Les Français, encore (trop) peu familiers avec le jargon de la cybersécurité

17 mai 2021 à 14h45
17
Cybersécurité
© JLStock/Shutterstock.com

Selon la dernière étude IFOP pour F-Secure, malgré la récurrence et la gravité des sujets liés à la cybersécurité, les Français ont encore du mal à en assimiler les us et coutumes.

Si la cybersécurité est en grande partie une affaire de pédagogie, le chemin reste encore long pour que chacun possède les connaissances suffisantes pour optimiser sa protection et limiter les risques. L'étude menée par l'institut IFOP pour le compte de la société finlandaise spécialisée dans les sujets cyber F-Secure, publiée ce lundi 17 mai dans la presse, tend à le prouver. Parmi les principaux enseignements issus de cette étude, on retient le décalage entre le discours des entreprises et médias, et le manque de connaissance des Français en la matière.

Ransomware : vous avez dit « rend-son-quoi » ?

Lorsqu'on parle de cybersécurité, les mots qui viennent à l'esprit des Français sont assez sommaires et peu techniques. «Virus », « arnaques », « sécurité », « piratage », « Internet », « protection », « antivirus », « intrusion », « cyberattaque », « informatique » et « identifiants » reviennent régulièrement. Le roi demeure le terme « piratage » (ou « hacker »).

Les termes plus techniques de la cybersécurité sont, quant à eux, moins présents chez le grand public. Par exemple, 22 % des Français connaissent assez bien le terme « phishing  », et 21 % le « malware  », ce qui reste raisonnable. Pour ces deux termes, seuls 25 à 29 % des sondés ne les connaissent pas du tout.

En revanche, le « ransomware  », qui fait pourtant la Une de la chronique sécurité informatique depuis de nombreux mois, ne s'est pas encore fait une place au soleil. Seuls 10 % des Français reconnaissent le connaître assez bien, et 8 % très bien. À l'inverse, 58 % des personnes interrogées ne connaissent pas du tout ce terme, soit près de 6 Français sur 10.

On ne vous parlera alors même pas d'Emotet, le malware le plus dangereux du monde récemment démantelé et définitivement disparu, totalement inconnu de 88 % des Français, et qui est au moins un minimum connu de 7 % d'entre eux. 5% ne le connaissent que de nom.

Les Français rechignent à investir pour leur sécurité informatique

« La vulgarisation est un des grands enjeux de notre société actuelle sur le secteur de la cybersécurité pour les particuliers. Il est plus que jamais nécessaire d'utiliser un langage simple et compréhensible de tous » explique le directeur marketing-produits grand public de F-Secure France, Jonathan Farhi. « Nous savons que nous devons intéresser les particuliers sur des éléments qui les concernent directement comme les données personnelles ou encore les réseaux sociaux utilisés par les enfants » poursuit-il.

Le discours de Jonathan Farhi va dans le bon sens. Et certaines initiatives ont déjà pu émerger ces dernières années, comme le Cybermoi/s de l'ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information), un événement qui constitue la déclinaison français du Mois européen de la cybersécurité et qui a pour but de rendre accessibles à tous, chaque automne durant un mois, les questions des risques liés à la vie numérique.

Nous le disions, la route est encore longue. Si les Français prennent peu à peu conscience de l'intérêt d'investir dans la sécurité informatique (6 sur 10 estimant que se protéger est un enjeu majeur), le discours change dès lors que l'on évoque le coût de cette protection. 80 % des Français ne se voient pas dépenser plus de 50 euros dans un logiciel antivirus, ni dans la sécurité de leurs objets connectés. « Sur l’ensemble des sondés, particuliers comme professionnels, le constat est identique : ceux qui n’ont pas déjà investi n’envisagent pas de le faire dans les prochains mois » note F-Secure. Oui, la route sera très, très longue.

