pourquoi le Bitcoin pourrait bientôt arriver à 30 000 dollars
Le compte Instagram d'Élisabeth Borne a brièvement compté 49,3 K abonnés, très brièvement
Pour la sonde JUICE de l'ESA, derniers préparatifs avant de décoller pour Jupiter !
Les écouteurs Sony WF-1000XM4 à prix incroyable jusqu'à ce soir !
Haut de page