Un éditeur de sécurité est soupçonné d'élaboration de malware

01 juin 2018 à 15h36
0
Suite à un reportage télévisé réalisé en Chine, NetQin est accusé d'avoir encouragé la diffusion d'un malware sur téléphones mobiles. Après infection, l'éditeur de sécurité proposait ses solutions aux clients touchés.

00A0000001842624-photo-sms-virus-phone.jpg
Une émission destinée à la protection du consommateur chinois a mis le doigt sur un montage plutôt malhonnête entre NetQin et une société éditrice de logiciels pour mobiles, Feilliu. Outre le fait que les deux dirigeants de ces sociétés étaient des amis depuis l'Université et qu'ils continuaient à avoir de bons rapports professionnels, ils auraient également confondu sécurité mobile et commerce illégal.

Pour cause, NetQin et Feilliu auraient développé un malware pour smartphones. Ce dernier se connecte à Internet sans le consentement de l'utilisateur puis télécharge et installe des applications. Le programme ralentirait également le fonctionnement général du téléphone et se re-télécharge si un utilisateur le supprime.

Autant préciser que les utilisateurs se tournaient rapidement vers une solution de sécurité. NetQin aurait alors proposé de supprimer le malware à coup sûr. Pire, le blog de Sophos explique même qu'un scan de la solution NetQin signale automatiquement le malware et demande ensuite 2 yuans (20 centimes d'euros) pour le supprimer.

Face à ces accusations de racket, les deux sociétés n'ont pas désiré apporter de précisions. Elles se sont simplement contentées de rejeter ces propos...
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Un graveur de BDXL portable chez I-O Data
Intel cible le marché des tablettes avec le nouvel Atom Z670
MySQL.com, Sun.com victimes d'une injection SQL
Vers un rapprochement Orange/ Deutsche Telekom en Europe ?
JT et divertissements, produits phare de la TV de rattrapage
Samsung Apps : 100 millions de téléchargements
Bing agrémente ses résultats de statuts Twitter
T7-00 : prochain smartphone Nokia sous Symbian^3
Avec Trueview, YouTube permet de passer la publicité intégrée aux vidéos
Un hacker donne les détails du vol de certificats SSL
Haut de page