Source : étude IFOP

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
10
Francis7
J’ai été préoccupé par la cyber sécurité pendant des années. Je mettais même un contrôle d’accès systématiquement sur mon routeur. Et puis j’ai abandonné. Cela faisait un peu trop paranoïaque.<br /> Il faut dire aussi que les systèmes d’exploitation actuels ont un firewall et un anti virus, ils sont somme toute assez bien sécurisés.<br /> Ce sont les serveurs d’entreprise qui sont plutôt la cible des attaques et des malveillances en tout genre.<br /> Je n’ai même plus un nettoyeur de disque genre Ccleaner. Alors encore moins les anti malware et compagnie. J’en ai terminé de faire le ménage tous les week-end. C’est terminé tout ce lot là et ma machine et moi nous en portons très bien.
lightness
Bonjour, l’essentiel de ma clientèle sont des retraités à domicile et concernant la cybersecurité l’information est tout simplement mélangé : la vérité est qu’il faudrait un formateur dans chaque maison qui explique la cybersecurité une heure tout lez jours pour que ce soit efficace. ce n’est bien sûr pas réalisable financièrement les formateurs se paie tropgrassement vu le niveau de compétence et c’est physiquement pas possible. la formation à la cybersecurité devrait donc être un organisme d’état d’intérêt public bref.<br /> et en dehors de ça, les médias et les entreprises de cybersecurité sont incapable de dialoguer entre eux et de ne pas se mélanger également. par ailleurs il faut juste éviter d’acheter des solutions antivirus et plutôt investir dans les boucliers web antipub et les solutions de défense proactive. et surtout recréer windows sans base de registre et gestionnaire de services bourré d’éléments secondaires, ce qui risque de prendre du temps si Microsoft reste campé sur windows 10 et ses fondamentaux archaïque de windows 95 qui reste là à cause du contrat qui les lie à la NSA.
SlashDot2k19
lightness:<br /> Microsoft reste campé sur windows 10 et ses fondamentaux archaïque de windows 95 qui reste là à cause du contrat qui les lie à la NSA<br /> Très bon
kyrios
Les botnets sont généralement composés d’ordinateurs personnels, smartphones et autres objets connectés…<br /> Le phishing, malwares, ransomwares, etc… visent les utilisateurs et c’est via leur intermédiaire que l’attaque s’effectue.<br /> Donc croire que les attaques visent directement les serveurs d’entreprise, c’est faire preuve d’une certaine naïveté (même si ce genre d’attaque existe bien entendu).
Francis7
On m’a déjà piraté avec un DoS via un service Fedora Linux. Ils ont exploité le Yum Update et bouffé toute ma bande passante. En réponse : ‹&nbsp;netstat -lapute&nbsp;›. Un centre de recherche à Paris. C’est vrai que j’étais personnellement visé, chez moi avec mon malheureux ordinateur. Je ne suis pas dupe. Les particuliers peuvent être visés mais il faut vraiment le chercher et être déterminé.<br /> C’était la seule et unique fois. Malgré cela, ça ne m’inquiète pas du tout.
Keoden
Emotet ? Jamais entendu parlé. Pourtant je lis Clubic, c’est grave docteur ?
AlexLex14
J’ai dû en parler dans une dizaine, voire une quinzaine d’articles en 3 ans ^^ Emotet a en fait surtout fait l’actualité en 2021, entre son démantèlement en début d’année, puis son éradication totale il y a quelques semaines
AlexLex14
Regarde, à l’échelle de Clubic sur 3 ans, ça fait peu d’articles au final tu peux me dire mauvais exemple du coup ^^
carinae
Le coup de la BDR c’est du réchauffé… Ça fait 20 ans qu’on nous sort la même… Linux tout comme IOS n’en ont pas et pourtant ils ont bien leurs petits virus aussi …<br /> Le problème avec la cyber sécu c’est que ça n’interpelle pas les gens. L’informatique c’est souvent abstrait, compliqué comme beaucoup de domaines techniques et comme souvent il faut s’être fait avoir pour que les gens fassent attention… Même dans les DSI la sécu n’est pas toujours prioritaire et quand elle est, elle entre souvent en opposition avec la production et du coup devient un élément contre productif
GRITI
Pour moi, dès qu’on initie les enfants aux ordinateurs à l’école, il faudrait les sensibiliser à la cybersécurité. Et eux se chargeraient de l’éducation de leurs parents .
GRITI
