Google invite les internautes à chasser le malware

Par
Le 04 décembre 2007
 0
00514879-photo.jpg
Google réagit à la publication d'un billet de Sunbelt Software relatif à l'utilisation par les créateurs de logiciels malveillants (malwares) de techniques sophistiquées de redirection visant à augmenter la visibilité de leurs pages web.

Depuis la publication de l'analyse Sunbelt, le 26 novembre 2007, le moteur de recherche et spécialiste des liens sponsorisés a supprimé des milliers de pages de ses résultats de recherche, pages qui auraient intégré des programmes susceptibles d'infecter les ordinateurs depuis lesquels les visiteurs se connectent. Par ailleurs, la société Internet américaine a demandé aux internautes de l'aider à identifier les sites qui tentent de diffuser ces malwares.

« A l'heure actuelle, nous savons que des centaines de milliers de sites web tentent d'infecter les ordinateurs individuels par le biais de malwares », a déclaré dans un billet, Ian Fette, collaborateur de Google. Avant d'ajouter : « nous savons aussi, malheureusement, qu'il existe bien d'autres sites de diffusion de programmes malveillants. C'est là où nous avons besoin de votre aide ».

Google, qui lutte activement contre les malwares depuis 18 mois, propose désormais aux internautes un simple formulaire dans lequel il suffit d'indiquer l'URL d'un site soupçonné d'héberger un logiciel malveillant. Les sites identifiés comme diffuseurs de malwares par Google viendront grossir sa « BlackList ».

Si Google, audience oblige, est le moteur de choix pour ce type d'attaque, ses principaux concurrents, 10 et Windows Live Search, ne sont pas à l'abri.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top