Je ne l’ai pas évoqué dans ma réponse mais je suis tout à fait d’accord. Cela s’est d’ailleurs vu avec la mise en place de l’école à la maison…<br /> Je précise que ce n’est pas une critique envers le monde enseignant. Ce n’est qu’une constatation.
lightness
oui c’est du réchauffé mais ça fait 20 ans que l’on ne fait rien non plus… la base de registre se manipule facilement surtout pour la faire tomber… bon normalement si les droits sont bien paramétré le regedit personne autre qu’un admin devrait y avoir accès. mais bon vu la floppée de programmes avec élévation de privilèges : ccleaner, avast, eorezo, reimage repair c’est effectivement très difficile d’avoir un windows protégé.<br /> bien entendu linux, comme iOS sont de toutes façon des os et comme tout programme informatique écrit en ligne de codes, je le conçois, mais il faut admettre dans le cas de linux, qu’un virus n’arrive pas par magie, toutes les semaines, comme c’est le cas dans Windows lors de ces mises à jour où les failles sont précisément exploité à ce moment là : désactivation des services lors du processus de mise à niveau avant son installation. voire secteur défectueux apparaissant précisément juste après la mise à jour.<br /> bref, aucun système n’est imprenable bien entendu mais certain rende la vie des utilisateurs impossible au quotidien notamment lorsque google possède la plupart des régies publicitaires pour silencieusement laissé des entreprises malveillantes envoyé des codes malicieux sur les navigateur internet des utilisateurs.
carinae
Oui c’est clair mais beaucoup de choses sont reprochés a Windows mais il en va de même pour Linux. Il suffit de voir ce qui se passe avec Rokajakiro…
wackyseb
Pas concerné, pas vu, pas lu.<br /> Ce genre d’article, on passe à côté à chaque fois.<br /> C’est pas marrant à lire, çà ne change pas notre façon de faire et finalement on s’en tape.<br /> Heureusement que certains s’en préoccupent de tous ces problèmes mais je ferme les yeux et je ne veux pas le savoir. La vie est courte et pas le temps de s’ennuyer avec çà.<br /> Cà fait plus de 40 ans que je fais des PC et de très nombreuses années que je sécurise correctement je pense mes machines mais depuis windows 10, aucun antivirus sur aucune machine. Ce qui est intégré à windows est très largement suffisant.<br /> J’éduque juste les gens à faire un windows update régulièrement.<br /> Il n’y a que mon PC perso qui résiste avec un Eset d’installé (plus léger que l’antivirus microsoft).<br /> Et surtout j’explique de ne toucher à rien. Pas de défragmentation, pas de CCleaner ou autre «&nbsp;nettoyeur&nbsp;», pas d’antispyware ou nettoyeurs de base de registre, pas d’optimiseur windows…<br /> Bref, utiliser votre PC et ne vous préoccuper de rien
AlexLex14
wackyseb:<br /> Pas concerné, pas vu, pas lu.<br /> Ce genre d’article, on passe à côté à chaque fois.<br /> C’est pas marrant à lire, çà ne change pas notre façon de faire et finalement on s’en tape.<br /> Ah bein pourtant tu as pris le temps de commenter donc tu t’en tapes pas tant que ça
wackyseb
Je préfère voir que les français ni connaissent rien que l’article sur meltdown, spectre ou autre.<br /> Donc cet article m’interessais <br /> Comme les articles qui me font rire avec les mots de passe qui restent majoritairement 123456.<br /> Ou comme sur mobile, 0000 sert à déverrouiller.<br /> Au plaisir
AlexLex14
Ah oui tu réagissais à mon com qui parlait d’Emotet, ok je comprends mieux alors
lightness
c’est aussi ma philosophie chez mes clients je leur rajoute juste adguard
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Avec sa RTX 3060, ce PC gamer Dell voit son prix chuter de plus de 200€ !
Un prototype de GeForce GTX 2080 avec ray tracing déterré sur Reddit
96 cœurs Zen 4 : l'imposant processeur EPYC 9654 d'AMD s'illustre
Le Google Pixel 6a a une dalle 90 Hz, et vous pouvez la débloquer vous-même (même si ce n'est pas recommandé)
Razer annonce sa DeathAdder V3 Pro : une souris gamer ultra légère
Craquez pour une de ces solutions VPN à prix vraiment mini !
L’incendie en cours en Gironde est visible depuis l’espace
Pour le monde du GPU, la fête est finie : vers une baisse spectaculaire des ventes
Des nouveautés pour vos montres sous Wear OS, dont la possibilité d'utiliser Google Maps en mode hors ligne
Prix incroyable pour cette TV de 65
Haut de page